La force des collectifs de freelances : comment travailler ensemble pour décrocher de plus gros contrats

Businessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Cela fait plus de 15 ans maintenant que l’activité freelance prend son essor  et la tendance va en s’accélérant. Nouvelles technologies, profond changement de paradigme au sein de nos sociétés, envie de s’émanciper un tant soit peu vis-à-vis du cadre très astreignant du monde du travail, tout cela a fait que des millions d’individus se sont lancés dans l’aventure et ont osé franchir le cap de l’entrepreneuriat. Cette véritable révolution en cours s’accompagne naturellement de nouveaux modèles pour optimiser le travail des freelances, qui sont de plus en plus amenés à travailler ensemble sur des projets communs En réponse à cela, commencent à éclore un peu partout des collectifs de freelances, dont il faut bien reconnaître qu’ils présentent de nombreux avantages. Pourquoi les freelances ont-ils plutôt intérêt à travailler en équipe ? Comment la synergie peut-elle se mettre en place et fonctionner ? Est-ce que le fait de créer un collectif va nécessairement entraîner de nouvelles contraintes, ou bien est-ce que cela nous vaudra au contraire plus d’opportunités ? Voilà les questions auxquelles nous serons amenés à répondre au cours de cet article, de façon directe ou non, non sans avoir fait, au préalable, un petit survol du contexte économique actuel, dans lequel la tendance émerge.

Comme nous l’avons rapidement rappelé dans notre chapeau d’introduction, le marché de l’activité freelance connaît un véritable “boom” depuis une bonne quinzaine d’années maintenant. Si l’on en croit les chiffres de l’INSEE, le nombre de freelances bondi de 150 % en l’espace de 9 à 10 ans, ce qui porte aujourd’hui leur nombre à plus d’1 million !

Il n’est plus seulement question d’un petit effet de mode ponctuel, ou d’une lubie passagère, on peut désormais raisonnablement penser que le mode de vie freelance est une réponse du corps professionnel, dans son ensemble (artisans, ingénieurs, artistes, linguistes, et tant d’autres corps de métier encore…), à la pression sans cesse croissante que nous imposent la société de consommation et le modèle productiviste du monde du travail.

Beaucoup d’entre nous se résolvent donc à sortir du cadre de l’entreprise « conventionnelle », pour créer leur propre activité et devenir leur propre patron afin de mieux piloter leur vie, tout simplement. Ne nous y trompons pas, ce n’est pas le choix de la facilité, dans la mesure où cela impliquera une charge de travail importante et une forme de précarité intangible mais présente, dans la mesure où vous sortirez du cadre rassurant voulu par le salariat… A titre de freelance, vous êtes désormais un entrepreneur et devenez responsable de la gestion de tous les aspects de votre activité (que ce soit au niveau administratif, au niveau commercial, au niveau prospection, démarchage, relance, suivi, etc.). En plus de tout cela, vous aurez bien entendu besoin de temps pour le travail en lui-même, car le nerf de la guerre est toujours et encore l’activité.

Au fil du temps, de l’expérience accumulée, et du marché qui prenait forme, la population de freelances a commencé petit à petit à mieux s’organiser. Si le but premier de la plupart de ses membres était de gagner en indépendance, très vite la perspective de travailler à plusieurs, en groupes souvent complémentaires, est apparue comme un très bon moyen de « changer de braquet », et de proposer un volume de travail et une couverture de métiers plus importants. C’est ainsi que sont apparus les premiers collectifs de freelances, qui n’ont depuis lors cessé de se multiplier.

Dernière petite remarque importante à faire avant de nous lancer dans le cœur du sujet : il est tout à fait possible de travailler en collectif sans créer de société dédiée, et en conservant son statut de freelance. De même, tous les membres du collectif ont tout à fait la possibilité de conserver leur activité en solo, c’est important de le souligner, car cela en rassure plus d’un de le savoir ! Pour finir, notez qu’en dehors des projets prévus en collectif, il n’y a strictement aucun engagement contractuel qui lie les membres du collectif de freelance.

C’est quoi au juste un collectif de freelances ?

C’est tout simplement un regroupement de travailleurs indépendants (les fameux freelances) qui ont décidé de mettre en commun leurs compétences (qu’elles soient les mêmes, pour doper la force de travail, ou complémentaires pour élargir le spectre des missions possibles…), et de travailler ensemble le temps d’un projet ou de plusieurs projets.

