Comment définir son tarif en tant que community manager freelance ?

Définir son tarif de community managerBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Ça y est ! Vous avez enfin pris votre décision et vous êtes prêt à vous lancer dans votre activité de community manager freelance ?  L’une des tâches difficiles à laquelle vous serez confrontés au début de cette belle aventure est l’élaboration de votre grille tarifaire. Mais ne paniquez pas, car cet article est là pour vous servir de guide. 

Les 5 points essentiels à considérer pour fixer son tarif

Lorsque vous fixez le tarif de votre prestation en tant que community manager, sachez que le montant varie selon la présence de l’entreprise sur les réseaux sociaux, mais aussi de la manière dont vous allez assurer l’animation des communautés. 

La méthode la plus simple à adopter pour bien établir un devis de prestation est de se concentrer sur 5 points essentiels dont le nombre de réseaux sociaux, le nombre de publications chaque mois, le type de publication à diffuser, les divers éléments utilisés pour la création des contenus et enfin la gestion des SAV et des commentaires. 

D’abord en ce qui concerne le nombre de réseaux sociaux à animer, vous devez déterminer combien de compte social vous devrez animer pour votre client. Serait-ce uniquement Facebook et Instagram ou bien d’autres plateformes populaires comme Youtube, Twitter, TikTok et Linkedin. Renseignez-vous sur ce sujet auprès de votre client et déterminez ensuite le budget adapté à votre service. 

Ensuite, tenez compte du nombre de posts que vous prévoyez de publier chaque mois. Déterminez la fréquence de la publication, s’il s’agit d’une publication quotidienne, un seul ou plusieurs posts par semaine. Parfois, l’entreprise n’exige qu’un seul post par mois. 

Afin d’établir un bon calcul du devis, évaluez le volume des posts que vous publiez en un mois, car la fréquence de la publication va déterminer le temps que vous allez devoir consacrer pour le client. Sachez que pour un freelance, le temps c’est de l’argent. 

Puis, considérez aussi le type de posts que vous allez publier sur les réseaux sociaux, car cela aura aussi de l’impact sur votre temps et votre énergie. En effet, une simple publication sur Facebook ne va pas vous demander plus de temps qu’une vidéo publiée sur le canal IGTV d’Instagram. Certaines fois, vous devez publier un article sur Linkedin ou programmer un tweet.

Par la suite, vous pouvez aussi fixer votre devis en tenant compte des éléments utilisés pour réaliser les textes, les publications, les images… Demandez à votre client s’il prévoit de mettre une éditoriale ou une charte graphique à votre disposition. Tenir compte de ces divers éléments peut vous faire gagner du temps. 

Enfin, le dernier point essentiel qui va vous permettre de bien déterminer votre tarif en tant que community manager est la gestion des commentaires et des Services Après-Vente. Demandez à votre client si vous serez en charge de la gestion des commentaires sous les publications. 

Il en est de même pour le service après-vente. En effet, certaines entreprises comme les opérateurs de téléphonie et les banques reçoivent beaucoup de messages de la part des consommateurs et des utilisateurs chaque jour. Les internautes posent des questions par l’intermédiaire des messages privés et ou sous les publications. 

 Les méthodes pour fixer son tarif selon la mission

Vous devriez être capable de fixer votre tarif une fois que vous aurez la réponse concernant les 5 points essentiels cités précédemment. Ce sera en fonction des réponses que vous allez pouvoir déterminer si tel ou tel projet pour un client potentiel va vous prendre plus de temps qu’il ne le faut. 

Au cas où le projet du client vous prend la moitié de votre temps en une journée, alors vous pouvez lui soutirer un tarif qui a l’équivalent d'une mi-temps.

Par contre, si la mission qu’il vous confie vous prend 100% de votre temps, alors vous devez fixer un devis qui sera adapté à l’énergie et au temps que vous consacrez à ce travail. 

L’erreur est de proposer un prix très attractif pour appâter un client. En effet, si vous n’avez qu’un seul client, parce que vous venez de démarrer votre business en tant que community manager indépendant, vous serez bien obligé d’assumer plusieurs charges comme la nourriture, le loyer, les abonnements internet, le transport… 

En outre, lorsque vous fixez votre devis, vous devez tenir compte de la fiscalité, car vous serez obligé de payer des impôts sur vos prestations. 

