Facebook Pixel

Portage salarial vs EURL : comparez les statuts pour faire le bon choix

Sophie avatar

Écrit par Sophie

Publié le 21/02/2022

Vous envisagez de devenir indépendant ? Dans ce cas, il est nécessaire de donner à votre activité professionnelle un cadre légal, c’est-à-dire de choisir un statut juridique. À ce titre, vous hésitez entre deux possibilités : la création d’une entreprise unipersonnelle (EURL) et le recours à la pratique du portage salarial. Afin d’identifier le statut idéal dans votre cas de figure, il est nécessaire de mieux les connaître. C’est pourquoi nous vous proposons un comparatif portage salarial vs EURL. Comment fonctionnent ces statuts ? Quels sont les avantages propres au portage salarial et à la gestion d’une EURL ?

Comment fonctionne le portage salarial ?

Avant de passer au comparatif portage salarial vs EURL, il est indispensable de mieux comprendre le statut de salarié porté. Le fonctionnement du portage salarial est en effet très particulier : en tant que consultant porté, vous signez un contrat de travail avec une société de portage. Dans le même temps, vous conservez une autonomie complète au regard de vos prestations : le choix des clients, les modalités de réalisation des missions et le montant des honoraires sont de votre ressort.

L’activité de portage salarial fait intervenir trois entités :

  • Le consultant porté ;

  • La société de portage salarial ;

  • L’entreprise cliente, qui bénéficie de l’expertise du consultant et signe un contrat de prestation avec la société de portage.

De sorte que le statut de salarié porté combine les avantages de l’indépendance et du salariat : le consultant exerce son activité à sa guise, touche un salaire mensuel, et profite d’une protection sociale similaire à celle d’un salarié de droit commun.

Comment fonctionne l’EURL ?

L’EURL est une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée, qui confère le statut d’entrepreneur indépendant. C’est une forme de SARL qui ne comprend qu’un seul associé, celui-ci pouvant endosser le rôle de dirigeant, ou confier cette fonction à un tiers.

Dans son fonctionnement, l’EURL s’apparente à d’autres formes d’entreprises individuelles comme la SASU, mais diffère de la micro-entreprise en ce qu’elle s’accompagne de démarches administratives assez lourdes. En effet, alors que le statut d’auto-entrepreneur bénéficie d’un régime simplifié, l’EURL nécessite une grande implication, en particulier lors de la création de l’entreprise.

Ce statut est aussi très différent de celui de salarié porté. C’est pourquoi un comparatif portage salarial vs EURL est indispensable.

Portage salarial vs EURL : le match

Pour déterminer quel statut juridique est le plus intéressant pour votre activité, nous allons comparer portage salarial vs EURL sur plusieurs plans : création, gestion de l’activité, gestion administrative, rémunération et protection sociale.

La création de l’entreprise

La création d’une EURL nécessite un formalisme initial important, comme pour une SASU. Il faut rédiger et déposer des statuts, bloquer un capital (dont le montant est libre), publier une annonce légale, immatriculer l’entreprise au registre du commerce et des sociétés, et souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle.

L’un des gros avantages du portage salarial, c’est que le consultant peut démarrer son activité tout de suite, sans créer d’entreprise. Il doit juste signer un contrat de travail avec une société de portage.

La gestion de l’activité

Le dirigeant d’EURL garde une maîtrise totale de son activité. Il n’a aucun compte à rendre, et peut à tout moment basculer vers le statut de SARL en cas de développement de l’activité, ce qui n’est pas le cas avec une EIRL par exemple (voir à ce propos notre article portage salarial vs entreprise individuelle).

C’est presque la même chose en portage salarial, à ceci près que le salarié porté reste responsable vis-à-vis de son employeur. À ce titre, il doit remettre des comptes rendus d’activité.

La gestion administrative

La gestion d’une EURL est parsemée de tâches récurrentes, comme la facturation des prestations, les relances en cas d’impayés, le versement des cotisations sociales ou la tenue de la comptabilité (qu’il est préférable de déléguer à un expert-comptable).

De son côté, le consultant en portage salarial délègue toute la partie administrative de son activité à son employeur. Celui-ci prend en charge le versement des cotisations sociales qu’il déduit du chiffre d’affaires.

La rémunération

Le salaire perçu par le consultant porté dépend du chiffre d’affaires réalisé. La société de portage en déduit ses frais de gestion et les cotisations sociales. Finalement, la rémunération en portage salarial équivaut à environ 50 % du chiffre d’affaires. Néanmoins, le consultant porté a l’avantage de toucher un salaire mensuel et de bénéficier de la protection sociale du salarié. Il peut aussi se faire rembourser ses frais professionnels. De plus, l’impôt sur le revenu est prélevé à la source par l’entreprise.

En EURL, les cotisations sociales sont moins élevées et les frais de gestion absents. La rémunération est donc plus importante, mais pour une protection sociale moindre.

La couverture sociale

C’est l'un des principaux avantages du portage salarial. En effet, le salarié porté bénéficie de la même couverture qu’un salarié de droit commun : régime d’affiliation à la Sécurité sociale, assurance chômage, mutuelle d’entreprise, cotisations retraite, et congés payés.

Ce n’est pas le cas en EURL, car le dirigeant dépend du régime des travailleurs non salariés, avec une protection sociale moins avantageuse qu’en portage.

Portage salarial vs EURL : quel statut choisir pour votre activité ?

À l’issue de ce comparatif portage salarial vs EURL, vous comprenez qu’il existe une différence fondamentale entre les deux statuts :

  • En EURL, vous êtes seul(e) de bout en bout. Vous jouissez d’une indépendance totale, tout en devant supporter le poids des obligations (nombreuses) qui vous incombent. En contrepartie, vous gérez votre activité comme vous l’entendez, avec la possibilité de développer votre entreprise (en basculant vers un autre statut si vous envisagez de recruter).

  • En portage salarial, vous bénéficiez d’un accompagnement administratif et d’un filet de sécurité sur le plan social. Ce qui en fait un statut idéal pour démarrer une activité professionnelle et tester le marché.

Alors, portage salarial vs EURL, avez-vous fait votre choix ?

Prêt à vous lancer ?

Nous contacter