Prendre des vacances sereinement en freelance, c'est possible !

les vacances en freelanceBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Nous voilà arrivés à cette période bénie de l’année durant laquelle, la plupart d’entre nous tout du moins, vont pouvoir s’offrir un court moment de répit, le temps de 2 ou 3 semaines de vacances ! La problématique est tout de même un petit peu différente pour le cas où vous n’êtes pas le salarié d’une entreprise, mais que vous êtes freelance, à votre compte, et c’est très précisément la raison d’être de notre contenu du jour… Afin de tout bien comprendre, nous allons détricoter tout ce qu’il y a à savoir sur le statut particulier du freelance, vis-à-vis des vacances.

Lorsque l’on prend la décision de devenir indépendant, on accepte que, quelque part, sa vie professionnelle se mélange et se confonde  à sa vie personnelle, c’est en tous les cas beaucoup plus le cas que lorsque l’on est un simple salarié, avec des horaires de bureau fixes, par exemple...  C’est d’ailleurs un des facteurs qui fait le plus peur à celles et ceux qui envisagent de se lancer, caa la barrière professionnelle et personnelle est alors parfois difficile à poser. 

A priori, on peut partir du principe que si vous êtes passionné par votre activité professionnelle, si elle participe à votre épanouissement personnel, alors vous aurez plus de facilité à l’intégrer dans la vie de tous les jours et à moduler l’ensemble de façon harmonieuse, mais encore faut-il savoir laisser de la place à autre chose, la famille les amis, la vie sociale, afin de ne pas vous étioler... Très souvent, trop souvent en tout cas, le freelance ne se déconnecte que trop rarement de son activité professionnelle, et cela vient parasiter tout le reste.

Il est absolument primordial, tant pour les affaires que pour la vie personnelle, de parvenir à instaurer un équilibre ; cela peut venir tout naturellement pour certains, alors que pour d’autres, c’est quelque chose qu’il faudra apprendre. Les vacances sont typiquement l’occasion, ou plutôt l’opportunité, d’appliquer ce précepte, comme nous allons le voir ci-après. 

Dans une première partie, nous verrons que le concept de vacances n’est pas monolithique, qu’il se décline en plusieurs variantes, et qu’en fonction du contexte, il sera donc judicieux de moduler entre ces dernières. Ensuite, nous nous pencherons sur tout ce à quoi il faut penser avant de partir, et à votre retour, car les partenaires et les clients potentiels doivent savoir que vous ne serez pas disponible, sans quoi vous risqueriez de les perdre, de passer à côté d’opportunités très intéressantes, voire de mettre en péril votre activité. 

Les différentes «types », ou « modes » de vacances. 

Les vacances à mi-temps 

Comme son nom l’indique clairement, il s’agit de congés partiels, c’est-à-dire que vous vous accordez du temps de repos et de tranquillité, mais vous vous astreignez tout de même à un temps d’activité. Cela peut être une façon très pertinente de simplement gérer les affaires courantes, ou bien pour vous concentrer plus spécifiquement sur un ou deux projets que vous avez à cœur de réaliser, ou tout du moins d’entreprendre. L’avantage de ce type de vacances, c’est qu’elles permettent une certaine déconnexion, qui, c’est avéré, est particulièrement propice à laisser infuser ses idées, puis à décanter le tout pour en extraire la substantifique moelle : en trois mots LA bonne idée ! 

C’est un rythme à trouver, et si certains vont préférer se fixer un emploi du temps fixe, avec des plages de travail et d’autres de détente, d’autres préféreront au contraire travailler à leur convenance, le tout étant de ne pas se laisser dépasser et d’aménager des horaires souples. 

Les vacances « sur le pouce » 

Si l’on en croit les sondages menés ces dernières années, l’une des principales raisons pour lesquelles on tend à vouloir devenir Freelance, c’est l’idée de pouvoir prendre des jours de congés par-ci par-là sans avoir à en référer à sa hiérarchie, et sans avoir à consulter l’ensemble de ses collègues. A priori, et même si c’est un peu simpliste de voir les choses de cette manière, lorsque l’on est un freelance, on fait ce que l’on veut ! 

Sans vouloir tuer le mythe dans son cocon de rumeurs, et même si les freelances peuvent s’accorder ce genre de petites récompenses de temps en temps, il est un peu exagéré de croire que c’est une situation très fréquente, ou même que c’est le lot de tous les indépendants du monde, dans tous les secteurs d’activité ! 

Au demeurant, et dans les faits, il est toutefois parfaitement crédible pour un freelance, de s’accorder un long week-end en famille, une escapade ponctuelle en amoureux ou en solo.

