AccueilGuide de la micro-entreprise
Creer Micro Entreprise a Deux

La micro-entreprise à deux

deux micro-entreprneursBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Formalités administratives simplifiées, fiscalité avantageuse, indépendance, etc. Si cette option est surtout intéressante pour ceux qui veulent se lancer seuls, il est aussi possible de créer une micro-entreprise à deux. Mais est-ce une bonne idée ? Quels sont les avantages à en tirer ? Comment procéder ? A travers cet article, nous allons explorer les avantages de la création d’entreprise à deux ainsi que les étapes à suivre pour garantir son succès.

Création d’une micro-entreprise à deux – quels sont les avantages à en tirer ?

Lorsque vous créez une micro-entreprise, vous pouvez vous associer avec un autre micro-entrepreneur. Cette collaboration est surtout avantageuse lorsque vous travaillez dans des domaines complémentaires ou si vous avez les mêmes objectifs ou encore si vous avez des besoins communs. Voici quelques avantages à créer une micro-entreprise à deux :

  • Responsabilités partagées : associer vos compétences et vos atouts avec ceux de votre partenaire permet de répartir les responsabilités et réduire la charge de travail individuelle.
  • Complémentarité des compétences : la diversité de vos compétences vous permet de lancer et développer votre business efficacement grâce à des produits ou services innovants et de haute qualité.
  • Prise de décision simplifiée grâce à la diversité des perspectives et des idées entre les deux parties. Les partenaires peuvent aussi agir comme un contrepoids l’un pour l’autre, contribuant ainsi à une pensée plus objective et équilibrée.
  • Répartition des risques : chaque partie assume une part de responsabilité des risques financiers, opérationnels et légaux.

Comment choisir votre partenaire d’affaires ?

Pour bénéficier de tous les avantages d’un partenariat dans la création d’une micro-entreprise, il est primordial de trouver un bon partenaire. Mais comment le reconnaître ? Vous pouvez vous baser sur quelques éléments essentiels pour identifier votre partenaire d’affaires.

  • Sa vision, ses objectifs et ses valeurs fondamentales. Ils doivent être semblables aux vôtres, surtout en matière d’éthique professionnelle, de culture d’entreprise et d’objectifs à long terme.
  • Ses compétences, ses connaissances et ses expériences qui doivent être complémentaires aux vôtres pour optimiser la performance de l’entreprise.
  • Sa personnalité et ses qualités : compétences en communication, compétences interpersonnelles (empathie, collaboration, capacité à travailler en équipe, etc.), capacité à gérer le stress et la pression, capacité d’adaptation aux changements et aux défis, etc.
  • Sa réputation professionnelle ainsi que ses antécédents professionnels et ses réalisations passées.

D’autres critères peuvent aussi entrer en considération. Par contre, il y a quelques erreurs que vous devez éviter lors de la sélection de votre partenaire :

  • Prendre une décision hâtive et choisir le premier venu, sans prendre le temps de réaliser une recherche approfondie le concernant.
  • Se précipiter vers un partenariat permanent sans connaître les objectifs et la façon de travailler du partenaire potentiel.
  • Négliger les désaccords potentiels et les processus de résolution des conflits dans l’accord de partenariat.

Pour rappel, l’accord de partenariat doit couvrir les rôles, les responsabilités, les contributions financières et les objectifs, sans faire l’impasse sur les clauses de sortie en cas de besoin.

Comment structurer sa micro-entreprise ?

Lorsque vous structurez votre micro-entreprise, vous devez tenir compte de vos besoins spécifiques, mais aussi de la législation de votre pays. En général, l’opération se passe par quelques étapes :

  • Sélection d’une forme juridique ( EIRL, EURL ou SARL) S
  • Enregistrer l’entreprise
  • Obtenir les licences et permis nécessaires
  • Ouvrir un compte bancaire professionnel
  • Mettre en place un système de comptabilité
  • Etablir un plan financier
  • Répartir les rôles et les responsabilités
  • Créer un plan d’affaires solide

Quel statut juridique choisir pour votre micro-entreprise à deux ?

Il y a 3 formes juridiques adaptées aux créateurs d’une entreprise à deux : l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) et la société à responsabilité limitée (SARL).

L’EIRL ou Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée 

Créé en 2011, ce régime est supprimé depuis février 2022. Cependant, les entrepreneurs qui l’ont choisi avant cette suppression continuent d’en bénéficier.

