Facebook Pixel

Pas de diplôme ni de capital ? Créez votre entreprise grâce à l’ADIE !

Sophie avatar

Écrit par Sophie

Publié le 31/05/2022

Dans l’optique de diminuer le taux de chômage qui ne cesse d’augmenter, le gouvernement pousse les chômeurs a créer leur propre entrerise. Cependant, pour ceux qui n'ont ni diplôme, ni expérience professionnelles, ni argent de côté, la tâche est ardue. C'est pourquoi l’ADIE s'est donné comme mission d'accompagner le plus grand nombre dans le processus de création d'entreprise, notamment des profils que rien ne prédestinait à créer leur propre entreprise. Grâce à l'ADIE, plusieurs centaines de personnes bénéficient d’un accompagnement et vivent de leur travail. 

Qu’est-ce que l’ADIE ?

L’Association pour le droit à l’initiative économie ou ADIE est une association française créée en 1989 par Maria Nowak. Cette dernière est une économiste qui est impliquée dans des projets de développement et de microfinance.

L’ADIE est une association inspirée de la Grameen Bank au Bangladesh. Elle est reconnue en tant qu’utilité publique depuis 2005. Elle permet à des personnes n’ayant pas accès au système bancaire de monter leur propre entreprise avec le microcrédit accompagné. 

L’ADIE est un partenaire de création d’entreprise qui agit sur tout le territoire français, métropolitain et en outre-mer. 

En 2019, l’ADIE comptait plus de 510 salariés, 1400 bénévoles et son réseau s’étendait dans 130 agences en France métropolitaine et dans les territoires d'outre-mer. Depuis qu’elle a été créée, l’ADIE a déjà accordé plus de 200 000 micro-crédits. 

Quel est le but de l’ADIE ainsi que son périmètre d’intervention ? 

La principale mission de l’ADIE est de financer, accompagner, contribuer à la création d’entreprise. L’ADIE soutient le fait que tout le monde est capable d’entreprendre, même sans capital, sans diplôme, s’il a accès à un accompagnement professionnel et au crédit. Elle n’est pas d’accord sur le principe que sans argent et sans diplôme, il est impossible de créer sa propre entreprise. 

L’ADIE peut financer, peu importe le métier : coiffeur, chauffeur, restaurateur, développeur de jeux vidéos, photographe, gérant d'épicerie, ainsi que beaucoup d’autres activités. Il suffit d’être déterminé et de bien utiliser son talent. 

L’ADIE peut également financer et accompagner selon les différents statuts : chômeur en recherche d’emploi, salarié, micro-entrepreneur, gérant de SARL, etc. 

Elle s’adresse particulièrement aux personnes auxquelles les banques n’ont pas accordé de prêts ou même ont refusé l’ouverture d’un compte. Elle s’adresse aussi aux personnes porteuses de projet et qui sont à tout donner pour le concrétiser. 

Comment aide-t-elle les gens à créer leur entreprise ?

L’ADIE est une association d’aide à la création d'entreprise qui œuvre en chaque type d’activité. Elle dispose de spécialistes qui font un suivi personnalisé et gratuit pour chaque projet. 

Les différents aides et appuis apportés par l’ADIE : 

Un soutien financier

Afin de mettre votre entreprise en place, vous pouvez bénéficier d’un apport financier dont la valeur maximale est de 12 000 euros. Ce soutien financier peut se présenter, en fonction du dossier et du projet, sous forme de microcrédit, de prêt d’honneur ou de subvention.

Le prêt d’honneur zéro est un prêt sans garantie ni intérêt. L’entrepreneur s’engage à effectuer le remboursement sur l’honneur. Les subventions peuvent être attribuées selon certains critères : des profils particuliers d’entrepreneurs ou des projets innovants.

Un accompagnement administratif et comptable

Elle propose différents services pour organiser, gérer et développer votre projet, votre entreprise, votre business. Pour ce faire, elle offre des conseils et des aides, elle organise des formations sur la comptabilité, le développement commercial, la gestion et d’autres domaines.

Il est également possible de trouver sur le site de l’ADIE un espace personnel dédié aux entrepreneurs. Pour ceux qui peuvent se déplacer dans les agences, des bénévoles sont disponibles les lundis au vendredi, tous les après-midi pour répondre aux questions sur les domaines techniques, juridiques, sur l’aspect administratif, etc.

Si besoin est, l’ADIE offre également de l’aide en ligne pour le business plan. Cet aide commence par la définition du projet, l’étude du marché, le chiffrage du projet et la gestion des démarches administratives. 

La micro assurance

La micro assurance est négociée auprès des organismes français, les plus grands comme Macif ou Axa. Les tarifs peuvent aller de 100 à 300 euros par an et chaque contrat est adapté pour que les entrepreneurs puissent bénéficier d’un local, de la marchandise et obtenir des indemnités maladie.

Obtenir une micro assurance est possible si vous voulez créer votre entreprise ou êtes déjà à votre compte et si vous vivez en France Métropolitaine, Guadeloupe, Guyane, Martinique, ou à la Réunion. Si vous êtes commerçant, votre  chiffre d’affaires ne doit pas dépasser les 176 200€ et si vous êtes prestataire de services ou artisan, il doit être au-dessous ou égal à 72 600€.

Il y a quatre formules d’assurance au choix, en fonction de l’activité : la Responsabilité civile professionnelle pour l'activité commerciale sur les foires et marchés, la Responsabilité civile professionnelle pour l'activité commerciale et artisanale à domicile, la Multirisque professionnelle pour l'activité commerciale et artisanale à domicile et la Multirisque professionnelle pour l'activité commerciale et artisanale en boutique. Pour chacun des projets, le contrat est revu chaque année.

Un micro crédit à la mobilité pour une reprise d’emploi

Vous pourrez bénéficier de micro crédit qui vous aidera à financer votre permis, votre déménagement, l’achat d’une voiture. Ce micro crédit est plafonné à la valeur de 5000 euros. La réponse est obtenue au maximum 3 semaines après la demande.

Il existe un partenariat avec Renault et Dacia, avec lequel il est possible de bénéficier des offres de location avec option d’achat. La durée du remboursement peut aller jusqu’à 36 mois, avec un taux de 7.45%. Environ entre 2,5 % et 5 % du montant du crédit obtenu est pour contribuer au fonctionnement de l’Adie et permettre à d'autres personnes d'être financées.

Prêt à vous lancer ?

Nous contacter