Cotise-t-on pour la retraite en portage salarial ?

homme qui cotise à la retraiteBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Le portage salarial est un statut freelance qui se démocratise et séduit de plus en plus de profils. En effet, il présente de nombreux avantages comme la simplification de vos démarches administratives, en plus de vous procurer la même protection sociale qu’un salarié du privé “classique”. Dès lors, il est tout à fait pertinent de vous demander si vous avez le droit à la retraite en portage salarial.  

L’assurance retraite en portage salarial 

Précisons d’abord ce qu’est le portage salarial afin que chacun puisse parfaitement comprendre le sujet de la retraite en portage salarial.  

Le portage est une relation professionnelle tripartite qui lie un consultant indépendant, une société de portage salarial et une entreprise cliente. L’indépendant et la société de portage sont liées par un contrat de travail, qui ne conditionne aucun lien de subordination. Le salarié porté est donc libre de gérer ses missions comme il le souhaite. C’est d’ailleurs lui qui a la charge de trouver ses clients et de négocier les conditions d’exécution et de rémunération de ses missions. Une fois un accord trouvé entre le salarié porté et son client, l’entreprise de portage prend le relais sur tout le volet administratif de la mission. Elle établit le contrat de prestation de service signé par les 3 parties prenantes. Puis elle facture tous les mois à la place du salarié porté et lui reverse son chiffre d’affaires sous forme de salaire, avec des fiches de paies. En portage salarial, le salarié porté se décharge de nombreuses tâches comme la facturation client, la déclaration des revenus, ou encore la cotisation pour la retraite. Tout cela est géré par l’entreprise de portage salarial. 

Le portage salarial réunit donc le meilleur des deux mondes : le salarié porté conserve l’avantage d’être indépendant (et donc toute sa liberté de gérer son activité comme il le souhaite), et acquiert en même temps la sécurité de l’emploi salarié (il a accès à toute la protection sociale française).  

En tant que salarié, le consultant indépendant est affilié au régime général de la Sécurité Sociale. Il a accès à l’assurance maladie (utile pour prendre le relai en cas de pépin de santé), au chômage (utile en cas de longues périodes d’intermission), et cotise pour la retraite. 

Vous cotisez donc bien pour la retraite en portage salarial !

Qui cotise pour la retraite en portage salarial ? 

La question au sujet de la cotisation en portage salarial est légitime, car le principe de la rémunération en portage n’est pas parfaitement identique à celle en salariat “classique”. 

En effet, en portage, votre salaire est calculé sur la base de votre chiffre d’affaires. La société de portage en décompte tout d’abord ses frais de gestion, ce qui va donner votre salaire brut chargé (ce qui correspond à votre salaire brut auquel on ajoute les charges patronales). En portage, les cotisations patronales et salariales sont à votre charge. Votre société de portage les déduit donc pour obtenir votre salaire net imposable, puis effectue le prélèvement de l’impôt à la source, conformément au taux que lui a transmis la direction des finances publiques.  

C’est donc vous qui financez votre retraite, via les cotisations patronales et salariales dont vous vous acquittez.

Portage salarial : la validation des trimestres de retraite 

En portage salarial, vous validez vos trimestres de cotisation de la même manière que tous les salariés. C’est l’entreprise de portage salarial qui se charge de vos versements aux caisses de retraite de base pour permettre la validation des trimestres de retraite. 

Il faut percevoir un salaire qui corresponde au moins à 150 fois le montant du SMIC horaire brut pour valider un trimestre retraite. En 2023, il faut ainsi toucher au minimum 1690,50 € sur un trimestre pour le valider, et 6762 € bruts sur une l’année pour valider les 4 trimestres.

Calcul de la pension retraite en portage salarial 

Vos années de portage salarial seront prises en compte exactement comme vos autres années de salariat dans le calcul du montant de votre pension. Vous avez droit à une retraite de base et à une retraite complémentaire.  

La retraite de base 

Pour calculer le montant de votre retraite de base, votre caisse de retraite se base sur vos 25 meilleures années de revenu brut (en appliquant un coefficient de revalorisation permettant d’exprimer votre salaire avec la valeur des euros actuels). Votre pension de base sera égale à 50 % de la moyenne de ces 25 meilleures années.  

Ce calcul est identique pour tous vos postes en salariat.

