Portage salarial : retraite et couverture sociale pour les freelances

Businessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Dans le mot « freelance », il y a le terme « free » qui signifie libre. C’est cette liberté qui attire de nombreuses personnes vers le travail indépendant. Envie d’être leur propre chef et travailler sans être sous la pression d’un employeur.

Toutefois, par rapport aux salariés, le statut de freelance présente quelques désavantages en termes de retraite ou de couverture sociale. C’est ce que nous allons voir dans cet article. Quelle couverture sociale est allouée au freelance ? Qu’en est-il de sa retraite ? Et pour son assurance maladie ?  

Le portage salarial pour les freelances 

Que ce soit pour les travailleurs indépendants et les salariés, le portage salarial est une alternative intéressante. En effet, il s’agit d’un régime qui offre tous les avantages du salariat. Celui qui en bénéficie profite de tous les avantages en termes de chômage et de protection sociale. De plus, le portage salarial n’exige aucune formalité de création pour un freelance qui souhaite exercer son activité.  

En outre, celui qui bénéficie du portage salarial peut jouir d’une grande autonomie en ce qui concerne l’organisation de son travail. La protection sociale pour les freelances  Ici, on évoque les diverses protections sociales comme le chômage, la retraite ou encore l’assurance maladie. Le statut de freelance attire beaucoup de personnes aujourd’hui, mais il est essentiel de considérer quelques points essentiels avant de se lancer.   Il est recommandé de bien se renseigner au préalable pour éviter les mauvaises surprises. Chaque chose à son revers de la médaille et pour le freelance, la protection sociale est l’un des désavantages. En effet, le freelance ne bénéficie pas de la même protection sociale qu’un salarié d’entreprise.  

  • La couverture maladie  

Avant, les freelances étaient affiliés au RSI ou Régime Social des Indépendants. C’était jusqu’en 2018, car depuis cette année-là, le RSI n’existe plus. Désormais, les travailleurs indépendants de tous les statuts juridiques sont inscrits au régime général de la sécurité sociale. Ce changement de régime présente un certains avantages, car on constate une nette augmentation des remboursements des frais de santé.  

  • Les obligations du freelance 

Tout comme les employés, les travailleurs indépendants ont également des obligations. En effet, le freelance doit souscrire à une assurance RC Pro ou responsabilité civile professionnelle. Il en a besoin pour bénéficier d’une couverture en cas d’éventuelles dommages.   En outre, le freelance a une obligation moyenne à tenir. Il doit donner son maximum pour mener à bien les missions qui lui sont confiées par ses clients. En retour, ces derniers lui donnent tous les moyens nécessaires pour bien achever le projet.  

  • Le chômage  

En ce qui concerne le chômage pour le freelance, il est important de souligner que le statut de travailleur indépendant ne lui donne pas droit à des allocations chômage. Ainsi, le portage salarial reste l’unique option pour pallier cette difficulté. Toutefois, s’il souhaite bénéficier des indemnités chômage, le freelance doit fournir une preuve de son lien de subordination.  

  • La retraite  

En ce qui concerne le régime de retraite, celui du travailleur indépendant dépend de son statut juridique.  D’abord, dans le cas d’un micro-entrepreneur, il faut faire une cotisation sur la retraite de base ainsi que la retraite complémentaire. Le bénéficiaire peut cotiser pour les droits à la retraite selon le chiffre d’affaires qu’il a réalisé durant la période où il est au statut de micro-entrepreneur.  Ensuite, pour celui ou celle qui est propriétaire d’une SASU ou une EURL, il y a le TNS ou le régime des travailleurs non-salariés. Ce dernier est toutefois moins intéressant que celui des salariés. Dans ce cas, le freelance peut compléter sa retraite à l’aide d’une épargne régulière.  

 Enfin, dans le cas d'une freelance en portage salariale, il y a le régime des salariés dont la gestion est assurée par l’Assurance Retraite. L’autre option est le régime complémentaire destiné aux salariés qui travaillent dans le secteur privé.   Tout comprendre du statut de freelance  De nos jours, le statut de freelance n’est pas assez encadré au point de vue juridique, par rapport à celui d’un salarié d’entreprise. Malgré cela, de plus en plus de personnes se tournent vers le travail indépendant, car il confère plus d’indépendance et d’autonomie.  

