Facebook Pixel

Votre projet de reprise d’entreprise de la préparation au closing

Sophie avatar

Écrit par Sophie

Publié le 02/08/2022

women-in-tech
Sommaire

Vous avez décidé d’investir dans un projet de reprise d’entreprise ? Cette démarche prend du temps. Pour réussir dans ce domaine, il convient de se préparer sans précipitation et avoir un accompagnement de qualité depuis la recherche d’entreprise à reprendre jusqu’au closing.

Avant de vous lancer, il est nécessaire de peser le pour et le contre en évoquant les avantages et les inconvénients de cette démarche. Vous vous posez sûrement des tas de questions comme : quelles sont les étapes à suivre? Où trouver des entreprises cibles ? Comment fonctionne la reprise ? Comment financer le projet de reprise d’entreprise et combien cela coûte-t-il ? Qui peut aider ?

Voyons les détails dans ce document pour une reprise d’entreprise réussie.

Avantages et inconvénients de la reprise d’entreprise

Avant de construire votre projet, il faut que vous soyez sûr que cette démarche saura répondre à vos attentes, à la place d’une idée de création d’entreprise.

Avez-vous pris conscience des avantages et des inconvénients de la reprise d’entreprise?

Les avantages

  • Processus d’exploitation plus rapide :

- Outil de travail opérationnel

- Personnel formé

- Clientèle acquise

- Renommée de l’entreprise

  • Rémunération immédiate : Chiffre d’affaire déjà existante
  • Moins d’inconnues

- A partir de l’historique de l’activité

- Taux de pérennité supérieur à la création

  • Facilité d’obtention d’un financement grâce à la connaissance des résultats passés

Les inconvénients

  • Les entreprises en bonne santé financière à reprendre se font rares.

  • Un coût plus élevé : Financement et apport personnel plus conséquent que lors d’une création d’entreprise

  • Pas le droit à l’amateurisme. Il faut être opérationnel dès le 1er jour de la reprise.

  • Etre diplomate

-      Besoin d’adaptation rapide à l’entreprise, à ses contenus, aux salariés.

-      Il faut savoir faire des concessions

Etapes de reprise d’entreprise

Préparation du projet de reprise

La réussite de la reprise repose sur l’anticipation et la préparation de la reprise. C’est l’étape essentielle permettant de mener à bien le projet.

Quatre (4) actions que vous devriez effectuer durant la préparation du projet d’entreprise :

  • Analysez le projet et vous connaître vous-même est indispensable  avant de débuter l’aventure.

Il est nécessaire de connaître vos motivations, vos objectifs, vos forces et vos faiblesses. La création d’une fiche de cadrage est nécessaire pour fixer les objectifs et le contour du projet. Cette fiche vise à présenter le parcours et le projet du repreneur en une seule page afin d’attirer l’attention de l’interlocuteur, notamment le cédant.

  • Cibler l’entreprise à reprendre

Il est indispensable de se poser les bonnes questions pour trouver l’entreprise ciblée. La réflexion tourne autour du métier que vous souhaitez exercer, de la zone géographique où vous souhaitez vous installer, de la taille de l’entreprise voulue et du budget dont vous disposez pour reprendre une entreprise.

  • Faites-vous accompagner 

Obtenez les conseils adaptés à votre projet. Il existe 2 interlocuteurs officiels, dont :

- L’avocat pour les parties juridiques

- Le comptable pour effectuer un audit et les accompagnements en amont.

Il est aussi possible de faire appel à un cabinet de transmission qui fournit un accompagnement plus dense et facilite les opérations de reprise.

  • Suivez une formation 

Vous avez la possibilité de suivre une formation à la chambre de Commerce et de l’Industrie d’une durée moyenne d’une semaine ou au Cédant et Repreneur d’Affaire (CRA)pour une durée moyenne de3 semaines.

Recherche d’une entreprise à reprendre 

L’offre des entreprises en bonne santé financière est actuellement réduite suite au COVID. Il y a un léger déséquilibre entre l’offre et la demande. L’accès au marché est assez difficile. Donc, plusieurs pistes doivent être utilisées :

  • Les réseaux personnels et professionnels (famille, amis, collègues, etc.). Il est nécessaire de solliciter ses contacts pour soulever son projet et recueillir des informations.

  • Les réseaux intermédiaires : les conseillers-vendeurs, les sites ou les cabinets de transmission.

  • L’approche directe : chercher les cédants en faisant de la prospection directe auprès de votre CCI ou de la Chambre des métiers et de l’artisanat, en fonction de l’activité concernée

  • La bourse d’opportunité : il est possible de faire la recherche via les bourses d’annonce.

