Freelance en équipe : comment créer une synergie entre travailleurs indépendants ?

le travail d'équipeBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Vous l’aurez sans doute remarqué sans que nous ayons besoin de le signaler, l’emploi des termes “travail d’équipe” et “travailleurs indépendants” dans une même phrase ne semblent pas très loin de l’oxymore pur et simple… Toutefois, et bien que cela paraisse pour le moins contre-intuitif pour nombre d’entre nous, il faut savoir que de nombreux freelances penchent le plus souvent possible pour des projets menés collectivement, au sein d’une véritable équipe. Ces pools de travailleurs qui articulent et agrègent leurs activités sont de plus en plus fréquemment observés et deviennent presque une norme, au sein de nos sociétés productivistes postmodernes. C’est précisément ce dont nous allons parler dans notre article du jour, en tâchant de voir les avantages qu’ont les Freelancers à se regrouper. 

Nous avons déjà produit plusieurs contenus qui revenaient spécifiquement sur le pourquoi du comment de l’explosion du statut de Freelancer ces dernières années, et nous n’allons donc pas de nouveau revenir dessus. De très nombreuses entreprises ont bien saisi la valeur ajoutée de ces nouveaux modes de collaboration. Rien qu’en France, on compte désormais environ 3 millions de Freelancers, tous secteurs confondus. Aujourd’hui, dans ce contenu, nous allons plutôt nous pencher sur la possibilité de travailler en équipe alors même que l’on est soi-même dans l’activité freelance

Oui, cela est possible, voire encouragé dans certains cas. Si l’indépendance donne de la force, si la propension à faire un maximum seul peut effectivement valoir bien des avantages, il n’empêche que la synergie du collectif a elle aussi son mot à dire dans le monde de la production. Cela vaut parfois la peine qu’on renonce à la tâche effectuée en solitaire pour appréhender le travail en équipe. 

Comme nous allons le voir au cours de notre contenu, travailler en équipe, pour un Freelancer, cela peut se traduire de différentes manières, et il n’y a pas, à proprement parler, de “bonne solution”, qui marcherait dans tous les cas, et de “mauvaise solution” qui quant à elle, vous condamnerait immanquablement à l’échec, vous et vos associés, ou vos partenaires. 

Entre les espaces de coworking qui regroupent toutes sortes de métiers plus ou moins complémentaires, les regroupements de Freelancers collaborant autour d’un même projet, ou encore les Groupements d’Intérêt Économique (que l’on appelle plus simplement les GIE dans le jargon...), il existe de nombreuses solutions. Le mieux reste d’y réfléchir en amont, plutôt que d’attendre le jour où vous devrez réagir dans l’urgence pour réunir une équipe de talents complémentaires. 

Avant de nous pencher sur ces différentes possibilités, nous aimerions commencer par consacrer la première partie de notre article à quelques généralités d’usage dont il serait bête de ne pas avoir connaissance, et qui vous seront ans doute d’une grande aide.

Quelques généralités dont il faut avoir conscience

Ce premier conseil va peut-être vous paraître un peu “bête” ou “creux”, néanmoins, dites-vous bien que si nous prenons la peine de le poser noir sur blanc, c’est qu’il est primordial : Avant de commencer quelque travail que ce soit avec des freelances, avant même de l’envisager, veillez à vous assurer de bien les connaître. Dites-vous qu’une fois que le projet aura débuté, il sera trop tard pour vérifier ce genre de choses, et votre réputation sera alors diluée avec celle de votre équipe. Ce n’est pas rien d’assumer pour le travail de quelqu’un d’autre, et vous vous en rendrez compte très vite… 

Toujours en amont du projet sur lequel vous envisagez de travailler en équipe, tâchez de vous arranger d’emblée pour poser sur papier tous les tenants et tous les aboutissants de la collaboration : il va s’agir d’établir des plannings précis, de définir le lieu de travail, et de mettre au clair tout ce qui mérite de l’être, et si possible par écrit. 

