AccueilGuide de la micro-entreprise
Plan Financement Micro Entreprise

Qu'est-ce qu'un Plan de Financement ?

le financement en micro avec une tirelireBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

C’est grâce au plan de financement que les micro-entrepreuneurs peuvent prévoir les investissements nécessaires au lancement de leur activité et les ressources de financement qu’ils peuvent exploiter. Vous prévoyez de créer une entreprise ? Découvrez ici comment établir un plan de financement pour valider la viabilité et la rentabilité de votre projet.

Qu’est-ce qu’un plan de financement ?

Le plan de financement est un document financier comprenant les prévisions financières d’une entreprise. Il prend la forme d’un tableau à deux colonnes comportant :

  • Les besoins financiers pour le lancement de l’activité
  • Les ressources disponibles pour les financer

Toutes les bonnes raisons d’établir un plan de financement

Grâce au plan de financement, vous aurez la certitude que vos ressources financières pourront couvrir les besoins opérationnels et de croissance de votre entreprise. Il est composé d’un plan de financement initial et d’un plan de financement prévisionnel (également appelé plan de financement à 3 ans). C’est grâce à ce plan de financement que vous pourrez déterminer le montant du projet et identifier les partenaires financiers à approcher.

D’un autre côté, le plan de financement va aussi rassurer les financeurs. Ils s’en servent pour évaluer la prise de risque associée à votre projet et pour mieux comprendre la façon dont les fonds seront alloués et utilisés. Si jamais il y a des risques, il se pourrait qu’une révision du modèle économique du projet soit nécessaire.

Les deux types de plan de financement

Plan de financement initial : il est établi au début du projet pour déterminer les besoins financiers indispensables au lancement de l’activité. Le tableau contient deux colonnes : une colonne pour les ressources financières et une autre pour leur utilisation. C’est grâce au plan de financement initial que vous saurez de quel montant vous avez besoin pour donner vie à votre projet. A propos de ce besoin, il est classé en deux catégories : les besoins permanents et les besoins courants. Ces derniers concernent les dépenses nécessaires au lancement de l’activité tandis que le premier concerne l’actif que vous allez mobiliser (brevets, licences, fonds de commerce, mobilier, etc.)

Plan de financement prévisionnel : il sert à garantir l’équilibre financier de votre projet sur une période plus longue. Pour ce faire, il faut reprendre les données dans le plan de financement initial et y joindre les nouvelles informations se rapportant au développement de l’entreprise sur la période définie (3 ans en général). Les données en question concernent les ressources financières sur le long terme (capacité d’autofinancement, réduction possible du BFR, contributions en fonds propres ou en fonds empruntés) et les besoins durables (remboursement d’emprunts, augmentation du fonds de roulement, dividendes versés aux actionnaires, investissements).

Comment établir un plan de financement

Pour établir un plan de financement, vous devez partir sur la base de vos besoins et des ressources dont vous disposez pour donner vie à votre projet. Voici comment ça se passe en quelques étapes.

  • Déterminer le projet avec exactitude
  • Estimer les besoins financiers en tenant compte de tous les coûts liés au projet (coûts directs et indirects)
  • Identifier les sources de financement : apport personnel et apport des associés, prêts bancaires, subventions, crowdfunding, etc.
  • Mettre en place un calendrier de financement pour déterminer quand les ressources sont disponibles et utilisées.
  • Etablir un bilan pour savoir si les ressources disponibles sont suffisantes pour couvrir les besoins du projet
  • Identifier les sources financières complémentaires si les ressources disponibles ne sont pas suffisantes
  • Évaluer la viabilité financière pour s’assurer que vos liquidés sont suffisants pour couvrir les besoins opérationnels et que vous puissiez anticiper les problèmes potentiels.
  • Réviser et ajuster le plan selon les évolutions réelles des coûts et des ressources.

Les sources de financement pour micro-entreprise

Par rapport aux grandes entreprises, les micro-entreprises peuvent accéder à une gamme de sources de financement spécifiques. En voici quelques-unes.

