Quel impact ont les plateformes freelance en 2023 ?

homme se renseignant sur les plateformes freelanceBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Le statut de Freelancers connaît un succès exponentiel depuis quelques années, notamment avec la crise sanitaire de la Covid 19, à laquelle a immédiatement succédé une crise économique terrible, encore accentuée par une inflation des plus sombres années. Les jeunes notamment, avec la génération Z en tête de pont, ont vraiment changé la donne et ont fait que l’activité freelance est réellement devenue un pilier de l’économie dans de très nombreux secteurs d’activité, notamment tout ce qui a trait aux activités de services et de commerce. Au cours de contenu, après avoir fait un retour rapide sur quelques raisons qui illustrent parfaitement l’explosion du statut de Freelancer, nous tenteront de voir quel est l’impact de toutes ces plateformes freelance sur l’activité, en 2023.

À notre époque, qui connaît une véritable explosion technologique, notamment dans le secteur du numérique, les technologies de l’information, de la communication et de l’informatique sont devenus des outils majeurs sans lesquels il devient impensable de faire carrière dans de nombreux secteurs d’activité. C’est également grâce à ces progrès majeurs que le statut de Freelancer est né, s’est développé, et rencontre à présent un succès incroyable, un peu partout dans le monde. Ce statut, en effet, ouvre de larges perspectives pour de nombreuses personnes possédant toutes sortes de compétences : que vous soyez traducteur, auteur, community manager, développeur de logiciel ou codeur, graphiste, infographiste, photographe, etc., sachez qu’il y a forcément aussi une petite place pour vous et pour votre profil ! 

Pour votre gouverne, sachez que le terme freelance est un anglicisme qui signifie travailleur indépendant ; ce n’est pas un hasard si c’est le terme le plus usité, loin devant “indépendant”, car ce statut est l’apanage de la culture anglo-saxonne avant tout. 

Qu’on se le dise, si les Freelancers sont bel et bien de plus en plus nombreux dans le monde du travail, c’est que les employeurs qui font appel à eux ont de très bonnes raisons de le faire. C’est précisément au filtre de cette lentille que nous allons commencer notre démonstration, avant de l’orienter effectivement vers l’impact des plateformes dédiées, qui semble grandissant et qui, a priori, n’est pas parti pour se tarir, ni même pour diminuer.

Pour quelles raisons les Freelancers ont-ils tellement la côte auprès des employeurs ? 

Pour commencer, il faut savoir que le fait d’avoir recours aux services d’un freelance via des plateformes de mise en relation comme Freelance Informatique permet un gain de temps substantiel. Plus besoin de gérer quelque recrutement que ce soit, c’est autant de temps et autant de coûts en moins, car l’on sait que le temps dévolu aux entretiens, cela a un prix non négligeable. En outre, le fait de faire appel à des travailleurs indépendants permet à l’employeur de ne pas recruter de nouveaux collaborateurs, or embaucher coûte cher ; solliciter un travailleur indépendant pour une durée définie en fonction des besoins très précisément n’engendre pas les mêmes coûts que l'embauche d'un salarié (avec toutes les charges sociales que cela implique, ainsi que les avantages en nature). 

Dans un tout autre ordre d’idée, faire appel à un indépendant permet de dénicher des compétences qui font défaut au sein de l’entreprise immédiatement ; c’est une manière de se doter de plus de flexibilité, de plus d’agilité, et d’une réactivité optimale. Ces 3 leviers sont des atouts majeurs face à la concurrence. 

Le 3ème avantage majeur des Freelancers, c’est qu’ils représentent un réservoir très important et qu’ils savent parfaitement travailler à distance, sans pour autant que cela n’impacte leur savoir-faire. Il faut d’ailleurs signaler à ce propos que la majeure partie des gens qui exercent une activité de freelance travaillent à distance, et sont parfaitement habitués à travailler avec des entreprises qui sont loin ou à l’étranger. Afin d’être complet sur le sujet, nous aimerions préciser qu’un Freelancer, en France, peut s’orienter vers plusieurs statuts juridiques : 

  • Il pourra être autoentrepreneur : aussi appelé microentreprise ce statut est particulièrement intéressant ; il a été créé en 2009 et il s’adresse aux personnes déclarées en tant qu’entrepreneur individuel. 
  • Il pourra créer une entreprise individuelle : on parle dans ce cas précis du statut juridique EIRL, un sigle qui signifie Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée. En optant pour ce statut, l’entrepreneur devra diviser son patrimoine en deux : une partie patrimoine personnel et une autre partie patrimoine professionnel ; on parle dans ce cas de la création d’un patrimoine d’affectation. 
  • Il pourra opter pour la société unipersonnelle : dans ce cas, le créateur d’entreprise peut aller vers une SASU (qui signifie Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle), qui est une SAS avec un seul associé, ou bien vers une EURL, à savoir une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée. 
  • Il pourra enfin choisir le portage salarial : qui a été défini par l’ordonnance 2015-380 de 2015, et qui définit une relation contractuelle tripartite entre la société de portage salarial, l’employé qui est “porté”, et la société cliente. 