  • Qu’est-ce qu’un freelance ?  

Durant ces dernières années, le statut de travailleur indépendant ou de freelance s’est beaucoup développé. Cette forme de travail, qui est encore tout à fait nouvelle, concerne divers secteurs, que ce soit la plomberie, l’ingénierie, le graphisme, le community management, le développement informatique et bien d’autres domaines.  

Le freelancing présente divers avantages. Une fois que le travailleur indépendant signé conclut un contrat avec des sociétés clientes pour des prestations de services, il peut travailler à son propre compte, selon son rythme et son emploi du temps.  Le statut de freelance est différent de celui du salarié CDI ou CDD, car il n’est soumis à aucun lien de subordination.  

  • Comment se présente le travail en freelance ?  

Diverses options s’offrent à celui ou celle qui souhaite devenir travailleur indépendant :  D’abord, il y a le statut de micro-entrepreneur qui est auparavant connu sous le nom d'auto-entrepreneur. Ce régime est efficace pour démarrer rapidement une activité de freelance  

Ensuite, il y a celui de l’entreprise individuelle qui est également un statut simple à obtenir en termes de formalités de création. Ce genre d’entreprise n’est pas soumis au droit des sociétés, ce qui facilite sa création.  Puis, il y a la société unipersonnelle où il y a le choix entre l’EURL ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée et le SASU ou société par actions simplifiée unipersonnelle.  Le portage salarial est une excellente option pour ceux qui souhaitent bénéficier des avantages à la fois des avantages des salariés et ceux des freelances. Le portage salarial crée une relation entre le salarié porté, la société cliente et la société de portage salarial 

  • Comment démarrer une activité en freelance ?  

Si vous souhaitez vous lancer dans le freelancing, la meilleure option est de créer un statut de micro-entrepreneur. Comme il a été dit précédemment, la formalité de création de ce statut n’est pas compliquée. Pour y arriver, il suffit de se rendre auprès d’un guichet unique et de déclarer son activité.  

Une fois que votre activité est en plein essor, il vous est possible de créer une société unipersonnelle. Contrairement au micro entreprises, les formalités pour la création du SASU et de l’EURL sont plus lourdes et coûteuses.  Toutefois, l’avantage est que ce type de société peut accueillir de nouveaux associés.  

Découvrez aussi :

29/2/2024

Comment concilier une carrière de fonctionnaire avec la création d'une micro-entreprise ?

Vous êtes fonctionnaire et vous aspirez à devenir entrepreneur ? Découvrez dans cet article si la création d'une micro-entreprise est possible

Lire l'article
28/2/2024

RSA et auto-entrepreneuriat : Un équilibre possible ?

Est-il possible d'être auto-entrepreneur tout en bénéficiant du RSA ? Découvrez les implications de cette démarche sur vos droits sociaux

Lire l'article
28/2/2024

Les points clés pour obtenir un crédit immobilier en tant qu'auto-entrepreneur

Découvrez les possibilités d'obtenir un crédit immobilier en tant qu'auto-entrepreneur et les défis à relever pour concrétiser votre projet immobilier

Lire l'article
27/2/2024

Facilitez vos finances : Le guide ultime pour choisir le meilleur logiciel de facturation en tant qu'auto-entrepreneur

Simplifiez vos finances dès maintenant et découvrez notre guide ultime : comment choisir le logiciel de facturation parfait pour l'auto-entrepreneur ?

Lire l'article
27/2/2024

Devenir auto-entrepreneur dans les services : Guide complet vers l'indépendance professionnelle

De la planification à la promotion, découvrez dans ce guide complet les étapes clés pour devenir auto-entrepreneur dans une prestation de service

Lire l'article
26/2/2024

Liberté entrepreneuriale : Découvrez les activités libérales en auto-entrepreneur

Découvrez dans cet article les différentes activités libérales accessibles aux auto-entrepreneurs, ainsi que les clés pour réussir dans ce domaine

Lire l'article
Simuler mon revenu