La retraite complémentaire 

La pension de retraite complémentaire est une retraite obtenue après avoir cumulé des points auprès de l’Agirc-Arrco pendant toute la durée de votre activité professionnelle. Quand le salarié porté arrive à l'âge de la retraite, les points qu’il aura cumulés sont convertis en pension de retraite. La retraite complémentaire Agirc-Arrco est particulièrement avantageuse pour les hauts revenus. En effet, les personnes dont les revenus sont supérieurs au plafond de la sécurité sociale (3 666 € en 2023) s’acquittent d’une cotisation bien plus élevée que les autres (21,59 % en 2023). En échange, ces personnes cumulent davantage de points, et donc de droits à la retraite.  Arrivé en milieu ou en fin de carrière, vous avez accumulé une expérience très importante et une expertise qui vaut de l’or. Il est donc très intéressant financièrement de devenir consultant indépendant, afin de facturer votre expertise à la journée dans le cadre de missions courtes et à fort impact. C’est ce que l’on appelle le management de transition, et il existe pour tout type de fonction (DSI, DRH, DAF, ...). Dans ce cadre, le portage peut être particulièrement intéressant, puisqu’il vous permet d’exercer votre activité sans avoir à créer votre propre structure juridique, tout en améliorant substantiellement votre future pension de retraite en : 

  • Validant les trimestres qui vous manquent en créant votre propre emploi. Vous pouvez donc bénéficier de la retraite à taux plein, voire d’une surcote.  
  • Améliorant votre revenu moyen sur vos 25 meilleures années.  
  • Accumulant davantage de points de retraite complémentaire. 

Mais le portage salarial n’est pas réservé qu’aux seuls actifs ! Vous pouvez parfaitement cumuler votre pension de retraite avec une activité en portage salarial. Voyons comment.

Peut-on cumuler portage salarial et retraite ? 

Il est parfaitement possible de cumuler la retraite et le portage salarial, sous certaines conditions. Il vous sera possible de toucher intégralement vos pensions et vos rémunérations en portage salarial si : 

  • Vous avez atteint l’âge de 67 ans et vous avez liquidé toutes vos pensions de retraite. 
  • Vous avez au moins 62 ans, vous avez liquidé toutes vos pensions de retraite et vous avez validé suffisamment de trimestres pour avoir droit à la retraite à taux plein. 
  • Votre reprise d'activité intervient dans un domaine qui dépend d’un type de régime de retraite différent de celui qui vous verse votre pension. Si vous êtes un travailleur indépendant retraité et bénéficiez d'une retraite auprès de la SSI, vous pouvez reprendre une activité en portage salarial sans condition, car cette dernière est liée au régime général des salariés. Cependant, il est important de noter que tous les régimes salariés (privé, public, spéciaux et agricoles) sont considérés comme un seul et même régime pour l'application de cette règle. 

Vous devez également informer la caisse retraite que vous avez repris votre activité. Si vous êtes en portage, votre société de portage se chargera de cette formalité. Dans le cas où votre société de portage ne l’aurait pas fait, vous devez indiquer son identité à la caisse de retraite à laquelle vous êtes affilié. Vous devez aussi indiquer la date de début de la reprise d’activité et fournir une déclaration sur l’honneur que vos pensions ont été liquidées. Vous devez également indiquer la nature et le montant de vos revenus en cas de dépassement du plafond. 

Si vous ne remplissez pas les conditions pour cumuler de manière illimitée vos pensions et salaires, par exemple, si vous n’avez pas liquidé toutes vos pensions, ou que vous n'avez pas encore 62 ans, vous pouvez tout de même reprendre une activité en portage salarial, mais avec une limite de revenu. Il est important de noter que vous ne pouvez pas être réembauché par votre dernier employeur avant un délai de 6 mois.

Découvrez aussi :

16/7/2024

Comment procéder à la déclaration des revenus d'une micro-entreprise ?

Découvrez les étapes pour déclarer les revenus de votre micro-entreprise en toute simplicité. Suivez notre guide pour une déclaration correcte et conforme aux régulations.

Lire l'article
15/7/2024

Les professions libérales : Définition, types et avantages

Découvrez quelles sont les professions libérales et explorez les avantages, défis et perspectives de carrière dans ces métiers spécialisés

Lire l'article
15/7/2024

Comment enregistrer les coûts de formation professionnelle ?

Découvrez les étapes essentielles pour comptabiliser efficacement la formation professionnelle et optimiser la gestion de vos dépenses en formation continue.

Lire l'article
15/7/2024

Comment décrocher votre première mission en freelance

Démarrer une carrière en freelance peut être passionnant et rempli de défis, notamment lorsqu'il s'agit de trouver sa première mission. Voici un guide pour vous aider à franchir cette étape avec succès.

Lire l'article
12/7/2024

Micro-entreprise et SARL : Peut-on concilier ses deux statuts ?

Peut-on cumuler une micro-entreprise et une SARL ? Découvrez les avantages, défis et démarches à considérer pour optimiser votre structure entrepreneuriale.

Lire l'article
12/7/2024

Quels sont les contributeurs à la formation professionnelle continue ?

Découvrez les principaux acteurs qui financent la formation professionnelle continue et leur rôle dans le développement des compétences.

Lire l'article
Simuler mon revenu