Toute la clef réside en la faculté de chacun à s’organiser, et le plus souvent, il s’agira pour le freelance de cocher le ou les bons moments, en fonction des projets en cours, des délais annoncés aux clients, aux partenaires, et ce genre de choses. 

Les vacances organisées 

A priori, ce sont les vacances que tout le monde attend, salariés ou indépendants, celles qui vont vous permettre de franchement déconnecter de votre activité professionnelle. Dans le cas du freelance, la plupart du temps, il est plus que conseillé de prévoir une forme de « veille » d’activité », ne serait-ce que dans le cas où un projet important devait requérir votre attention, ou bien si une urgence absolue venait à émerger. Mais consacrez-vous avant tout à VOS vacances, et n’ouvrez votre boîte mail ou votre PC de travail que si vous y êtes contraint ! 

En outre, il se peut que vous vous trouviez dans un endroit qui n’est pas couvert par le réseau, auquel cas, ne paniquez pas, dites-vous qu’ainsi, par la force des choses, vous ne pourrez pas être tenté de consulter vos mails, de mettre à jour un tableau prévisionnel, etc. La déconnexion complète, le temps de quelques jours, ne peut être que bénéfique, alors ne vous en privez pas ! Chacun trouvera les activités qui lui correspondent et qui lui permettent de se vider la tête, de se dépenser autant que nécessaire, et de prendre tout le bon temps bien mérité qu’il est en droit d’attendre. 

Pour certains, ce sera une retraite en montagne, dans les alpages, ou dans une plaine semi déserte, en yourte, pour d’autres, ce sera un enchaînement ininterrompu de challenges comme du saut à l’élastique, du parapente, de la plongée aquatique. Le plus important est de faire très exactement ce qui est bon pour vous, et si cela revient à faire le loukoum en farniente H 24, et bien cela ne pose pas le moindre problème. 

Là où un certain public optera plutôt pour quelques jours de trekking dans des parcs nationaux ou sur des itinéraires définis au préalable de façon collégiale par toute la famille, d’autres fuiront littéralement ce type d’activité de marche organisée, durant laquelle on campe par tous les temps (qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il fasse une chaleur torride, ou qu’il neige).  En général, on peut considérer que ce type de vacances est tout particulièrement ressourçant, à tel point que le retour à la réalité peut parfois paraître difficile, pour ne pas dire absolument insurmontable, après quelques semaines OFF... 

A vous de décider ensemble quelle sera la période la plus propice à ce type de congés, mais en général, on considère que c’est plus judicieux de les prendre lors de la période estivale, afin de profiter de la météo clémente. 

Pour partir l’esprit tranquille, et revenir à plein régime. 

Bien anticiper et préparer son départ 

Prévenir ses partenaires et ses clients 

En tant que freelance ou indépendant, il faut bien avoir conscience que vous avez une certaine responsabilité vis-à-vis de vos clients ainsi que de vos partenaires et collaborateurs... Il sera donc des plus judicieux de prendre les devants, d’anticiper la période de congés, et donc de les prévenir à l’avance de votre absence à venir (il faut que tout le monde sache que vous ne répondrez pas à leurs messages, que vous ne pourrez pas facturer, éditer de devis, ou ce genre de choses…). 

Dans certaines situations, nous vous conseillons de demander à un partenaire de prendre le relais sur les projets sur lesquels vous travaillez, ou tout du moins pour tenir une forme de veille minimale, qui vous permettra de “rester en contact”, sans pour autant devoir faire véritablement “acte de présence”. Dans ce cas précis, vous devrez faire tour d’horizon rapide à la personne de confiance en question, afin qu’en cas d’urgence, elle soit à même de répondre à votre place, ou tout du moins, de passer le message selon lequel vous n’êtes pas personnellement disponible pour fournir une réponse. 

Anticipez le paiement ou l’envoie des factures 

Dans un tout autre ordre d’idée, il ne faut jamais perdre de vue qu’en tant que Freelance, vous n’avez tout simplement pas droit aux congés payés, ou tout du moins, c’est à vous, par la grâce à votre activité professionnelle, qu’il revient de les provisionner. Par conséquent, afin de ne pas vous mettre en difficulté financière, nous ne saurions trop vous conseiller d’envoyer à vos clients et partenaires, toutes les factures relatives aux prestations ou aux missions qui ont été bouclées ces derniers temps. C’est la meilleure manière de procéder, car cela va vous permettre de créditer ces rentrées d’argent sur votre compte en banque pendant que vous serez en vacances. 

