L'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle pour les Freelancers en France

deux freelances parlant de leur équilibre de vieBusinessman working and writing notes in officeby JESHOOTS.COM
Détails de publication
Naviguez sur nos réseaux :

Sommaire

Parvenir à équilibrer tous les paramètres entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle, tant au niveau du temps que de l’énergie, peut s’avérer être une véritable sinécure lorsque l’on travaille à titre de freelance. En effet, ce statut un peu particulier suggère souvent que l’on travaille dur et beaucoup, non seulement parce que l’on vit de sa passion et que l’on ne compte de ce fait pas ses heures, mais aussi parce que le marché est impitoyable, que la concurrence est particulièrement rude, et que pérenniser son entreprise ne se fait pas, a priori, sans quelques sacrifices. Voilà pourquoi il est parfois si difficile de parvenir à ce fameux équilibre entre vie pro et vie perso, et voilà aussi pourquoi nous avons tenu à vous proposer ce contenu dédié, qui devrait vous donner sinon le trousseau complet, tout au moins de nombreuses clefs fort utiles.

Comme nous venons de le dire très succinctement dans notre petit chapeau d’introduction, l’activité freelance impose une certaine rigueur, et chez certain, cela se traduit uniquement par la multiplication des heures de travail, au détriment de la vie affective, de la vie sociale, et de la vie familiale. Nous tenons à insister sur le fait que cette façon un peu binaire de voir les choses n’est sans doute pas la meilleure façon d’appréhender la problématique, dans la mesure où, contrairement aux idées reçues, de très nombreux Freelancers parviennent effectivement à conjuguer leur activité professionnelle avec leur vie personnelle, tout en maintenant le baromètre de ces 2 pans de vie au Beau Fixe ! Cela signifie, pour  le dire d’une manière un peu grossière, qu’il est tout à fait possible de bien s’en sortir et de dégager des rentrées d’argent satisfaisantes (ou suffisantes, c’est selon...) en tant que Freelancers, sans pour autant avoir à passer 70 ou 80 heures par semaine sur son poste de travail, ou le nez dans le guidon !

Bien entendu, cela ne se fait pas tout seul, et l’on ne s’invente pas une méthode et une organisation miraculeuse du jour au lendemain, pour gouverner sa vie de façon prospère. En général, c’est avec le temps et la pratique que l’on parvient, pas à pas, à agencer son emploi du temps, à projeter son activité de manière pertinente, bref, à prévoir (Or « Gouverner c’est prévoir... ») ! Toutefois, étant donné que nous n’avons pas tous le temps, ni l’envie du reste, de perdre des semaines, voire des mois ou des années, à dégager des grands principes qui serviront à structurer notre activité, nous nous fendons ce jour d’un article dédié, qui va récapituler pour vous tout un faisceau de tuyaux, de conseils et d’astuces particulièrement utiles. Gagnez du temps, c’est cadeau !

Pour certains et certaines d’entre vous, il est probable que tous nos conseils n’auront pas le même poids ni le même impact, il est même tout à fait possible que 2 ou 3 d’entre ces derniers vous donnent un peu la sensation que nous voulons « enfoncer une porte ouverte », néanmoins, comprenez bien que notre objectif est de viser le plus large possible, pour aider un maximum de Freelancers, et donc de faire en sorte que notre contenu du jour parle et soit utile au plus grand nombre possible.

Maintenant que nous avons précisé ce point délicat, mais crucial, et si vous êtes prêts à commencer, alors nous pouvons y aller. Précisons qu’il ne faut pas voir de hiérarchie dans l’ordre d’apparition de nos astuces et de nos conseils, nous avons tout simplement tâché de les agencer de la façon la plus logique, dans une chronologie qui nous a semblé pertinente.

Très bonne lecture !

Il vous faut un cadre et un endroit pour travailler

Nous en avons déjà parlé en creux un peu plus tôt, le fait de travailler en freelance implique que vous soyez tout à fait libre de vos faits et gestes, que vous n’ayez pas, à proprement parler, d’emploi du temps fixé par qui que ce soit d’autre que vous-même… Partant de ce principe assez simple, à priori, on peut tout à fait décider de rester en pyjama toute la journée afin de travailler, à priori, il n’y aura personne qui y trouvera quoi que ce soit à redire.  

