AccueilGuide formation professionnelle
Formation Professionnelle Salaire

Pourquoi faire une formation professionnelle quand on est salarié ?

Formation Professionnelle SalaireBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Le milieu professionnel étant en constante évolution, se former est devenu une nécessité pour tous les travailleurs souhaitant préserver leur employabilité sur le long terme. D’ailleurs, les salariés ont le droit de se former au cours de leur carrière et c’est justement ce que nous allons aborder dans cet article. Pourquoi se former ? Quels sont vos droits en tant que salariés ?

Pourquoi faire une formation professionnelle quand on est salarié ?

La formation professionnelle n’est pas un simple outil mis à disposition des salariés pour leur permettre de se perfectionner. Elle présente aussi d’autres avantages considérables. En se formant, les salariés pourront acquérir de nouvelles compétences pour s’adapter aux évolutions de poste. Ils pourront se mettre à jour et maintenir leur capacité à occuper leur emploi face aux évolutions technologiques et professionnelles. Ces derniers peuvent en effet entraîner la disparition de certains métiers tout comme elles peuvent aussi en créer de nouveaux. Grâce aux acquis durant la formation, les salariés auront plus de chances de trouver de meilleures opportunités d’emploi. En devenant plus compétitifs, les salariés constatent que leur confiance en eux augmente, ainsi que leur motivation et leur épanouissement au travail.

Il faut préciser que les salariés ne sont pas les seuls à tirer profit d’une formation professionnelle. Pour l’entreprise, celle-ci constitue un investissement à long terme qui va booster ses performances et sa croissance économique. Avec des employés performants et à jour sur les nouvelles pratiques de leur profession et à leur évolution,  l’entreprise maintient sa compétitivité dans son secteur. En formant ses employés, elle obtient les compétences et l’expertise dont elle a besoin pour préserver sa performance sur le marché. De plus, elle n’aura pas à embaucher de nouveaux employés, car son équipe reste soudée et en perpétuelle évolution.

Quelles sont les obligations de l'employeur concernant la formation ?

En matière de formation professionnelle, les employeurs ont deux responsabilités légales à assumer dont l’adaptation au poste de travail et le maintien dans l’emploi des salariés. Dans ce cas, les entreprises doivent mettre en place un plan de formation adapté à leurs besoins et à ceux des employés. Ce plan de formation vise aussi à favoriser l’accès à la formation, à informer les salariés sur les possibilités de formation et les dispositifs existants : Compte Personnel de Formation (CPF), Droit Individuel à la Formation (DIF), Contrat de Professionnalisation.

En outre, l’entreprise doit aussi financer la formation professionnelle de ses salariés. Elle doit réserver un pourcentage de leur masse salariale pour pouvoir financer leur formation professionnelle continue. Pour ce qui est de l’apprentissage et des formations technologiques et professionnelles, elle pourra les financer grâce à la taxe d’apprentissage. Le montant de ces financements varie en fonction de l’effectif de l’entreprise et de la masse salariale.

Faire une formation pendant un CDI, c'est possible ?

La formation professionnelle est un droit que tous les salariés peuvent bénéficier, quelles que soient la forme et la durée de leur contrat de travail. Il est donc possible de suivre une formation professionnelle pendant un contrat à durée indéterminée (CDI). Les salariés en CDI peuvent notamment utiliser leur CPF pour financer tout ou une partie des frais de formation. Ils peuvent utiliser les heures de formation cumulées pendant leur temps libre, en dehors de leurs heures de travail. Sinon, ils peuvent aussi demander un congé spécifique s’ils souhaitent suivre une formation plus longue.

Si le salarié en CDI envisage une reconversion professionnelle ou qu’il désire acquérir de nouvelles qualifications,  il peut profiter de ses congés individuels de formation (CIF) pour suivre une formation longue durée. Durant le CIF, son salaire sera maintenu partiellement ou entièrement, selon la durée de son ancienneté dans l’entreprise et des accords collectifs en vigueur.

Quels sont mes droits de formation en tant que salarié ?

Dans certaines conditions, la formation professionnelle est obligatoire pour les salariés :

  • Adaptation au poste de travail et maintien de la capacité du salarié à occuper un emploi face à l’évolution des emplois, des technologies et des organisations
  • Passage à un nouvel emploi dans le cadre d’un reclassement,
  • Formation pour un jeune en contrat d’insertion ou d’alternance,
  • Application de l’accord ou de la convention collective applicable à l’entreprise pour les périodes de formation obligatoire,
  • Conformité au contrat de travail si celui-ci contient une obligation de formation

Dans le cadre des formations non-obligatoires, les droits des salariés sont les suivants :