En outre, procéder de cette manière permet également de ne pas avoir à faire l’effort de vous souvenir de ce que vous avez fait avant les vacances, à votre retour… La méthode la plus efficace, et aussi la plus pratique, c’est tout simplement d’effectuer l’envoie de vos factures tant que c’est encore frais à votre esprit ! 

Afin d’être tout à fait complet sur le sujet, nous aimerions vous parler d’une autre solution, qui consiste à annualiser votre salaire, ce qui vous permettra d’avoir une rémunération identique tous les mois, y compris lors de périodes durant lesquelles vous êtes en congé. 

Et enfin, puisque c’est également une solution envisageable (et nous sommes bien placés pour le savoir), vous pouvez aussi opter pour le portage salarial, qui vous permettra de bénéficier des fameux congés payés.  

Anticipez un maximum de tâches de votre activité 

Il pourra s’agir de la production d’articles dédiés à tel ou tel thème en lien avec votre blog ou celui de vos clients, il pourra s’agir de publications sur les réseaux sociaux, de la maintenance des sites de vos clients, de l’envoi de vos factures (comme nous venons de le voir ensemble dans le paragraphe précédent…). 

Pour parvenir à anticiper correctement, le plus simple sera de travailler un petit peu plus longtemps avant le grand départ pour les vacances, ou bien de planifier vos publications, ainsi que vos envois de mails de maintenance aux dates précises auxquelles chaque action a été prévue et planifiée. 

Ainsi, alors même que vous ne travaillerez pas vraiment, puisque vous ne serez pas “en poste”, mais “en congés”, votre activité n’en sera pas pour autant interrompue brutalement... La clef pour passer de bonnes vacances, c’est tout simplement de n’avoir à se soucier de rien, et si vous souhaitez vous mettre dans cet état d’esprit, alors il faudra procéder comme cela, c’est important. Puis, lorsque vous effectuerez votre retour en poste, vous pourrez traiter toutes les affaires courantes et tâcher de faire en sorte que la rentrée se passe de la meilleure façon qui soit. 

Afin de vous alléger le temps que dureront vos vacances, vous pouvez aussi profiter des quelques jours avant le grand départ (1 ou 2 semaines suffiront…) pour mettre un bon coup de collier sur vos travaux, afin de faire avancer ou de clôturer vos projets au maximum… C’est même parfois l’occasion de boucler tel ou tel travail, qui avait tendance à prendre du retard ou à traîner dans le temps ... alors profitez-en ! 

Pour peu que vous vous astreigniez à respecter l’ensemble de ces petits tuyaux, nous vous l’assurons, d’une part vous constaterez que vos clients sont contents et ne souffrent pas de votre absence, et d’autre part, vous passerez des vacances plus sereines, plus reposantes et infiniment plus agréables, en compagnie de celles et de ceux que vous voudrez ! 

Un retour dynamique et préparée 

Mettez à jour vos disponibilités, et confirmez-les 

Quel que soit le support sur lequel vous travaillez et maintenez le lien avec les clients et les partenaires, il va être absolument crucial de bien actualiser vos disponibilités, de bien tenir à jour le calendrier qui permettra d’informer tout votre petit monde que vous n’êtes pas disponible du tant au tant...mais que vous effectuez bel et bien votre retour à telle ou telle date précise ! 

Si vous faites les choses dans les règles de l’art, alors tout le temps que durera votre absence, vous ne serez que très peu sollicité par de nouvelles propositions de missions (ce qui est tant mieux, car il est toujours dommageable de devoir les refuser, par indisponibilité...). 

En revanche, il vous sera possible de continuer à recevoir des messages de la part de clients ou de partenaires avec qui vous avez déjà été en contact, ou avec qui vous êtes en cours d’affaire ou de projet. 

N’oubliez pas de rester connecté afin de ne pas passer à côté de LA mission 

Même lorsque l’on est en vacances, il peut être intéressant de garder un contact plus ou moins régulier avec sa boîte mail, et cela vaut tout particulièrement pour les freelances, dont on sait qu’ils ne peuvent pas se permettre de manquer une opportunité en or (or, on ne sait jamais quand est-ce que ce type de contrat peut survenir…). 

Alors, entendons-nous bien, il ne s’agit pas d’éplucher un par un chacun des mails ou des messages que vous allez recevoir pour se  remettre au travail dès que possible… Il s’agit plutôt de vous allouer juste ce qu’il faut de temps et de disponibilité afin de continuer à scanner rapidement vos messages de temps en temps, un jour sur 2 ou 3 par exemple. 

