Facebook Pixel

Portage salarial à l’international : tous les avantages

Sarah avatar

Écrit par Sarah

Publié le 02/03/2022

Travailler en France pour le compte d’entreprises installées à l’étranger, ou effectuer des missions dans d’autres pays, c’est à la fois intéressant et enrichissant. Mais ce sont aussi des situations à risques pour un consultant indépendant ! Il est donc nécessaire d’opter pour le bon statut juridique. Or le portage salarial permet de donner un cadre juridique aux prestations et de bénéficier d’un maximum de sécurité. Découvrez tous les avantages et inconvénients du international et préparez votre prochaine mission en toute sérénité.

Qu’est-ce que le portage salarial international ?

Le portage salarial désigne un mode de travail qui combine la liberté du freelance et les avantages inhérents au statut de salarié. En tant que consultant, vous êtes lié à une entreprise de portage par un contrat de travail, mais vous cherchez vous-même vos clients et vos missions. La société de portage facture l’entreprise cliente et vous verse un salaire.

Le portage salarial international repose sur le même principe, à ceci près que vous exercez des missions pour le compte de clients étrangers ou que vous effectuez des prestations hors de France. Le fonctionnement reste identique, mais vous avez besoin d’un cadre mieux adapté à la nature de la mission et à votre éventuel déplacement à l’étranger (en tant que salarié détaché ou expat).

À qui s’adresse le portage salarial international ?

Le portage salarial international s’adresse à tous les consultants qui se retrouvent dans l’une des situations suivantes :

  • La réalisation de missions sur le territoire français pour le compte d’entreprises installées à l’étranger.

  • La prise en charge d’une mission à l’étranger, dans un pays de l’Union européenne ou non. Il faut ici distinguer l’expatriation et le détachement :

  • Le salarié détaché travaille à l’étranger de façon temporaire, pour un maximum de 24 mois (sauf cas particulier). Il reste soumis à la loi française et conserve ses avantages sociaux en France, à l’instar de la sécurité sociale.

  • L’expatrié s’installe de façon durable dans un pays autre que la France, pour plus de 6 mois. Il peut cotiser au régime de protection sociale de son pays d’accueil et, au besoin, adhérer à la Caisse des Français de l’étranger. En fonction de la situation dans son pays, il peut bénéficier d’assurances complémentaires.

Ces missions, réalisées sur le sol français ou dans un pays étranger dans le cadre du portage salarial, peuvent concerner différents secteurs d’activité, par exemple : informatique, ressources humaines, formation ou prestations de spectacle (pour un intermittent).

Quels sont les avantages du portage salarial international ?

En exerçant comme consultant en portage salarial à l’international, vous bénéficiez de tous les avantages propres à ce statut hybride. Voici l’approche du portage salarial administratif à l’international : 

  • Autonomie (choix des clients, des missions et des tarifs)

  • Délégation des démarches à la société de portage (facturation, comptabilité, déclarations sociales et fiscales)

  • Protection sociale (au même titre que tout salarié)

Mais vous profitez aussi d’avantages qui répondent à vos besoins spécifiques lorsque vous travaillez avec des entreprises installées à l’étranger, ou que vous exercez hors de France (salarié détaché ou expat). À savoir :

  • La sécurisation de votre mission, via le contrat de prestation signé entre la société de portage et l’entreprise cliente ;

  • La gestion de votre facturation dans des devises autres que l’euro ;

  • La possibilité de continuer à bénéficier de la sécurité sociale française (pendant la durée de votre mission à l’étranger) ou d’être affilié(e) à la Caisse des Français de l’étranger (si vous vous expatriez) ;

  • La protection offerte par l’assurance responsabilité civile contractée par l’entreprise de portage et couvrant le pays concerné, et par les assurances adaptées à la situation (accidents corporels ou rapatriement) ;

  • Le remboursement des frais professionnels au réel ou selon le barème forfaitaire établi par le ministère des Affaires étrangères.

Notez qu’en cas d’expatriation de longue durée, vous pouvez aussi choisir de signer un contrat de portage salarial international avec une entreprise installée dans votre pays d’accueil. Cela vous permet de bénéficier du cadre fiscal local. En contrepartie, vous perdez vos avantages sociaux en France. À vous de faire le bon choix !

Prêt à vous lancer ?

Nous contacter