  • Compte Personnel de Formation (CPF) : c’est un droit individuel à la formation avec lequel le salarié peut cumuler des heures de formation durant sa carrière. Il peut utiliser ces heures de formation pour suivre une formation qualifiante ou certifiante.
  • Projet de transition professionnelle (ex-cif) : il s’adresse aux salariés qui veulent changer de métier ou de profession, leur permettant de financer des formations certifiantes liées à leur projet. Une ancienneté d’au moins 24 mois dont 12 mois dans l’entreprise est nécessaire pour être éligible au projet de transition professionnelle. Tout au long de sa formation, le salarié est rémunéré. Il faut juste préciser que le projet de transition professionnelle n’est accordé que sur demande à l’employeur.
  • Validation des acquis de l’expérience (VAE) : grâce à elle, le salarié peut se former pour préparer les examens de validation des acquis et obtenir une certification de qualification professionnelle ou un diplôme. Par contre, le congé autorisé pour cette préparation est de 24h de temps de travail au maximum.
  • La reconversion ou la promotion par alternance (Pro-A) : via une formation en alternance, ce droit permet de maintenir l’employabilité des salariés les moins qualifiés. Les salariés en CDI, CDD et CUI à durée indéterminée peuvent tous en bénéficier. L’employeur tout comme le salarié peut s’occuper de sa mise en œuvre.

Il existe aussi d’autres formations non obligatoires auxquelles les salariés ont droit avec ou sans l’accord de leur employeur. Cela concerne notamment le congé pour examen, le congé de formation de cadres et animateurs de jeunesse et les formations en rapport avec les fonctions d’élu.

Quelles sont les différentes options pour suivre une formation professionnelle en tant que salarié ?

Une formation professionnelle peut prendre trois formats : la formation inter entreprise, la formation intra entreprise et la formation en classe virtuelle ou à distance. Les salariés peuvent ainsi choisir entre plusieurs options pour suivre une formation professionnelle :

  • La formation en présentiel a généralement lieu dans des salles de cours ou des centres de formation. Cette option permet d’apprendre dans un cadre d’apprentissage interactif avec des formateurs qualifiés et d’avoir la possibilité d’échanger avec d’autres apprenants.
  • La formation en ligne ou e-learning permet de suivre des cours à distance en passant par des plateformes en ligne. L’apprenant va évoluer à son propre rythme et il peut bénéficier de plus de flexibilité sur le planning pour l’adapter à ses disponibilités.
  • Le bilan de compétences est un dispositif permettant d’évaluer les compétences, les aptitudes et les motivations professionnelles du salarié. Le bilan de compétences peut se faire auprès d’un organisme spécialisé afin que le salarié puisse identifier ses forces, ses faiblesses et ses orientations professionnelles.
  • La validation des acquis de l’expérience (VAE) pour obtenir une certification professionnelle (diplôme, titre ou certificat). Le salarié fera valoir son expérience et ses compétences acquises dans son domaine de travail.
  • Les périodes de professionnalisation pour combiner formation et emploi. Tout en préservant son contrat de travail, le salarié peut suivre une formation spécifique afin de développer de nouvelles compétences liées à son emploi actuel. Elle peut aussi l’aider à préparer une évolution de carrière au sein de l’entreprise.
  • Le plan de formation de l’entreprise puisque celle-ci en est obligée. Ce plan de formation doit s’adapter aux besoins de l’entreprise et de ses salariés. Il est donc possible qu’il inclut des actions de formations spécifiques permettant aux salariés de gagner en compétences.

Nos derniers articles du même thème :

21/9/2023

Envie de changement, vers une évolution professionnelle ?

Avoir un besoin d'évolution professionnel, c'est normal. Mais pour qu'elle se passe au mieux, l'évolution professionnelle se prépare sur plusieurs plans.

Lire l'article
20/9/2023

Devenir pompier professionnel : comment faire ?

Devenir pompier professionnel n’est pas impossible si votre vocation est de servir et de protéger les autres.

Lire l'article
20/9/2023

Pourquoi suivre une formation professionnelle en anglais ?

Le saviez-vous ? L’anglais est la langue la plus parlée dans le monde.

Lire l'article
20/9/2023

Comment mener un entretien professionnel ?

L’entretien professionnel est vital pour une bonne gestion des ressources humaines, et donc pour le bon fonctionnement de l’entreprise.

Lire l'article
21/8/2023

Stagiaire de la formation professionnelle : qu'est-ce que c'est ?!

Le financement d'une formation professionnelle ne fait pas partie des attributions de la CAF, mais elle joue un rôle dans l'obtention des aides.

Lire l'article
21/8/2023

Se former pour mieux performer : comment en faire la demande lors de votre entretien professionnel ?

L’entretien professionnel aide l’employeur à identifier les besoins en formation professionnelle. Voici comment conduire un entretien de manière efficace.

Lire l'article