Pour prolonger un peu ce que nous disions plus tôt, précisons qu’étant donné que les collectifs sont multicompétences et composés de profils complémentaires, cela leur permet tout simplement d’accéder à des projets plus ambitieux. Par contraste, le Freelancer qui reste en solo, ne peut intervenir que sur un périmètre qui est circonscrit à ses seules compétences, qui ne sont que ce qu’elles sont, ni plus, ni moins… À l’inverse, le collectif est en mesure de prendre en charge une prestation complète, mais nous en parlerons plus en détail un peu plus tard. 

Et pour finir avec cette première partie, en prolongement de ce qui en était déjà un, et puisque tout est lié, il faut savoir que la synergie créée par un groupement de Freelancers permet d’être bien plus efficace. En résulte une nette diminution des coûts globaux, qui se chiffre à pas moins de 30 % par rapport à une agence classique, et qui ne demande qu’à être répercutée sur les clients. 

Les différents scénarios de la collaboration en équipe 

De très nombreuses entreprises proposent des missions freelances dont le rôle est tout ou partie intégré au sein de leurs effectifs et de leurs locaux. Le plus souvent, ce type de missions est relativement étendu dans le temps (les missions durent généralement plusieurs mois) et vous devrez donc intégrer le plus rapidement possible, une équipe déjà constituée, et qui a déjà l’habitude de travailler ensemble. L’avantage qu’il y a à privilégier ce type de missions en immersion dans une entreprise, c’est que vous faites sensiblement croître votre réseau professionnel à chaque mission et de ce fait, vous augmentez aussi vos chances de dénicher de nouvelles opportunités auprès de vos nouveaux “collègues”. En effet, grâce au bouche à oreille, ces derniers pourraient fort bien vous recommander auprès d’autres clients ou bien devenir de futurs partenaires dans un avenir plus ou moins proche. Qu’on se le dise, l'importance du réseau ne se limite donc pas seulement à la clientèle, mais aussi à vos collègues, qu’ils soient des Freelances ou non !  

Lorsque l’on est en mission chez le client, il est primordial que vous participiez aux opérations de team building qui seront organisées afin de fluidifier l’intégration et les échanges. Ces moments dédiés à l’incorporation et à la création d’un groupe et d’une synergie vont montrer votre implication et surtout votre capacité à vous intégrer au sein d'un collectif. Ce n’est pas pour rien, ou seulement pour “faire joli” que de nombreuses sociétés font à appel à des sociétés spécialisées dans le team building, afin de créer des événements et des opérations qui favorisent l'émergence d'un véritable et solide esprit d'équipe. 

Enfin, si vous êtes entrepreneur, des activités dédiées au bien-être au travail peuvent être mises en place pour vos salariés : massages, séances de relaxation, méditation, etc. permettent de favoriser l'épanouissement de vos collaborateurs et donc leur productivité. 

La synergie d’un petit panel de Freelancers qui font la maille ensemble 

Une fois que vous aurez pris le rythme et que vous vous serez plus ou moins habitué à la cadence du Freelancer, une fois que vous pourrez considérer que vous avez « assis » votre activité et qu’elle est plus ou moins lancée, alors il sera peut-être temps de commencer à vous poser pour réfléchir à quelques métiers qui pourraient aller de pair avec l’activité que vous menez en tant que Freelancer. 

Ce que nous voulons dire par là, c’est que très souvent, le Freelancer qui, par exemple, donne des cours d’Allemand, de Russe, ou d’Anglais, aura peut-être tout intérêt à se grouper avec un ou plusieurs autres Freelancers spécialisés dans le Français, dans le Chinois, dans l’Espagnol… Le but de l’opération n’est pas tant de mutualiser absolument tout ce qui est possible de l’être, car chacun pourra très bien conserver ce qu’il gagne par exemple, mais plutôt de multiplier les compétences disponibles pour concentrer la clientèle autant que faire se peut, et éviter le syndrome du “panier percé”. En effet, il n’est pas rare du tout qu’un client ait besoin de compétences dont on peut dire qu’elles sont complémentaires. 