Dans les faits, cela se matérialise par un regroupement au sein d’un même local, ou non, car ce n’est pas forcément ce qui compte, ni même ce qui est recherché. Certains collectifs, ou certains membres d’un collectif donné, peuvent tout à fait se retrouver dans un espace de coworking, ou bien louer ensemble un bureau afin de travailler côte à côte, mais c’est un choix qui appartient à chacun… De nos jours, la technologie permet tout à fait de se voir en vision conférence, de discuter en direct, ou de chatter, sans avoir besoin d’une présence physique effective.

Cette précision importante étant faite, les membres du collectif vont donc se réunir afin de mutualiser leurs compétences, leurs méthodologies de travail, et bien entendu, leurs réseaux. D’une certaine manière, en s’agglomérant de la sorte pour gagner en surface et en volume, le collectif de freelances permet de profiter à la fois des avantages de l'entreprise dite classique (son échelle et ses ramifications diverses et variées), et de ceux allant de pair avec un travail indépendant.

Même si la plupart des collectifs de freelances sont issus des métiers du numérique, comme le développement web, le copywriting, le e-marketing, le web design, ou encore le SEO, on peut très bien envisager, et cela se trouve, d’autres secteurs ou corps de métiers qui parviennent à tirer parti d’une forme de synergie de ce type. A ce propos, notons par exemple que l’on retrouve de plus en plus de métiers tels qu’ingénieur, agent immobilier, avocat, ou encore architecte, qui font le choix du statut freelance, et qui, très vite, s’associent pour former un collectif.

Au sein d’un collectif freelance, il est possible de conserver la flexibilité et l’autonomie que l’on est venu rechercher, tout en s’offrant des opportunités supplémentaires, sans compter que chacun des membres pourra bénéficier du soutien de l’ensemble du groupe, et cela compte !

Quels avantages retire-t-on d’un collectif de freelances ?

Le moyen d’accéder à plus d’opportunités

L’un des atouts majeurs des collectifs est l’envergure et la force qu’ils donnent aux indépendants afin de mener à bien les missions qu’ils sont en capacités de décrocher. Lorsqu’un projet ne peut pas être réalisé seul, alors plusieurs freelances peuvent mettre en commun leur activité, décuplant de fait les compétences et la force de travail.

Un bon collectif dispose d’un bon réseau, pour commencer ! Rencontrer d’autres freelances, discuter avec eux de leurs compétences, envisager pourquoi pas de “fusionner” afin de pouvoir répondre à des offres un peu différentes, ou pour vous impliquer dans des projets auxquels il n’aurait pas été envisageable de le faire. Le réseau est souvent la clef, pour ne pas dire toujours, et il est important de ne pas le négliger et de faire en sorte, autant que faire se peut, que chaque jour il croisse un petit peu.

Dans un autre ordre d’idée, mais toujours en lien avec ce fameux réseau, le fait de participer à un collectif vous permettra, si vous êtes déjà occupé par une mission, de réorienter un client vers un autre membre du collectif ; c’est un très bon moyen de ne pas perdre ce client, ou tout du moins, de ne pas totalement le perdre de vue. C'est aussi un excellent moyen de renforcer les liens avec des freelances, qui, plus tard, sauront sans doute vous renvoyer l’ascenseur !

Mais lorsque l’on parle d’avoir plus opportunités, si pour l’heure, nous nous sommes cantonnés à en analyser la perspective quantitative, qui va croissante avec l’établissement d’un réseau collectif forcément plus grand, il faut aussi en analyser l’aspect rentabilité et finances… Ce que nous voulons dire par là, c’est que non seulement appartenir à un collectif freelance vous donnera accès à plus d’opportunités, mais qu’en outre, sur toutes ces opportunités supplémentaires, il y en aura forcément, c’est statistique, qui offriront une rémunération plus intéressante ! Est-il besoin d’expliquer que les projets qui rapportent le plus financièrement impliquent souvent diverses expertises, or vous n’en maîtriserez vous-même peut-être bien qu’une ou deux...tandis que le collectif, lui...

D’après ce que montrent les études, jusqu’à présent les entreprises avaient plutôt tendance à s’orienter vers les agences, parce que les experts employés couvrent des compétences variées. Cependant, les collectifs sont clairement en train de changer la donne, et ils apparaissent de plus en plus comme de sérieux concurrents sur le marché ! Il faut comprendre que pour un client, il est plus simple d’avoir un seul interlocuteur couvrant les 3, 4, ou 5 métiers spécifiques, que d’avoir autant de freelances avec qui parler organisation, logistiques, dates butoirs, etc.