Le statut est le plus avantageux pour exercer ce métier

Pour commencer le travail de Community Manager en Freelance, le meilleur statut est celui de l’autoentrepreneur ou Profession Libérale en autoentreprise. Il s’agit d’un dispositif plus facile à mettre en place puisqu’il est plus souple. 

 En ayant le statut d’autoentrepreneur, vous pouvez bénéficier de certains avantages comme :  

  • Créer rapidement votre entreprise 
  • Ne pas être en charge de lourde comptabilité 
  • Bénéficier d’une fiscalité plus simple

 Ainsi, vous ne serez pas obligé de perdre votre temps avec les charges administratives et vous pouvez concentrer votre énergie sur le développement de votre activité en tant que travailleur indépendant.

Quelques exemples de tarif selon le forfait

Le mot que vous devez garder en tête lorsque vous exercez ce métier est la « rentabilité ». Dites-vous que les missions ne devraient pas toutes avoir le même tarif, car le temps et l’énergie que vous consacrez pour chacun d’eux seront différents. Ici, on va voir quelques exemples de tarif fixé par des community managers en fonction du travail effectué en une journée.  

  • À la journée

Certains community managers fixent leur tarif selon le travail accompli en une journée. Ce forfait comprend une plage horaire de 7 à 8 heures de travail. Cette méthode est efficace car elle permet aux entreprises et aux community managers d’être plus flexibles. En effet, le gestionnaire de communauté est en mesure de gérer son emploi du temps selon ses besoins et l’entreprise bénéficie d’une plus grande souplesse en ce qui concerne la gestion de ses ressources. Selon certains sites, le tarif pour un forfait à la journée peut varier entre 300 € et 400 €. La moyenne journalière peut être évaluée à 383 €.  

  • À l’heure 

Si le tarif est fixé selon l’heure de travail effectué, les chiffres sont plus ou moins satisfaisants, puisqu’ils sont évalués entre 35 € et 115 € de l’heure. Ce montant est dédié aux community managers expérimentés.  Si vous optez pour un tarif horaire, étudiez-le avec soin avant d’en discuter avec votre client. 

Découvrez aussi :

24/5/2024

Naviguer dans les différents statuts freelance en informatique : Un guide complet

Vous vous demandez quel statut freelance choisir dans le domaine de l'informatique ? Découvrez les différentes options disponibles et les facteurs à considérer pour prendre la meilleure décision pour votre carrière informatique.

Lire l'article
24/5/2024

Réussir le changement en entreprise : Stratégies et astuces pour une transition réussie

Découvrez comment accompagner le changement en entreprise avec des stratégies pratiques pour une transition harmonieuse et productive.

Lire l'article
23/5/2024

Comment bénéficier des aides pour créer votre entreprise et réussir votre lancement ?

Découvrez les meilleures aides pour lancer votre entreprise avec succès : financements, accompagnement et conseils adaptés à vos besoins !

Lire l'article
23/5/2024

En quoi consiste le travail en freelance ?

Découvrez ce que signifie réellement travailler en freelance : autonomie, flexibilité et responsabilités. Explorez les avantages et les défis de cette forme de travail indépendant, et trouvez des conseils pour réussir dans ce mode de vie professionnel unique.

Lire l'article
22/5/2024

Devenez votre propre patron : Tout ce qu'il faut savoir sur la formation auto-entrepreneur

Explorez les bases essentielles de la formation pour les auto-entrepreneurs. Développez vos compétences et réussissez dans votre entreprise.

Lire l'article
22/5/2024

Statut légal des graphistes freelances : comment faire le bon choix ?

Découvrez les meilleures options de statut pour les graphistes freelances. Que vous optiez pour le portage salarial, le régime d'auto-entrepreneur ou le statut de travailleur indépendant, trouvez la solution qui correspond le mieux à vos besoins et à votre activité.

Lire l'article
Simuler mon revenu