Au demeurant, pour peu que l’on y réfléchisse un court instant, il faut bien reconnaître que ce comportement ne donne pas toujours l’impression que l’on est au travail, et pire encore, cela a parfois tendance à donner envie de faire autre chose… Disons que c’est une porte ouverte aux courants d’air bien inutile. Il faut savoir que ce type de problème récurrent concerne une frange non négligeable de la profession (les études donnent un chiffre situé entre 15 et 23%, selon les pays et la période de l’année…), alors autant le tacler d’emblée à hauteur de rotules et crampons en avant !

Pour peu que vous ne parveniez pas à vous mettre en condition afin de travailler comme Freelancer depuis la maison, notre première astuce sera tout simplement d’intégrer une sorte de routine matinale. En gros, faites un peu comme si vous alliez vous rendre dans une entreprise en dur, pour y travailler à titre de salarié. Habillez-vous normalement, et faites tout ce que vous avez à faire avant de vous lancer dans le travail (prenez le temps de vous réveiller, allez manger votre petit déjeuner, prenez une douche, faites les tâches ménagères souhaitées, les exercices, etc.).

Voilà le cadre fixé, et désormais, c’est au poste de travail auquel il va nous falloir réfléchir ! Nous avons parfaitement conscience que tout le monde n’a pas forcément la chance de pouvoir disposer d’un bureau uniquement réservé à son activité freelance, toutefois, lorsque cela est possible, sachez que le fait de posséder un espace de travail organisé et agencé pour cela, peut faire toute la différence. L’esprit a parfois besoin de repères et le fait d’assimiler un lieu à l’activité professionnelle est une manière de se préparer à être plus productif plus rapidement, c’est prouvé. En outre, n’hésitez pas à personnaliser votre espace de travail, de le rendre agréable et le plus fonctionnel possible, c’est aussi une clef pour parvenir à conserver la motivation.

Le fait d’avoir un emplacement qui soit dédié à son activité, est aussi un très bon moyen de compartimenter sa vie professionnelle et sa vie personnelle (pour ne pas dire le meilleur moyen !), et cela est d’autant plus vrai pour tous les Freelancers qui travaillent depuis leur domicile. La vie de famille réclame du temps et de l’énergie, travailler à la maison permet d’éliminer les temps de trajet, certes, mais cela ne doit pas laisser penser que l’on peut travailler n’importe où dans la maison, ou bien à toute heure du jour ou de la nuit, sans tenir compte des contingences du foyer.

Cela étant dit, rien ne vous empêche, bien sûr, de répondre à vos e-mails ou d’effectuer quelques tâches subalternes depuis votre canapé ou votre salon de jardin de temps en temps… S’il ne faut pas non plus se priver de petits plaisirs lorsqu’ils n’ont pas d’impact négatif sur l’activité, nous vous conseillons cependant de ne pas trop vous octroyer de passes-droits, car cela revient parfois à accepter de céder du terrain à une certaine forme d’oisiveté un peu dangereuse. À vous de bien savoir doser.

Pour en terminer avec cette partie sur le poste de travail, il faut parler d’une autre possibilité, qui concernera plus spécifiquement toutes celles et tous ceux ont du mal à définir une frontière bien nette et tranchée entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle, il s’agit du coworking. S’il vous semble douloureux, voire impossible, d’organiser efficacement un espace de travail à la maison, ou bien plus prosaïquement, de parvenir à décrocher mentalement de sa sphère familiale ou privée, sachez que la solution et toute trouvée avec le coworking ! Cette pratique a le vent en poupe ces dernières années et elle vous donne la possibilité de louer un espace de travail dédié, que vous partagerez avec d’autres Freelancers ; cet espace de coworking fera office de bureau, tout simplement, et il vous permettra de définir de façon catégorique la barrière ou la frontière qui doit exister entre la vie privée et la vie professionnelle.

La routine de travail est un levier important pour l’équilibre

Afin de pouvoir optimiser son rendement et prendre de bonnes habitudes, nous préconisons de définir des horaires de travail réalistes et plus ou moins souples, et ce, dans la mesure du possible, dès le lancement de votre activité ! 

Se fixer un emploi du temps, même s’il peut être sujet à variation ici ou là, c’est se faciliter la vie, car cela permet de mieux organiser, tout ce qui ne se cantonne pas uniquement au travail, c’est-à-dire la Vie (excusez du peu !) ! 

Quelle que soit votre activité et autant que faire se peut, essayez de travailler sur des créneaux fixes, que l’on parle de travail à proprement parler, ou de tâches administratives en lien avec votre activité.  La nature humaine est ainsi faite que de privilégier les mêmes horaires et de se créer une routine de travail dans la journée, va conditionner le cerveau à se mettre en branle et à fonctionner à plein régime au moment où vous le solliciterez… Pour atteindre vos objectifs et pour optimiser votre temps de travail, les études sont formelles à ce propos, il faut aussi savoir être un tant soit peu rigoureux à ce niveau-là. 

