Les Freelances aussi méritent des filets de sécurité : l'importance de l'accès aux protections sociales pour les travailleurs indépendants

la sécurité sociale quand on est freelanceBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Les freelances peuvent être autoentrepreneurs, chefs d’entreprise ou travailleurs non-salariés. En travaillant à leur propre compte, ces derniers sont généralement depuis le mois de janvier 2020 affilié au régime général de la Sécurité Sociale. 

Toutefois, le freelance ne bénéficie pas des mêmes avantages que les employés d’une entreprise en ce qui concerne la couverture santé. Dans les lignes suivantes, on va voir ensemble les protections sociales dont les freelances peuvent bénéficier. 

Le remboursement des frais de santé 

La bonne nouvelle c’est que les travailleurs indépendants profitent aussi de la même prise en charge des frais médicaux, tout comme les salariés d’une entreprise. Comme il a été dit précédemment, il est affilié au régime général de la Sécurité Sociale. Ainsi, il est totalement ou partiellement couvert par l’assurance maladie pour un certain nombre de soins.  

 Par exemple, le freelance peut bénéficier d’un remboursement de 60 % sur les soins infirmiers, de 80% pour une hospitalisation qui dure moins de 30 jours, 70% pour les examens radiologiques ou les consultations médicales, entre 15 à 100 % pour l’achat des médicaments.

 Il faut tout de même préciser que le travailleur indépendant ne bénéficie d’une couverture pour la médecine douce comme l’acupuncture et l’ostéopathie. De même, certains ne peuvent pas être totalement remboursés s’il n’y a pas de complémentaire santé. 

Ainsi, afin de compléter sa couverture santé, le freelance doit impérativement se souscrire à une mutuelle. Cela va lui permettre de mieux se protéger. 

La complémentaire santé solidaire

Les remboursements alloués par la Sécurité Sociale ne sont pas toujours suffisants. C’est pour cette raison que de nombreuses freelances comptent sur la Complémentaire Santé Solidaire ou CSS pour renforcer leur protection sociale. 

Cette mutuelle est presque gratuite et elle est adaptée aux freelances aux revenus modestes. Grâce au CSS, le freelance pourra bénéficier d’un remboursement total des frais de consultation chez un médecin, un dentiste, un infirmier, un kinésithérapeute, à l’hôpital ou pour l’achat des médicaments. 

À travers le CSS, les freelances peuvent aussi profiter d’un remboursement à 100 % pour les lunettes, les prothèses dentaires, les dispositifs médicaux et les appareils auditifs. 

 La condition pour bénéficier de cette assurance est le respect de la limite de ressource autorisée.

Les indemnités journalières

Il peut arriver que le freelance arrête de travailler à cause d’un problème de santé. C’est à ce moment-là qu’il pourra bénéficier d’indemnités journalières ou IJ. Celle-ci est allouée en cas d’accident ou de maladie, mais à certaines conditions. 

 En effet, le montant de l’indemnité journalière varie selon les revenus passés du freelance, mais aussi de la caisse de prévoyance à laquelle il est affilié. 

En cas d’affiliation du freelance à la Sécurité Sociale des Indépendants ou SSI, l’évaluation du montant de son indemnité en arrêt de travail est comprise entre 5 € et 56,35 €. 

S’il est affilié à la CIPAV, l’indemnité journalière est entre 22 € et 65,63 € pendant 3 mois au maximum. 

Le plafond des indemnités est à 50% du revenu net moyen du freelance dans tous les cas. Il s’agit du montant du revenu des 3 dernières années. Si l’activité du freelance ne dure que depuis moins de 3 ans, alors le montant qu’il va bénéficier en cas d’arrêt de travail sera relativement faible.

Une souscription à une assurance prévoyance est recommandée pour compléter les indemnités journalières du freelance. À noter que dans ce cas, il faut opter pour une assurance qui propose une garantie « incapacité de travail ». 

De cette façon, le freelance va toucher la totalité de ses revenus habituels pendant l’année de son arrêt maladie. C’est le cas même pour les travailleurs indépendants qui exercent leur activité depuis moins de 3 ans. 