C’est la raison pour laquelle, dans certains cas tout du moins, le fait de constituer une équipe élargie peut s'avérer extrêmement malin, pour ne pas dire indispensable ; C’est en tout cas une bonne opportunité que d’y réfléchir, sans forcément franchir le pas de la GIE (que nous verrons dans la partie qui suit…). Ce type de rapprochement officieux sera par exemple très utile afin de répondre à certains appels d'offres publics ou privés, qui englobent un travail de traduction, en plus d’un autre de rédaction ou de relecture, et enfin un 3ème de mise en page et d’édition… 

Ce qu’il faut bien comprendre alors, c’est que la pertinence de l'équipe que vous allez savoir mettre sur pied sera alors le gage de votre crédibilité, à tous ; sans vouloir faire un parallèle trop facile avec les séries TV, cela rappelle le concept de l’Agence Tout Risque par exemple, où chacun a un rôle bien défini, qui lui ressemble et qui lui va comme un gant. La somme des éléments dépasse alors le total mathématiquement attendu, voilà le principe même de la synergie ! 

Afin de trouver des personnes de confiance, ces partenaires d’une certaine manière, commencez par regarder autour de vous dans votre environnement immédiat. C’est le plus souvent dans ce premier cercle que l’on trouve son bonheur. Si personne de votre entourage n’est en mesure de vous aider dans votre projet, élargissez alors la recherche à votre réseau professionnel. Demandez si vos clients connaissent des Freelancers de confiance et qui pourraient correspondre à ce que vous recherchez. Une fois cette étape franchie, prenez tous les renseignements possibles (par exemple, informez-vous vis-à-vis de la qualité de leurs prestations en vous basant sur les notes et les commentaires que leurs anciens clients ont laissés sur leurs profils). Ne laissez rien au hasard, et tâchez aussi de vous intéresser à leurs personnalités et à leurs aptitudes à travailler en équipe, puisque c’est vers ce type de collaboration que vous voudriez tendre. Alors seulement, il sera temps de vous intéresser à un autre “nerf de la guerre”, à savoir : la politique tarifaire qu’ils appliquent à leurs clients. 

En dehors de ces différents cercles de connaissances, à l’époque des réseaux sociaux, de la communication instantanée, des mails, des SMS, et des vidéoconférences, vous pouvez également vous tourner vers les nombreux réseaux sociaux (Twitter, LinkedIn, Viadeo, Instagram, ou encore Facebook). Ou bien vers les plateformes freelance spécialement conçues afin de dénicher très précisément l’indépendant qui correspond trait pour trait aux critères et aux compétences réclamés par une mission ou par un client donné. Avec ces outils qui facilitent grandement la vie, vous allez pouvoir entrer en contact avec eux en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire ou pour l’écrire, et vous pourrez alors discuter de la possibilité, ou non, collaborer le temps d’un ou de plusieurs projets ! 

Le Groupement d’Intérêt Economique ou GIE

Une autre option est envisageable pour les Freelancers qui sont désireux de travailler en équipe et de faire naître une synergie vertueuse avec d’autres profils, et cela s’apparente à un Groupement d’Interêt Économique, ou GIE. 

Si l’on s’arrête sur la définition gouvernementale du GIE, “il vise à faciliter le développement économique d’entreprises par la mutualisation de ressources, matérielles ou humaines”. Un GIE est constitué au minimum de deux personnes physiques ou morales, et il s’étend sur une durée déterminée ; en outre, il peut être constitué avec ou sans capital. Il s'agit d'une forme juridique à part entière, qui n’est ni une entreprise, ni une association. 

