Comment éviter les pièges du portage salarial ? Nos conseils pour exercer en portage en toute sérénité.

freelance évitant les piègesBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Le portage salarial est une solution de plus en plus populaire parmi les travailleurs indépendants qui cherchent à bénéficier des avantages d'une entreprise tout en conservant leur liberté.

Ils sont salariés de leur société de portage salarial, mais ce sont eux qui choisissent leurs missions et fixent leurs tarifs. Ils travaillent pour le compte de leur client grâce à un contrat de prestation de service signé entre ce dernier et la société de portage salarial. En tant que salarié, ils bénéficient de toute la protection sociale française (assurance-maladie, chômage, cotisation retraite), mais également des avantages réservés aux salariés (mutuelle et comité d'entreprise, PER, …).

Cependant, il est important de comprendre que cette option comporte également des pièges qui peuvent causer des difficultés financières et juridiques. Dans cet article, nous vous montrerons comment identifier les risques potentiels et prendre les mesures nécessaires pour protéger votre activité et votre situation financière. Cet article est un incontournable pour tous ceux qui envisagent de travailler en tant que salarié porté ou qui ont déjà adopté cette forme de travail.

Piège n°1 : Les coûts cachés

Le diable se cache dans les détails. Dans le cas du portage salarial, ce dicton populaire se vérifie encore une fois.

En effet, l'un des principaux pièges du portage salarial se trouve dans les "frais" cachés que prélèvent les sociétés de portage salarial. Ces marges arrières pratiquées par certaines sociétés de portage se trouvent dans la surévaluation de certaines cotisations patronales.

Concrètement, ces frais cachés sont du vol, et ils peuvent rapidement s'accumuler et réduire considérablement les bénéfices de votre activité en portage salarial.

Comment s'en prémunir ? Lors du choix de votre société de portage, n'hésitez pas à en démarcher plusieurs. Insistez pour obtenir un bulletin de paye lors de la simulation. Le net indiqué dessus doit correspondre à quelque centime près à ce que vous toucherez réellement une fois en mission. Au-delà des frais de gestion, pensez à toujours bien comparer le net que vous proposent les différentes sociétés de portage.

Pour vous assurer que votre société de portage salarial ne pratique pas de frais cachés, vous pouvez également vérifier qu'elle est labellisée Zéro Frais Cachés. Il s'agit d'un label indépendant reconnu marque de qualité par l'INPI. Les sociétés labellisées sont auditées tous les ans par un cabinet indépendant et doivent faire preuve d'une transparence totale sur leur comptabilité ainsi que sur leur fiches de paie.

Piège n°2 : les risques juridiques

Tout le monde souhaite optimiser ses revenus, c'est humain ! Attention tout de même, le portage salarial est une pratique encadrée par de nombreux textes de loi, notamment en ce qui concerne les avantages en nature.

Vous êtes salarié, l'article L1254-25. du code du travail vous concerne donc ! Les versements effectués par votre client à votre société de portage salarial ne peuvent concerner que ces 4 points :

  • des frais de gestion ;
  • des frais professionnels ;
  • des prélèvements sociaux et fiscaux (tickets restaurant, plan épargne entreprise ou retraite, chèques CESU)  ;
  • votre rémunération nette (l'indemnité d’apport d’affaires est incluse dans cette partie).

Oubliez les montages fiscaux complexes avec versements de dividendes à l'étranger : c'est tout simplement illégal !

Piège n°3 : La complexité de la réglementation

Le portage salarial est une profession réglementée qui présente de nombreuses subtilités. Il faut donc faire attention à ce que votre entreprise de portage respecte la réglementation en vigueur. Soyez notamment attentifs aux trois points suivants :

  • Votre entreprise de portage doit appliquer la convention collective du portage sarial (et non pas la convention Syntec comme c'est encore parfois le cas !).
  • Votre entreprise de portage doit proposer exclusivement un service : le portage salarial. Il est formellement interdit aux sociétés de portage salarial de proposer d'autres services, comme de la mise en relation entre clients et indépendants.
  • Votre entreprise de portage doit avoir souscrit une garantie financière. Non seulement c'est une obligation légale, mais en plus cette garantie financière vous protège en cas de faillite de votre société de portage : vous pourrez ainsi toucher l'argent qu'elle a facturé à votre place !

Synthèse des pièges du portage salarial et des conseils pour les éviter

En conclusion, il est important de connaître les pièges liés au portage salarial avant de se lancer dans cette activité. Les coûts cachés, les risques juridiques et la complexité réglementaire sont des éléments à prendre en compte.

Pour éviter ces pièges, nous vous recommandons de bien vous informer sur la législation qui encadre la pratique du portage salarial, et de contacter différentes sociétés de portage pour comprendre les différentes pratiques du secteur.

Dans tous les cas, assurez-vous toujours que l'entreprise de portage que vous choisissez ne pratique pas de marges arrières, applique la bonne convention collective, et dispose d'une garantie financière !

Découvrez aussi :

24/5/2024

Naviguer dans les différents statuts freelance en informatique : Un guide complet

Vous vous demandez quel statut freelance choisir dans le domaine de l'informatique ? Découvrez les différentes options disponibles et les facteurs à considérer pour prendre la meilleure décision pour votre carrière informatique.

Lire l'article
24/5/2024

Réussir le changement en entreprise : Stratégies et astuces pour une transition réussie

Découvrez comment accompagner le changement en entreprise avec des stratégies pratiques pour une transition harmonieuse et productive.

Lire l'article
23/5/2024

Comment bénéficier des aides pour créer votre entreprise et réussir votre lancement ?

Découvrez les meilleures aides pour lancer votre entreprise avec succès : financements, accompagnement et conseils adaptés à vos besoins !

Lire l'article
23/5/2024

En quoi consiste le travail en freelance ?

Découvrez ce que signifie réellement travailler en freelance : autonomie, flexibilité et responsabilités. Explorez les avantages et les défis de cette forme de travail indépendant, et trouvez des conseils pour réussir dans ce mode de vie professionnel unique.

Lire l'article
22/5/2024

Devenez votre propre patron : Tout ce qu'il faut savoir sur la formation auto-entrepreneur

Explorez les bases essentielles de la formation pour les auto-entrepreneurs. Développez vos compétences et réussissez dans votre entreprise.

Lire l'article
22/5/2024

Statut légal des graphistes freelances : comment faire le bon choix ?

Découvrez les meilleures options de statut pour les graphistes freelances. Que vous optiez pour le portage salarial, le régime d'auto-entrepreneur ou le statut de travailleur indépendant, trouvez la solution qui correspond le mieux à vos besoins et à votre activité.

Lire l'article
Simuler mon revenu