Les plateformes pour Freelancers, un nouvel Eldorado pour les employeurs 

Avant de prendre le temps de lister les principales plateformes freelance qui trustent le marché, nous souhaitons commencer par dégrossir un peu le sujet, et revenir en détail sur la manière dont fonctionnent ces fameuses plateformes de mise en relation. 

Même si la mise en parallèle a ses limites, d’une certaine manière, on peut considérer qu’une plateforme freelance fonctionne peu ou prou comme un site de rencontres ! Si nous faisons le lien, c’est tout simplement parce que de nos jours, avec l’avènement des nouvelles technologies, nous savons combien les sites de rencontres se sont démocratisés et que la très grande majorité d’entre nous a déjà utilisé ce type d’outil, et sait donc plus ou moins comment ils fonctionnent… 

Afin que le parallèle soit effectif, vous allez tout simplement imaginer que les hommes (celui qui est en recherche, dirons-nous prosaïquement...) sont des entreprises à la recherche de prestataires de services, tandis qu’à l’inverse, les femmes sont les Freelancers qui proposent des missions. Si vous trouvez que cette manière de voir les choses est sexiste, ma foi, il ne tient qu’à vous de renverser les rôles… À vrai dire, ce qui est important, c’est le rapport d’interaction établi entre les 2 catégories, et non l’étiquette qui est apposée dessus !

Au même titre qu’un Meetic, qu’un Tinder, qu’un Badoo ou qu’un Adopteunmec, les plateformes pour freelances vont tout simplement mettre en rapport les entreprises et les travailleurs indépendants, et il faut bien comprendre que le rapport de séduction qui est si important, voire crucial sur les sites de rencontre, afin d’avoir des interactions, l’est tout autant sur des sites de Freelancers… Il faut savoir se rendre désirable aux yeux de l’employeur, cela fait partie du jeu, sachez-le ! 

Sur ce type de plateforme donc, le plus souvent, les Freelancers vont devoir se créer un profil, et c’est sur ce dernier qu’il faudra savoir faire la différence par rapport aux autres Freelancers. En général, ce profil contient des informations telles que 

  • Une photo de profil
  • Le nom et le prénom du (ou de la) Freelancer
  • Les capacités ou bien le ou les services proposés(s) par le Freelancer. 
  • Le cursus et le CV, ainsi qu’une description détaillée de certaines missions passées. 
  • Le tarif horaire, journalier, voire hebdomadaire ou les forfaits pour chaque mission. 
  • Le portfolio, que nous ne saurions trop vous conseiller de bien soigner, car c’est souvent lui qui permet de faire la différence... 
  • Une note générale ainsi que des commentaires des clients précédents. 

De l’autre côté du miroir il y a les entreprises qui, pour leur part, vont pouvoir proposer des missions ou rechercher des freelances en sélectionnant plusieurs critères spécifiques parmi lesquels : 

  • Le type et la durée de la mission. 
  • Le tarif global de la mission ou le taux, horaire, quotidien ou hebdomadaire. 
  • La localisation de la mission, si cela est nécessaire ou important. 
  • Le secteur d’activité concerné. 
  • La disponibilité et le niveau d’expertise attendu. 

Les plateformes de Freelance ne sont pas des associations à but non lucratif, qu’on se le dise ! Leur objectif est de faire en sorte de multiplier les partenariats et les échanges entre les sociétés et les Freelancers, bien sûr, car dans la mesure où elle perçoit une commission sur chaque prestation, c’est comme cela que ce type de site est rentable. Grosso modo, tous les sites fonctionnent de la même façon : afin de se rémunérer, la plateforme prélève tout simplement un certain montant pour sûr le montant total facturé au client, 

Dans certains cas, c’est un peu différent et le freelance paie alors un abonnement, hebdomadaire, mensuel, ou bien trimestriel à la plateforme ; d’autres plateformes font le choix de facturer directement le client. 

Il faut savoir que le montant et le mode de calcul de cette commission varie d’une plateforme à l’autre, et il vaut mieux s’y intéresser d’emblée, plutôt que de tomber de haut plus tard, lorsque l’argent commencera à rentrer… Nous insistons sur le fait qu’il faut en tenir compte, car à court terme déjà, cela peut très vite représenter une part significative des revenus dégagés. 

Une fois que le contact est pris 

Lorsqu’une entreprise prend contact et que l’échange est fructueux, l’étape suivante consiste à proposer un devis détaillant le service proposé. Dans certains cas, notez que vous pourrez prétendre à un prépaiement partiel de la part de l’entreprise, mais cela reste relativement marginal.