L’objectif du GIE est de faciliter ou de développer l'activité économique de ses membres, et bien sûr, dans la mesure du possible d’améliorer ou d'accroître les résultats de l’activité. Nous aimerions aussi préciser que le GIE n'est pas imposable en tant que tel : chaque membre sera imposé sur la partie des bénéfices réalisés correspondant à ses droits, et ce, au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'impôt sur les sociétés. 

Le GIE est vraiment intéressant, dans la mesure où il représente une solution qui permet à plusieurs entrepreneurs de mutualiser l’ensemble de leurs dépenses via des achats groupés comme pour la communication (par le biais de flyers, de démarches informatiques, de mailing, etc.), ou autres. 

L’option GIE est souvent plébiscitée dans la mesure où elle offre aussi la possibilité de collaborer sans forcément devoir s’associer, ce qui fait toute la différence. En somme, vous allez donc pouvoir partager tous les contrats, mais en conservant chacun les avantages de vos différents statuts, et cela va pas mal vous simplifier la vie, ne serait-ce que d’un point de vue comptable, ce qui n’est pas rien. 

Au demeurant, nous ne saurions trop vous conseiller de bien garder à l’esprit que le GIE impose à ses membres de faire montre d’une très forte solidarité et d’un esprit d’équipe inébranlable. 

Pour conclure

Nous voilà arrivés au terme de notre article du jour, et nous espérons que désormais, la notion de travail freelance en collectif vous parle un peu plus… Nous avons pris le temps de survoler les principales options qui s’offrent à vous, qui êtes Freelancer, afin de faire naître une activité qui regrouperait plusieurs collaborateurs. Plusieurs options sont possibles et cela dépend de vous : 

  • Travailler collectivement au sein d’une entreprise, dans un département déjà existant et logé dans une structure entrepreneuriale tout ce qu’il y a de plus classique, à titre de consultant extérieur.
  • Ou bien simplement travailler au contact d’autres Freelancers, ans un lieu qui concentre les profils, sans pour autant les amener à travailler ensemble. 
  • Ou bien travailler au sein d’un Pool de Freelancers (un GIE donc...) qui ont mis leurs savoir-faire en commun afin de proposer à leurs clients un service de A à Z. 

Découvrez aussi :

24/5/2024

Naviguer dans les différents statuts freelance en informatique : Un guide complet

Vous vous demandez quel statut freelance choisir dans le domaine de l'informatique ? Découvrez les différentes options disponibles et les facteurs à considérer pour prendre la meilleure décision pour votre carrière informatique.

Lire l'article
24/5/2024

Réussir le changement en entreprise : Stratégies et astuces pour une transition réussie

Découvrez comment accompagner le changement en entreprise avec des stratégies pratiques pour une transition harmonieuse et productive.

Lire l'article
23/5/2024

Comment bénéficier des aides pour créer votre entreprise et réussir votre lancement ?

Découvrez les meilleures aides pour lancer votre entreprise avec succès : financements, accompagnement et conseils adaptés à vos besoins !

Lire l'article
23/5/2024

En quoi consiste le travail en freelance ?

Découvrez ce que signifie réellement travailler en freelance : autonomie, flexibilité et responsabilités. Explorez les avantages et les défis de cette forme de travail indépendant, et trouvez des conseils pour réussir dans ce mode de vie professionnel unique.

Lire l'article
22/5/2024

Devenez votre propre patron : Tout ce qu'il faut savoir sur la formation auto-entrepreneur

Explorez les bases essentielles de la formation pour les auto-entrepreneurs. Développez vos compétences et réussissez dans votre entreprise.

Lire l'article
22/5/2024

Statut légal des graphistes freelances : comment faire le bon choix ?

Découvrez les meilleures options de statut pour les graphistes freelances. Que vous optiez pour le portage salarial, le régime d'auto-entrepreneur ou le statut de travailleur indépendant, trouvez la solution qui correspond le mieux à vos besoins et à votre activité.

Lire l'article
Simuler mon revenu