On distingue 2 bourses d’annonces :

- Les bourses régionales d’annonces

Sélection de la cible : Les premiers diagnostics et les premières sélections :

Lorsqu’une cible est sélectionnée, il convient de faire une analyse pour se faire une opinion de la faisabilité du projet de reprise de cette entreprise. Cette étape permet de trier les offres n’entrant pas dans vos critères de sélection et ne répondant pas à vos attentes pour éviter la perte de temps.

Des outils en ligne sont disponibles pour aider les repreneurs à effectuer les diagnostics.

La rencontre du cédant et le recueil d’information :

Cette rencontre est décisionnaire et permet d’analyser l’entreprise et son dirigeant. Durant cette étape, le repreneur recueille le maximum d'informations pour évaluer l’honnêteté et la fluidité des informations et des réponses données par le dirigeant surtout sur sa motivation à céder l’entreprise.

Il est nécessaire d’observer les signaux suivants :

- L’ambiance des échanges

- La facilité d’accès à l’information

- L’implication du cédant dans le projet de cession

Estimation et négociation sur le prix

C’est une étape importante pour le repreneur d’entreprise. Elle permet d’évaluer la valeur de l’entreprise ciblée et ainsi procéder à la négociation avec le cédant.

Après avoir diagnostiqué l’entreprise,  et analysé les résultats du diagnostic, il est maintenant temps d’évaluer et de négocier le prix de l’entreprise en fonction de ses méthodes :

- patrimoniale : en fonction de ce que l’entreprise possède

- rendement : en fonction de ce qu’elle rapporte

- comparative : en fonction de sa comparaison avec les autres entreprises

Lettre d’intention et lancement de la reprise :

Suite à l’évaluation et la négociation du prix de cession de l’entreprise,  vous pouvez formaliser les points  fondamentaux et approfondir l’analyse du projet. Pour ce faire, vous devez rédiger et signer une lettre d’intention avec le cédant.

La lettre d’intention est un contrat décrivant l’engagement des cosignataires à réaliser la cession de l’entreprise selon les conditions prévues lors de la négociation.

Ensuite, il convient de réaliser les audits pour s’assurer de la fiabilité des diagnostics et des informations communiquées par le cédant. Il est également important de vérifier si le prix de cession est correct.

Business plan

L’élaboration d’un business plan permet de vérifier la viabilité et la rentabilité de votre projet. C’est nécessaire pour vous et vos financiers.

Il permet de préparer vos prévisions financières, la stratégie marketing et de production, l’administration et les frais généraux. Il permet aussi d’élaborer le montage juridique et financier dans l’intérêt de créer une société holding et de bâtir un business plan pour les démarches auprès de la banque.

Financements et garanties

Les financements et les garanties varient selon le type d’activité et la taille de l’entreprise :

  • Epargne personnelle et love money

  • Prêt d’honneur

  • Financement participatif

  • Aides publiques et dispositif BPIFRANCE

  • Prêts bancaires

  • Investisseurs

  • Crédit vendeur

  • Garantie de l’emprunt bancaire

Négociations et Closing

Après les négociations, la prochaine étape reste à engager juridiquement et financièrement les termes du contrat.

Le closing est l’étape finale dans le cycle de vente. Il se matérialise par la signature du contrat et le paiement du prix de la cession. Les contrats à signer sont :

- Le protocole d’accord ou promesse de cession de fonds de commerce ou de titres. Les accords entre le cédant et le repreneur y sont matérialisés. Cela permet de fixer les résultats de la négociation par écrit.

- L’acte de cession qui constitue l’acte définitif du processus de transmission de reprise d’une entreprise. Il vous engage avec le cédant. Il est soumis à des conditions de signature et de publicité.

Les 100 premiers jours de la reprise

Cette dernière étape consiste en la prise en charge du leadership durant les 100 premiers jours de la reprise.

- Mettez en œuvre des actions prioritaires en rassurant les salariés, en rencontrant les clients, les fournisseurs et les banquiers.

- Construisez un tableau de bord.

- Appliquez le plan de reprise

Le processus de reprise d’entreprise est une démarche très longue, mais qui doit être effectuée sans précipitation et longuement réfléchie.

Vous pouvez solliciter l’accompagnement de professionnels pour mettre en place votre reprise d’entreprise (avocats, comptables, etc.). Vous pouvez également vous tourner vers des réseaux ou associations spécialisées tels que l’association des cédants et repreneurs d’affaires ou Initiative France. Il en est de même pour la phase transitoire de la reprise.

Il est possible de bénéficier d’un congé ou reprise d’entreprise

Si vous souhaitez reprendre une entreprise, vous pouvez le faire en conservant votre emploi temporairement. Il peut s’agir d’une mise à temps partiel ou d’un congé prolongé sur une durée fixée d’un accord commun avec votre employeur.


Prêt à vous lancer ?

Nous contacter