AccueilGuide formation professionnelle
Formation Transition Profession

Quelles formations sont éligibles pour une transition professionnelle ?

transition professionnelle pour les formationsBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Si vous souhaitez changer de métier, exercer une activité différente de celle que vous exercez actuellement, sachez qu’avec le projet de transition professionnelle (PTP) ou le Compte personnel de formation de transition professionnelle, il est possible de réaliser votre projet de reconversion. Le PTP est un dispositif de financement qui peut compenser votre revenu pendant la période de transition.

Quelles formations sont éligibles pour une transition professionnelle ?

Généralement, une transition professionnelle se ramène à une période de formation afin d’acquérir toutes les compétences essentielles à l’exercice du nouveau métier. Un conseil en évolution professionnelle peut vous aider à identifier les formations qui contribuent au succès de votre transition. Toutefois, il est important de préciser que toutes formations ne sont pas éligibles pour une transition professionnelle. Dans le cadre du projet de transition professionnelle, la formation à suivre doit respecter les critères suivants :

  • Permettre directement une reconversion professionnelle.
  • Convenir au métier visé par l’individu.
  • Permettre d’acquérir un bloc de compétences, une certification de qualification professionnelle ou un diplôme d’Etat.
  • Être enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) ou au répertoire spécifique.

Voici quelques exemples de formations éligibles au CPF de transition professionnelle :

  • La Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)
  • Les formations diplômantes et certifiantes dans le domaine de la gestion, l’administration, l'informatique et le numérique, la santé, le social, le commerce, le tourisme, l’hôtellerie, l'environnement, etc.
  • La formation consacrée à la préparation d’un permis de conduire.
  • Les formations en vue de la création ou la reprise d’entreprise.
  • Les formations en alternance.

À savoir :

Le bilan de compétences, la formation sur le développement personnel, l’apprentissage d'une langue étrangère et toutes les formations liées à la préparation d'un concours de la fonction publique sont exclus du projet de transition professionnelle.

Quel est le salaire en transition professionnelle ?

Le projet de transition professionnelle (PTP) remplace l’ancien congé individuel de formation (CIF). Puisqu’il s’agit d’un congé spécifique, le salarié peut s’absenter de son poste pour suivre des formations professionnelles durant le PTP. Cependant, il peut toujours maintenir son contrat de travail avec son employeur. C’est pourquoi il continue de percevoir une rémunération pendant toute la durée de sa formation. Le principe pour le calcul du montant du salaire est différent selon le contrat du salarié.

Le salarié est en CDI

Lorsque la formation est effectuée sur le temps de travail, le salarié perçoit une rémunération qui équivaut à un pourcentage de son salaire moyen de référence (SR). Ce salaire moyen de référence est calculé à partir de ses 12 mois de salaires avant le début de la formation.

  • Si le salaire moyen de référence est inférieur ou égal à 2 fois du SMIC, son salaire en transition professionnelle est égal à 100% du montant de son salaire moyen de référence.
  • Si le salaire moyen de référence est supérieur à 2 fois du SMIC, la rémunération perçue dépend de la durée de la formation suivie ou du congé individuel. Pour une formation qui dure moins de 1 an ou 1200 heures, le salaire perçu durant le PTP est égal à 90% du salaire moyen de référence. Et pour une formation prévue pendant plus de 1 an, le salarié perçoit une rémunération égale à 90% durant la première année ou les premières 1200 heures de formation, ensuite les années suivantes ou à partir de la 1201ème heure, il perçoit 60% du salaire de référence.

Le salarié est en CDD

Dans le cas d’un CDD, le montant de la rémunération du salarié en transition professionnelle est aussi égal à un pourcentage de son salaire moyen de référence lorsque la formation est effectuée sur le temps de travail. Cependant, le salaire moyen de référence est calculé à partir des salaires perçus durant les 4 derniers en CDD.

  • Tout comme le cas du salarié en CDI, si le salaire moyen de référence est inférieur ou égal à 2 fois du SMIC, la rémunération en transition professionnelle est égale à 100% du SR.
  • Si le salaire de référence est supérieur à 2 fois du SMIC, le salaire perçu varie en fonction de la durée de la formation. Pour une formation qui n’excède pas 1 an ou 1200 heures, la rémunération est égale à 90% du SR. Pour une formation au-delà de 1 an, le salaire perçu est de 90 % du SR durant la première année de formation, ensuite il est réduit à 60% du SR pour les années suivantes.

Remarque :

  • En PTP, il est aussi possible de faire une demande de prise en charge de l’hébergement, des repas et des frais de transport.
  • Un demandeur d’emploi qui est éligible au PTP perçoit également une rémunération de formation. En plus, cette dernière peut être cumulée avec l’allocation chômage.

Qui paye le salaire pendant un projet de transition professionnelle ?

Le financement des formations dans le cadre d’un projet de transition professionnelle peut être assuré par l’employeur ou d’autres dispositifs de financement.

Suite à une demande effectuée quelques mois avant la formation, lorsque le projet de transition professionnelle est pris en charge par un organisme paritaire comme les Fongecif, deux possibilités peuvent se présenter pour financer la rémunération du salarié :

  • Elle peut être assurée par son compte personnel de formation (CPF). Par contre, si ses droits en CPF ne permettent de payer qu’une partie de la formation, les frais non couverts peuvent être pris en charge par l’organisme paritaire.
  • Elle peut être versée par l’employeur et ce n’est qu’après que le montant est remboursé par les Fongecif. Dans certains cas, l’employeur peut soutenir activement les projets de transition professionnelle de ses employés à l’aide du contrat de formation professionnelle avec un centre ou un organisme de formation. 

Nos derniers articles du même thème :

21/9/2023

Envie de changement, vers une évolution professionnelle ?

Avoir un besoin d'évolution professionnel, c'est normal. Mais pour qu'elle se passe au mieux, l'évolution professionnelle se prépare sur plusieurs plans.

Lire l'article
20/9/2023

Devenir pompier professionnel : comment faire ?

Devenir pompier professionnel n’est pas impossible si votre vocation est de servir et de protéger les autres.

Lire l'article
20/9/2023

Pourquoi suivre une formation professionnelle en anglais ?

Le saviez-vous ? L’anglais est la langue la plus parlée dans le monde.

Lire l'article
20/9/2023

Comment mener un entretien professionnel ?

L’entretien professionnel est vital pour une bonne gestion des ressources humaines, et donc pour le bon fonctionnement de l’entreprise.

Lire l'article
21/8/2023

Stagiaire de la formation professionnelle : qu'est-ce que c'est ?!

Le financement d'une formation professionnelle ne fait pas partie des attributions de la CAF, mais elle joue un rôle dans l'obtention des aides.

Lire l'article
21/8/2023

Se former pour mieux performer : comment en faire la demande lors de votre entretien professionnel ?

L’entretien professionnel aide l’employeur à identifier les besoins en formation professionnelle. Voici comment conduire un entretien de manière efficace.

Lire l'article