Facebook Pixel

Portage salarial et rémunération : comment est calculé le salaire d’un salarié porté ?

Guillaume avatar

Écrit par Guillaume

Publié le 05/02/2022

young-attractive-woman-with-thoughtful-expression-thinks-about-question-feels-doubt-raises-eyebrows-holds-chin
Sommaire

Le portage salarial est un mode de travail qui combine la liberté d’entreprise et la sécurité du salariat. Mais qu’en est-il du salaire ? Comment fonctionne la rémunération en portage salarial ? La question est d’importance si vous envisagez de signer un contrat de travail avec une société de portage, et profiter des nombreux avantages de ce statut hybride. Vous n’êtes d’ailleurs pas seul(e) à vous la poser. Mode de calcul, cotisations sociales et patronales, frais de gestion, fréquence de versement, salaire minimum, leviers d’optimisation des frais en portage salarial… Voici tout ce qu’il faut savoir à propos du salaire en portage.

Comment est calculée la rémunération en portage salarial ?

En vertu du fonctionnement du portage salarial, c’est l’entreprise de portage qui collecte les montants facturés à vos clients dans le cadre de vos prestations, et qui vous reverse un salaire. La société de portage transforme ainsi votre chiffre d’affaires en salaire. Au passage, elle applique les charges et les cotisations dues par toutes les sociétés de portage.

En portage salarial, la rémunération que vous touchez est donc calculée comme suit :

  1. L’entreprise de portage collecte le chiffre d’affaires généré par vos prestations de consultant auprès de vos clients. Ce chiffre d’affaires dépend du taux journalier que vous avez au préalable négocié avec les entreprises clientes pour vos missions.

  2. Elle déduit de ce montant ses frais de gestion. Leur montant varie de 5 à 10 % en fonction des entreprises de portage.

  3. Elle déduit ensuite les charges sociales (cotisations patronales et salariales) et vos avantages sociaux (congés payés et prime de précarité pour les contrats à durée déterminée). Les charges patronales aboutissent au salaire brut, duquel sont déduites les cotisations sociales qui vous permettent de bénéficier des protections associées au salariat : affiliation à la Sécurité sociale, droits à la retraite, assurance chômage. Pour en savoir plus au sujet du calcul des charges, consultez notre page charge et portage salarial.

  4. Elle applique ensuite le prélèvement à la source (le montant de l’impôt sur le revenu dont vous êtes redevable chaque mois).

  5. Enfin, vous obtenez le salaire net touché en tant que consultant porté.

Une fois toutes les déductions faites, votre rémunération en portage salarial correspond en moyenne à 50 % du montant du chiffre d’affaires réalisé. Ce calcul n’intègre pas le remboursement des frais professionnels (voir plus bas).

Le versement de ce salaire est lié à l’existence d’un contrat de travail entre le consultant et la société de portage, et constitue une obligation légale. La fréquence du versement du salaire en portage est mensuelle, sachant que les périodes sans missions ne sont pas rémunérées (mais il est possible de demander le lissage des salaires pour bénéficier d’un minimum garanti chaque mois).

Quel est le salaire minimum en portage ?

Bien qu’en portage salarial la rémunération soit calculée en fonction du chiffre d’affaires réalisé, la loi prévoit des minima à respecter pour exercer sous ce statut afin de bénéficier d’un salaire mensuel garanti pendant les périodes travaillées.

Ainsi, le taux de facturation minimum est fixé à 250 euros hors taxes par jour. Il est calculé sur la base du plafond de la Sécurité sociale, comme le dispose la convention de portage salarial, et équivaut à :

  • 70 % du plafond de la Sécurité sociale pour un salarié porté junior ;

  • 75 % pour un salarié porté senior ;

  • 85% pour un salarié porté en forfait jours.

Ce calcul intègre la rémunération en portage salarial, les indemnités de congés payés et la prime d’apport d’affaires.

Quels sont les leviers pour optimiser vos revenus de salarié porté ?

Plusieurs mécanismes vous permettent d’optimiser votre rémunération en portage salarial :

  • Le remboursement des frais professionnels par la société de portage (dans la limite de 30 % du salaire brut) ;

  • L’amortissement du matériel acheté au titre des immobilisations (achats supérieurs à 500 euros) ;

  • L’adhésion aux dispositifs d’épargne salariale ;

  • Les différents avantages sociaux (titres-restaurant, titres Cesu et autres).

Pensez à négocier ces avantages en amont avec votre entreprise, afin qu’ils soient inscrits dans votre convention de portage !

Pour aller plus loin :

Prêt à vous lancer ?

Nous contacter