Les prêts bancaires qui permettent d’obtenir des capitaux plus importants avec un taux d’intérêt généralement bas et une grande flexibilité sur l’utilisation des fonds. Cependant, les critères d’obtention sont très stricts et les banques peuvent exiger des garanties ou des cautions personnelles. L’obtention d’un prêt bancaire peut également prendre beaucoup de temps.

Le microcrédit est plus facile d’accès, surtout pour les emprunteurs à faibles revenus. Les procédures de demande sont plus simples et les fonds peuvent atteindre jusqu’à 10 000 € avec un taux de remboursement de 1.5 à 4%. Cette limitation du montant peut toutefois être un frein pour le micro-entrepreneur si son projet demande un fond plus important. De plus, les échéances de remboursement fréquentes peuvent exercer une pression sur la trésorerie.

Le prêt d’honneur : c’est un crédit à taux zéro que vous pouvez demander si vous ne pouvez pas accéder au microcrédit ou prêt bancaire. Il n’exige généralement pas de garanties personnelles ou de cautions. Vous pouvez bénéficier d’un accompagnement (mentorat, formation, orientation) pour mener à bien votre projet. Cependant, les montants sont limités et il peut y avoir des restrictions sur la manière dont vous utilisez les fonds.

Les subventions qui permettent de bénéficier d’un financement sans remboursement. C’est un soutien financier gratuit et sans perte de propriété ou de contrôle de l’entreprise. Par contre, il est un peu difficile d’accès en raison du nombre élevé des demandeurs et des exigences strictes en matière de conformité et de rapports. De plus, les fonds sont généralement réservés à des projets spécifiques.

Le financement participatif ou crowdfunding : il permet de récolter des fonds auprès d’un large public. Grâce à ce type de financement, vous pouvez évaluer l’intérêt du marché pour votre produit. Si le financement participatif est basé sur des dons ou des récompenses, vous n’êtes pas obligé de le rembourser. Par contre, vous devez assurer la viabilité de votre projet pour rassurer les prêteurs. Sachez aussi que le montant net collecté pourrait être déduit des frais facturés par les plateformes de crowdfunding. Si le financement participatif est basé sur des actions ou des prêts, vous devez généralement le rembourser ou partager les bénéfices avec les prêteurs.

Lorsque vous prévoyez de créer une micro-entreprise, travaillez soigneusement votre plan de financement pour assurer la viabilité de votre projet. Vous aurez ainsi la certitude que vos ressources financières sont suffisantes pour couvrir les besoins opérationnels et de croissance de votre entreprise. Cela vous épargnera des risques de manque de liquidités. 

Nos derniers articles du même thème :

13/1/24

Les différents impôts d'une micro-entreprise

Le statut de micro-entreprise n'exempte pas son propriétaire d’impôts.

Lire l'article
13/1/24

Qu'est-ce qu'une micro-entreprise dans l'achat et la vente de véhicules ?

La création d'une micro-entreprise dans l'achat et la vente de véhicules est une opportunité lucrative dans le secteur automobile.

Lire l'article
13/1/24

Qu'est-ce qu'une micro-entreprise de couture ?

Lancer une micro-entreprise dans le domaine de la couture est une entreprise gratifiante, vous permettant de mettre en valeur vos compétences

Lire l'article
13/1/24

Démission pour création de micro-entreprise et chômage ?

Opter pour la démission en vue de créer sa propre micro-entreprise ouvre la voie à une aventure entrepreneuriale prometteuse, bien que parsemée de défis.

Lire l'article
28/11/23

Qui est concerné par la CFE ?

Les obligations fiscales du micro-entrepreneur ne se limitent pas à l’impôt sur le revenu

Lire l'article
28/11/23

Les Bases de l'Impôt en Micro-Entreprise

Si vous êtes un entrepreneur individuel ou que vous envisagez de vous lancer dans l'aventure entrepreneuriale.

Lire l'article