Attention, il est important de noter que toutes les plateformes ne fonctionnent pas de la même manière ; quand certaines demandent aux freelances de proposer des services packagés et tarifés, d’autres laissent la totale liberté de fixer un prix différent à chaque mission que vous allez remplir. D’autres plateformes enfin, prennent carrément le parti de fixer elles-mêmes le prix des prestations. 

Dans tous les cas, après la prise de contact, le Freelancer va pouvoir proposer un devis et un tarif qui tient compte de ses besoins et la balle sera alors dans le camp de l’entreprise... 

Lorsque la mission est remplie 

Une fois que la mission a été réalisée, que le produit a été livré, l’article pondu ou traduit, le modèle 3D peaufiné, le programme codé en bonne et due forme et donc, le client satisfait, il est temps de réclamer son salaire pour le travail effectué… Afin de ne pas tomber dans l’écriture à connotation coquine, et pour sourire un peu aussi, nous vous laissons vous-mêmes faire le parallèle avec les sites de rencontres, et nous nous abstenons pour notre part... 

Quoi qu’il en soit, à partir du moment où tout s’est bien passé, le client va valider la mission ou le contrat et ensuite, tout naturellement, il va débloquer le paiement à votre adresse. La plupart des plateformes ne mettent l’argent à disposition du Freelancer que 3 ou 4 jours ouvrés plus tard, cela leur permet de le faire “travailler” à leur avantage durant ce temps, et ce sont donc des rentrées d’argent non négligeables pour les plateformes… Une fois débloqué, le montant pourra être transféré sur votre compte bancaire, le plus simplement du monde. 

Nous l’avons déjà évoqué, mais nous revenons sur ce point, car il est central : au moment du paiement, chacune des deux parties a l’opportunité de laisser un avis, un commentaire, une note sur le déroulé de la mission, et c’est précisément ce score qui parle pour le Freelancer et qui attire à lui d’autres clients potentiels. 

Il faut souligner que les plateformes de mise en relation offrent souvent une forme de sécurité très appréciable pour les Freelancers comme pour les entreprises : si les premiers sont rassurés pour ce qui est du paiement, les seconds, quant à eux, sont assurés d’avoir effectivement accès à des experts dans leurs domaines. 

Pour conclure 

Nous espérons que vous avez passé un moment agréable à lire notre contenu du jour et que vous aurez également appris plein de petites choses à la lecture… Comme nous l’avons dit, le fait de passer par une plateforme freelance donne beaucoup plus de visibilité sur internet, or c’est bel et bien la visibilité qui fait que l’on va, ou non, avoir des propositions intéressantes... Ce type de sites bénéficie globalement d’une assez bonne réputation, car ils sont bien sécurisés et ils sont en outre extrêmement bien référencés, du fait de leur succès grandissant ; créer un profil sur une plateforme freelance populaire, comme Fiverr, Upwork (anciennement O’Desk), Freelancer.com, Malt, Freelance.com, peut donc très largement contribuer à être plus visible.  Par ailleurs, comme nous l’avons également vu, les plateformes freelance généralistes proposent une grande variété de missions, avec chacun ses spécificités, ; chaque proposition de mission sera donc très différente de la précédente et le Freelancer a donc aussi l’opportunité de mettre en avant un savoir-faire très large. 

Découvrez aussi :

24/5/2024

Naviguer dans les différents statuts freelance en informatique : Un guide complet

Vous vous demandez quel statut freelance choisir dans le domaine de l'informatique ? Découvrez les différentes options disponibles et les facteurs à considérer pour prendre la meilleure décision pour votre carrière informatique.

Lire l'article
24/5/2024

Réussir le changement en entreprise : Stratégies et astuces pour une transition réussie

Découvrez comment accompagner le changement en entreprise avec des stratégies pratiques pour une transition harmonieuse et productive.

Lire l'article
23/5/2024

Comment bénéficier des aides pour créer votre entreprise et réussir votre lancement ?

Découvrez les meilleures aides pour lancer votre entreprise avec succès : financements, accompagnement et conseils adaptés à vos besoins !

Lire l'article
23/5/2024

En quoi consiste le travail en freelance ?

Découvrez ce que signifie réellement travailler en freelance : autonomie, flexibilité et responsabilités. Explorez les avantages et les défis de cette forme de travail indépendant, et trouvez des conseils pour réussir dans ce mode de vie professionnel unique.

Lire l'article
22/5/2024

Devenez votre propre patron : Tout ce qu'il faut savoir sur la formation auto-entrepreneur

Explorez les bases essentielles de la formation pour les auto-entrepreneurs. Développez vos compétences et réussissez dans votre entreprise.

Lire l'article
22/5/2024

Statut légal des graphistes freelances : comment faire le bon choix ?

Découvrez les meilleures options de statut pour les graphistes freelances. Que vous optiez pour le portage salarial, le régime d'auto-entrepreneur ou le statut de travailleur indépendant, trouvez la solution qui correspond le mieux à vos besoins et à votre activité.

Lire l'article
Simuler mon revenu