Au fil de votre activité, et en fonction de la période, il se peut que pour « mettre un peu de beurre dans les épinards », vous soyez tentés de travailler le soir, le week-end, et même parfois pendant les vacances que vous vous étiez octroyées… En fonction de la situation, il faudra aussi parfois savoir dire “Non”, parce que outre le fait que c’est épuisant (pas seulement nerveusement…) de faire des heures supplémentaires, ces dernières se font le plus souvent aux dépens de votre vie sociale et de famille. Dites -vous bien que de parvenir à cloisonner vie personnelle et vie professionnelle est l’un des principaux leviers qui permet d’éviter le Burn Out, chez les Freelancers (15 % à 20 % sont concernés selon les chiffres), et il est prouvé qu’installer une routine est une des meilleures manières de lutter contre ce problème. Au quotidien, la routine permet d’induire des automatismes, et par ricochet, d’accélérer et de simplifier la mise en place d’un rythme de travail sans effort.

Nous aimerions souligner que le mieux est de définir ce cadre en consultation avec votre entourage direct : à savoir votre conjoint ou votre conjointe, vos enfants, votre famille, etc. Il est important d’informer tout le monde qui doit l’être vis-à-vis de votre emploi du temps, et que tout ce petit monde comprenne bien que le fait d’être “à la maison” ne signifie pas être “disponible et/ou corvéable à souhait”.

Notez enfin que votre emploi du temps devra également être communiqué à vos clients et à vos partenaires, afin qu’eux non plus n’empiètent pas de trop sur les plates-bandes de votre vie privée.

Dans un tout autre ordre d’idée, et en fonction de votre activité, de votre réussite, et aussi de votre propension à gérer votre temps et votre volume de travail, il se peut que vous ayez parfois “les yeux plus gros que le ventre”, auquel cas, réfléchissez à réduire la voilure… Il n’est pas rare, que par peur de manquer, un peu dans l’esprit de l’écureuil qui fait ses réserves de glands pour passer l’hiver, un Freelancer accepte une charge de travail trop conséquente par rapport à la quantité de travail qu’il peut raisonnablement fournir. Faites très attention à ce syndrome trop répandu (surtout chez les débutants), et ne perdez jamais de vue qu’un contrat accepté n’est PAS un contrat déjà rempli !!! Gardez chaque seconde à l’esprit que de parvenir à pérenniser son entreprise est une mission complexe et qui se joue sur le long cours. Il ne s’agit pas d’une épreuve de sprint ou de demi-fond, mais plutôt d’un marathon à la puissance 10.

Pour en finir avec la partie “routine”, qui nous semble essentielle à installer, nous aimerions préciser qu’elle ne doit pas pour autant vous priver des avantages intrinsèques que le statut de freelance vous offre, dont la liberté en premier lieu Ce que nous voulons dire par là, c’est que si “Le temps, c’est de l’argent...” dans notre paradigme moderne immanquablement capitaliste et productiviste, pour notre part, nous prônons plutôt l’adage selon lequel “Le temps, c’est de la vie”, dans l’absolu. Comprenez par là que vous avez le droit, le devoir même, lorsque le besoin s’en fait sentir, de prendre une petite pause et de décompresser.

Lorsque l’on sait que notre capacité d’attention, en moyenne, ne dépasse pas 60 à 90 minutes (si l’on en croit les études menées sur le sujet), on se dit que les interminables plages horaires passées à s’échiner sur tel ou tel dossier, ou telle ou telle tâche ardue, ne sont sans doute pas la meilleure manière d’aborder les choses ou de cocher les cases. Il faut savoir qu’une véritable petite pause de seulement 1 à 5 minutes peut être archi bénéfique pour le cerveau ; elle évite tout simplement qu’il se retrouve à plat ou qu’il court-circuite !

Attention, que les choses soient bien claires, nous parlons de véritable pause, pas de se mettre à faire la vaisselle ou à passer la serpillière pour laisser passer quelques minutes. Il s’agit d’un moment de paix, de relaxation, et pourquoi pas d’évasion même ? Le cerveau a besoin de sortir du cadre de temps en temps, de s’oxygéner, de flâner, et c’est d’ailleurs souvent au cours de ces petits moments de lâcher-prise, que de très bonnes idées viennent nous caramboler l’esprit. Il n’y a pas de hasard !