Les allocations maternité et de paternité

Des aides financières sont prévues pour les freelances qui vont bientôt avoir un bébé.  Il s’agit de l’indemnité journalière pour le congé maternité ou de paternité. En 2022, le montant de l’IJ pour le congé maternité ou paternité était de 56,35 €. 

Pour bénéficier de cette allocation, il faut respecter certaines conditions comme : 

  • Une affiliation à la Sécurité sociale depuis au moins 10 ans. Cette affiliation est au titre d’une activité indépendante à la DPA ou la date prévue pour l’accouchement.  
  • Un revenu net moyen de plus de 4 093,20 € par an dans les 3 dernières années. Si ce n’est pas le cas, le montant est de seulement 5,635 € par jour. 

Les montants des allocations maternité ou de paternité sont versés pendant le congé maternité ou paternité. La durée de cette allocation est de 8 semaines au minimum pour les mères et de 25 jours au minimum pour les pères.

La durée de l’allocation peut cependant varier en fonction du nombre d'enfants attendus et ceux qui sont déjà nés dans le foyer, mais aussi de l’état de santé de la future maman. 

L’allocation forfaitaire en cas de repos maternel

En 2022, pour le repos maternel, les mères peuvent obtenir une allocation forfaitaire dont le montant est évalué à 3 428 €. Le chiffre est de 1 714 € dans le cas d’une adoption. 

Le versement est de deux fois pour cette allocation en cas de repos maternel. Le premier versement est effectué au début du congé de maternité et le deuxième est après les 8 premières semaines.

Il faut préciser que toutes ces allocations ne sont pas censées couvrir les dépenses de santé qui sont en relation avec la naissance ou l’arrivée de l’enfant. Elles sont plutôt destinées à compenser la perte de revenu durant le congé maternité ou paternité. 

Pour bénéficier d’une couverture pour les éventuels frais supplémentaires en accord avec l’arrivée du bébé, une souscription à une mutuelle est recommandée. 

En conclusion, les travailleurs indépendants ont aussi besoin de protections sociales. Étant donné que ses droits sont inexistants, ils doivent se souscrire à des complémentaires pour renforcer leur protection sociale.

Crédit photo : Photo de Engin Akyurt: https://www.pexels.com/fr-fr/photo/parapluie-de-couleurs-assorties-1451040/

Découvrez aussi :

24/5/2024

Naviguer dans les différents statuts freelance en informatique : Un guide complet

Vous vous demandez quel statut freelance choisir dans le domaine de l'informatique ? Découvrez les différentes options disponibles et les facteurs à considérer pour prendre la meilleure décision pour votre carrière informatique.

Lire l'article
24/5/2024

Réussir le changement en entreprise : Stratégies et astuces pour une transition réussie

Découvrez comment accompagner le changement en entreprise avec des stratégies pratiques pour une transition harmonieuse et productive.

Lire l'article
23/5/2024

Comment bénéficier des aides pour créer votre entreprise et réussir votre lancement ?

Découvrez les meilleures aides pour lancer votre entreprise avec succès : financements, accompagnement et conseils adaptés à vos besoins !

Lire l'article
23/5/2024

En quoi consiste le travail en freelance ?

Découvrez ce que signifie réellement travailler en freelance : autonomie, flexibilité et responsabilités. Explorez les avantages et les défis de cette forme de travail indépendant, et trouvez des conseils pour réussir dans ce mode de vie professionnel unique.

Lire l'article
22/5/2024

Devenez votre propre patron : Tout ce qu'il faut savoir sur la formation auto-entrepreneur

Explorez les bases essentielles de la formation pour les auto-entrepreneurs. Développez vos compétences et réussissez dans votre entreprise.

Lire l'article
22/5/2024

Statut légal des graphistes freelances : comment faire le bon choix ?

Découvrez les meilleures options de statut pour les graphistes freelances. Que vous optiez pour le portage salarial, le régime d'auto-entrepreneur ou le statut de travailleur indépendant, trouvez la solution qui correspond le mieux à vos besoins et à votre activité.

Lire l'article
Simuler mon revenu