Souvent un peu plus informels, mais pas moins efficaces, les collectifs ont généralement l’avantage d’avoir une approche plus humaine que n’importe quelle agence, et ce point précis doit être un axe de leur communication à ne surtout pas négliger.

L’idée de rompre la solitude et d’avoir du soutien

La vision que l’on se fait du freelance type, c’est celui d’un professionnel indépendant un peu seul dans son coin, devant son écran de PC, sa tablette, ou pendu à son téléphone pour répondre aux clients et organiser son emploi du temps et sa logistique. Ne nous mentons pas, c’est très caricatural, mais si les collectifs sont si nombreux et connaissent une telle augmentation, c’est bien que l’aspect “solitaire” pèse malgré tout un petit peu quelque part. Si la solitude n’a pas uniquement des connotations négatives, à terme, elle peut finir par peser sur la santé mentale, dont on sait combien elle est cruciale pour conserver une bonne santé physique. Même s’il est placé dans le meilleur cadre de vie possible, à priori l’être humain est un être social, et il a donc besoin d’interactions avec ses semblables (outre le démarchage des clients et la facturation bien entendu).

D’après les études psychologiques qui ont été menées sur le sujet, il semble clair que l’on ressent moins de stress et plus de sérénité, lorsque l’on est en contact avec de véritables collègues humains.

Nombreux sont les freelances, tous secteurs d’activité confondus, qui font donc le choix de se regrouper afin de briser cette solitude d’une part, et aussi pour créer cette fameuse synergie réciproquement profitable, et que nous avons déjà évoquées.

Que l’on soit salarié ou que l’on soit indépendant, le fait est que nous avons tous une vie qui nous soumet à des hauts et à des bas, tant sur le plan professionnel, que personnel ou affectif. Comme vous, les autres freelances ont une vie, des passions, des joies, des peines, ils accumulent de l’expérience, ils traversent des périodes fastes et d’autres beaucoup plus difficiles, ils remportent de belles victoires et connaissent aussi des déconvenues cuisantes. Ainsi va la vie !

Dans ces moments-là, les membres d’un collectif, pour peu qu’il soit un minimum soudé, peuvent devenir de véritables soutiens moraux, et dans le cadre du travail, considérez que ce seront sans le moindre doute des personnes de confiance, à qui vous pourrez signifier vos doutes, vos envies, et à qui il ne faut pas avoir peu de poser des questions, lorsque nécessaire.

Ne nous y trompons pas, à l’instar d’un entourage familial et amical stable, solide et sincère, un cercle d’entraide direct au sein de son collectif de travail peut être particulièrement utile, voire même décisif, surtout au moment de démarrer votre carrière ou votre activité, mais pas seulement.

Par extension, il arrive parfois que les collègues indépendants se muent en véritables sources d’inspiration, et si le ressenti est mutuel, alors la mayonnaise peut vraiment donner quelque chose d’extrêmement positif pour tous ! Vous gagnerez collectivement beaucoup de temps en apprenant plus vite et mieux, et cela vous sera aussi d’une grande aide pour apprendre à vous construire un entourage positif.

Comment sont perçus les collectifs de freelances sur le marché ?

Nous avons déjà parlé du contexte économique qui avait notamment amené la population freelance à exploser, la crise de la Covid venant parachever la tendance : les chiffres de l’INSEE montrent qu’entre mai 2020 et mai 2021, le nombre de microentreprises a fait un bond de plus de 37 % ! De ce fait, c’est tout le paysage qui est en train de changer à vitesse grand V, et le monde de l’entreprise est, lui aussi, absolument obligé de s’adapter à la nouvelle donne.

Excellente alternative aux agences, les collectifs possèdent quelques avantages à faire valoir aux yeux des entreprises susceptibles de les employer, comme nous allons le voir.