Pour faire simple et le dire en quelques mots, l’enjeu majeur, dans ce cas précis, ce sera de ne surtout pas passer à côté de la mission de ses rêves ou du client idéal, car ce serait trop dommage ! 

La reprise de contact avec ses clients et ses partenaires 

Pour peu que vous ayez correctement anticipé votre retour, alors la reprise ne devrait pas poser de problème majeur, à priori... Nous aimerions aussi vous rappeler qu’il est important d’envoyer un message de retour à vos partenaires ainsi qu’à vos clients, afin de reprendre contact et de leur rappeler votre disponibilité ; vous le ferez même si vous leur avez précisé, en amont, les dates précises de début et de fin de vos vacances, car cela permettra de matérialiser les dates dans le concret, et non plus seulement sur le calendrier. En gros, vous pouvez considérer que ce message, qui doit avoir un ton à la fois sympathique et dynamique, est une sorte de relance subtile, qui vous permettra de renouer tout naturellement le contact avec les clients ou les prospects. 

La vie de freelance a beau être soumise aux aléas et à la charge de travail des clients, il ne faut pas hésiter à s’organiser pour prendre des vacances ou du temps pour soi. On revient plus frais, reposé, avec plus de motivation et une créativité reboostée. Ce sont des bénéfices dont tout le monde profitera, clients comme freelances. 

Pour conclure

Nous voilà désormais parvenus au terme de notre article et nous espérons que vous avez passé un agréable moment à le parcourir, tout comme nous espérons également que vous avez appris plein de chose ce faisant ! Vous l’aurez compris, le statut de freelance, bien qu’il ne prévoit pas de congés payés, n’interdit pas pour autant le fait de pouvoir en prendre, et encore heureux ! Il faudra simplement anticiper un peu mieux pour le faire, avec quelques points clefs à bien garder en tête : planifiez à l’avance, communiquez en amont, déléguez si besoin (au niveau de la veille), profitez de vos vacances, et...budgétisez-les autant que faire se peut (pour éviter les mauvaises surprises au retour…). 

Quoiqu’il en soit, n’en doutez pas une seconde, oui cela vaut la peine de prendre des vacances, notamment sur le plan de la santé (tant physique que mentale !), du moral et de la productivité qu’offre ce temps de déconnexion nécessaire. Ces périodes de vacances, quelque part, sont aussi des rappels du pourquoi vous êtes devenu freelance en premier lieu ! Vous souhaitiez avoir une certaine liberté afin de profiter de votre vie, dans une proportion et d’une manière auxquelles la plupart des gens, qui sont salariés, ne peuvent tout simplement pas prétendre ! Alors, accordons-nous là-dessus, oui, le fait de s’arrêter une ou deux semaines complètes signifie parfois devoir travailler 20h de plus la semaine d’avant et 10h de plus la semaine de reprise, mais tout cela, croyez-nous sur parole, c’est très vite oublié lorsque l’on passe un séjour de rêve dans un coin de paradis, en compagnie de ceux que l’on aime ! 

Découvrez aussi :

23/4/2024

Travailleur Indépendant : Comprendre les nuances et les défis de l'autonomie professionnelle

Découvrez dans notre article ce que signifie réellement être un travailleur indépendant et les défis uniques de cette autonomie professionnelle.

Lire l'article
23/4/2024

Trouver des clients freelance : 4 conseils pratiques et efficaces

Découvrez ici des stratégies efficaces pour trouver des clients freelance et réussir dans le monde compétitif du travail indépendant

Lire l'article
22/4/2024

Cotisations URSSAF : Leur importance pour les auto-entrepreneurs

L'importance des cotisations URSSAF pour les auto-entrepreneurs : garantir leur protection sociale et contribuer à la solidarité nationale.

Lire l'article
22/4/2024

Le monde du freelance : Trouver le travail idéal pour vous

Trouvez votre voie dans le monde du freelance : Explorez les options, évaluez vos compétences et choisissez le travail qui vous convient.

Lire l'article
19/4/2024

Comment bénéficier de l'ACRE et booster votre entreprise en tant qu'auto-entrepreneur ?

Découvrez les étapes essentielles pour bénéficier de l'ACRE en tant qu'auto-entrepreneur et booster votre entreprise dès son démarrage.

Lire l'article
19/4/2024

Passer d'auto-entrepreneur à SAS : Pourquoi et comment ?

Découvrez les étapes et les implications financières de la transition de l'auto-entrepreneur à la SAS pour une expansion stratégique de votre entreprise

Lire l'article
Simuler mon revenu