Avantages :

  • Permet à l'entrepreneur de constituer un patrimoine professionnel séparé sans créer une société.
  • Facilité de création et de gestion.
  • Offre une responsabilité limitée, protégeant les biens personnels en cas de dettes de l'entreprise.
  • Permet de choisir entre l'impôt sur le revenu (IR) et l'impôt sur les sociétés (IS).

Inconvénients :

  • Impossibilité d'associer d'autres personnes, nécessitant la création d'une société pour le faire.
  • Obligation de tenir une comptabilité commerciale, entraînant un travail et des coûts supplémentaires.
  • Obligation de déposer les comptes annuels au greffe du tribunal de commerce chaque année.

EURL ou Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée

C’est une forme de société commerciale qui comporte uniquement un associé.

Avantages :

  • Forme de société commerciale avec un seul associé.
  • Offre la responsabilité limitée, protégeant les biens personnels de l'associé unique.
  • Possibilité de choisir entre l'impôt sur le revenu (IR) ou l'impôt sur les sociétés (IS).
  • Possibilité d'ajouter d'autres associés à l'avenir.

Inconvénients :

  • Soumis à un cadre juridique strict avec la nécessité de rédiger des statuts sociaux.
  • Processus de création et de gestion plus administratif et formel, entraînant potentiellement des coûts et une charge administrative plus élevés.
  • Complexité en cas de transformation de l'EURL en SARL, avec des modifications de statuts, de pouvoirs, de responsabilités, et des exigences légales spécifiques.
  • Le gérant peut être soumis à des variations de charges sociales et peut ne pas avoir une couverture sociale étendue sans assurances complémentaires.

SARL ou Société A Responsabilité Limitée

La SARL est la forme juridique d’entreprise pouvant avoir au moins deux associés. Ces derniers auront une responsabilité limitée aux apports en capital, assurant ainsi la sécurité de leurs biens personnels.

Avantages :

  • Peut avoir au moins deux associés, assurant une responsabilité limitée aux apports en capital.
  • Offre un cadre juridique sécurisé.
  • Faible capital social requis (1 € minimum).
  • Encadrement par le Code de commerce, réduisant les risques de désaccord entre les associés.
  • Avantages fiscaux tels que l'impôt sur les sociétés (IS), déductions fiscales, crédits d'impôt, etc.

Inconvénients :

  • Nombre d'associés limité (généralement moins d'une centaine), ce qui peut entraver le développement de l'entreprise en limitant l'entrée de nouveaux capitaux.
  • L'encadrement légal restreint la liberté de gestion de la société.
  • Procédure d'agrément stricte pour l'entrée de nouveaux associés dans le capital social.

Conclusion

La réussite de votre micro-entreprise à deux dépend principalement de la qualité de votre partenariat. Aussi, vous devez commencer par définir vos objectifs avant de choisir votre partenaire. Dès le début, mettez-vous bien d’accord sur les rôles et les responsabilités de chacun et rédigez un accord de partenariat. Une bonne organisation du fonctionnement de votre société vous épargnera des risques de conflit, mais pensez aussi aux éventuels conflits pour mieux les gérer. Même si la création d’une micro-entreprise à deux nécessite une planification minutieuse et une collaboration étroite entre les partenaires, elle reste une stratégie efficace pour réussir en affaires.  

Nos derniers articles du même thème :

13/1/24

Les différents impôts d'une micro-entreprise

Le statut de micro-entreprise n'exempte pas son propriétaire d’impôts.

Lire l'article
13/1/24

Qu'est-ce qu'une micro-entreprise dans l'achat et la vente de véhicules ?

La création d'une micro-entreprise dans l'achat et la vente de véhicules est une opportunité lucrative dans le secteur automobile.

Lire l'article
13/1/24

Qu'est-ce qu'une micro-entreprise de couture ?

Lancer une micro-entreprise dans le domaine de la couture est une entreprise gratifiante, vous permettant de mettre en valeur vos compétences

Lire l'article
13/1/24

Démission pour création de micro-entreprise et chômage ?

Opter pour la démission en vue de créer sa propre micro-entreprise ouvre la voie à une aventure entrepreneuriale prometteuse, bien que parsemée de défis.

Lire l'article
28/11/23

Qui est concerné par la CFE ?

Les obligations fiscales du micro-entrepreneur ne se limitent pas à l’impôt sur le revenu

Lire l'article
28/11/23

Les Bases de l'Impôt en Micro-Entreprise

Si vous êtes un entrepreneur individuel ou que vous envisagez de vous lancer dans l'aventure entrepreneuriale.

Lire l'article