A priori un collectif n’a strictement aucun coût de structure, ou alors celui-ci est marginal, ce qui fait une nette différence par rapport aux agences. Par ailleurs, le collectif ne facture pas non plus tout ce qui a trait aux fonctions annexes d’une agence (comme le Manager des ventes, le budget communication, les salaires annexes, etc.), et il n’a pas non plus à supporter l’ensemble des charges qu’elle doit payer… Tous ces frais, qui ne devront pas être répercutés sur le prix client, peuvent permettre de tabler sur une politique de prix très intéressante pour les entreprises, pour qui, bien évidemment, il est intéressant de ne rémunérer que l’expertise, sans avoir à supporter le coût répercuté de toutes les autres fonctions indirectes et les charges.

Pour terminer, il nous semble également intéressant de souligner quelques aspects sans doute un peu moins rationnels à présent, mais qui comptent indiscutablement et qui ne doivent pas être considérés comme insignifiants. Il y a par exemple :

  • Le fait de choisir ses propres clients, en accord avec ses valeurs et son expertise et avec celles du collectif. Cela a pour effet de booster la motivation et de créer une vraie cohésion, un esprit d’équipe, qui fait synergie et se communique autour d’elle, comme des ondes positives. En outre, cela ouvre aussi la perspective de cibler à la fois plus largement, et plus précisément les cibles potentielles.
  • Le fait que les rapports sont souvent plus directs et plus humains, lorsqu’une entreprise décide de travailler en collaboration avec un collectif de freelances ; d’une manière générale, la collaboration se fait sans intermédiaire autre que les membres du dit collectif. Cette faculté à se représenter soi-même est un atout qui est très apprécié et qui favorise très sensiblement la communication.

Pour conclure

Vous l’avez sans doute bien saisi à la lecture de notre article, l’idée de se regrouper dans un collectif freelance est une très bonne manière de diluer certaines craintes que l’on peut avoir en se lançant tout seul en indépendant. Si ce nouveau mode de travail fascine, il inspire par ailleurs beaucoup de crainte, et sortir du cadre salarial classique requiert une certaine forme de courage, ou d’esprit d’initiative. Au demeurant, pour peu que vous vous armiez de courage, de ténacité, de rigueur, et de méthode, il y a la place pour votre activité, et même si vous souhaitez seulement démarrer, il est possible, d’ores et déjà, de rechercher d’hypothétiques partenaires avec qui envisager ce fameux collectif. De cette manière, vous pourrez accéder à des projets plus nombreux et plus variés, pourquoi pas avec des budgets plus conséquents, et le tout en vous offrant le luxe de garder absolument toute l’autonomie et toute l’indépendance dont vous n’aviez jamais rêvé ! Si le sujet vous intéresse et que vous souhaitez creuser un peu en lisant des témoignages du réel, souvent très parlant, vous trouverez de nombreux forums dédiés sur le net, pour cela, il vous suffit de taper quelques mots-clefs dans votre moteur de recherche !

Découvrez aussi :

24/5/2024

Naviguer dans les différents statuts freelance en informatique : Un guide complet

Vous vous demandez quel statut freelance choisir dans le domaine de l'informatique ? Découvrez les différentes options disponibles et les facteurs à considérer pour prendre la meilleure décision pour votre carrière informatique.

Lire l'article
24/5/2024

Réussir le changement en entreprise : Stratégies et astuces pour une transition réussie

Découvrez comment accompagner le changement en entreprise avec des stratégies pratiques pour une transition harmonieuse et productive.

Lire l'article
23/5/2024

Comment bénéficier des aides pour créer votre entreprise et réussir votre lancement ?

Découvrez les meilleures aides pour lancer votre entreprise avec succès : financements, accompagnement et conseils adaptés à vos besoins !

Lire l'article
23/5/2024

En quoi consiste le travail en freelance ?

Découvrez ce que signifie réellement travailler en freelance : autonomie, flexibilité et responsabilités. Explorez les avantages et les défis de cette forme de travail indépendant, et trouvez des conseils pour réussir dans ce mode de vie professionnel unique.

Lire l'article
22/5/2024

Devenez votre propre patron : Tout ce qu'il faut savoir sur la formation auto-entrepreneur

Explorez les bases essentielles de la formation pour les auto-entrepreneurs. Développez vos compétences et réussissez dans votre entreprise.

Lire l'article
22/5/2024

Statut légal des graphistes freelances : comment faire le bon choix ?

Découvrez les meilleures options de statut pour les graphistes freelances. Que vous optiez pour le portage salarial, le régime d'auto-entrepreneur ou le statut de travailleur indépendant, trouvez la solution qui correspond le mieux à vos besoins et à votre activité.

Lire l'article
Simuler mon revenu