Écoutez un peu de musique, sortez votre animal de compagnie, ou jouez avec lui, allez chercher vos enfants chez la nourrice, ou bien affalez-vous tout simplement sur votre sofa, peu importe, mais déconnectez !

Voilà quelques clefs supplémentaires afin de parvenir à être efficace dans votre activité freelance, tout en profitant des avantages du travail chez soi, car c’est aussi pour cela que vous avez opté pour ce statut n’est-ce pas ?

Moi, lui, elle, les autres et le monde

Au cours de cette troisième et dernière partie, nous allons revenir sur tout un tas de choses auxquelles on ne pense pas nécessairement de prime abord, et pourtant. Si vous souhaitez réussir en tant que Freelancer et qu’en parallèle, il n’est pas question de sacrifier votre vie personnelle, alors commencez par apprendre à “relativiser”.

Votre activité est votre gagne-pain, certes, mais ce n’est PAS votre vie, elle ne vous définit pas intrinsèquement en tant qu’Être, tout juste vous définit-elle en tant que professionnel ou artisan, et c’est tout ! Alors, déconnectez un peu du travail, ne lui donnez pas toute la place, car le cas échéant, ne vous posez pas la question de savoir s’il la prendra. Le système est ainsi fait : 1/ il n’a pas d’âme, et 2/ il est accapareur.

Sans vouloir entrer dans des considérations philosophiques ou métaphysiques trop profondes, l’Humain serait réduit à bien peu s’il était uniquement animé pour se sacrifier sur l’autel du labeur, ne croyez-vous pas ? Le monde, la vie, les relations et les interactions avec tout ce qui vibre, tout cela ne tient ni du capital, ni du rendement, ni d’un quelconque stock d’on ne sait quelle matière infiniment précieuse.

Ne perdez jamais du regard ce pour quoi vous avez initialement imaginé vous installer en tant que Freelancer… Le plus souvent, c’était dans le but de vous épanouir, de vous sentir en phase avec vous même et avec toutes les facettes de votre vie. A quoi bon avoir une activité qui nous correspond plus ou moins, si en contre-partie, elle empiète sur notre vie privée au point de la gâter comme un fruit cabossé ? 

Alors certes, nous ne pouvons, ni ne voulons parler à votre place et peut-être nous opposerez-vous que votre bonheur n’est envisageable qu’en travaillant toujours plus, mais croyez-nous sur parole, personne n’a jamais épousé son boulot, personne n’en a jamais obtenu de descendance, et aucun travail au monde ne mérite que l’on s’en coupe totalement (les esprits farceurs opposeront peut-être que l’astronaute, lui… Mais les astronautes ne sont pas le fruit d’une génération spontanée magique, et sauf erreur, ils sortent bel et bien d’un placenta, et ont bel et bien suivi un cursus pour en arriver là où ils en sont, dans l’espace, et « totalement coupés du monde »).

Pour finir, nous avons bien conscience qu’il est parfois compliqué de lâcher prise en tant que Freelancer, car on peut avoir la sensation d’être sur un fil, ou de faire du funambulisme sans filet, mais si c’est votre choix, votre voie, alors l’assumer deviendra votre force. Avec l’expérience grandissante, avec le réseau qui fait « tâche d’huile », avec les progrès effectués en tout et pour tout, vous et votre cocon familial apprendrez à tout agencer au mieux, et nul doute que si dans un premier temps, vous vous montrez peu enclin à relâcher la pression et à relativiser, cela viendra avec le temps, et avec la confiance en vous. Faites-vous confiance !

Pour conclure

Au terme de ce contenu très dense, ce qu’il faut retenir, c’est que la vie de freelance est une partition à composer en fonction de qui l’on est, de ce que l’on aime, et de ce qui nous entoure aussi, bien évidemment, et ce n’est pas toujours simple. Au vu du nombre de paramètres, de critères, et de leviers qui peuvent entrer dans l’équation qui définira ce qui est bon pour vous, il apparaît qu’il n’y a pas vraiment de formule magique idéale, valable pour toutes et tous, garantissant le succès professionnel et le bonheur dans la vie privée. Nous vous avons décliné l’ensemble de ce que nous considérions comme des facteurs décisifs à prendre en compte et à bien réfléchir avant de se lancer, mais il vous appartient de faire le tri et de mettre le doigt justement sur ceux qui vous concernent le plus. Chaque entrepreneur vit son statut de Freelancer comme il l’entend, ce qui est certain, c’est qu’il peut être très excitant de vivre pour son entreprise, et de travailler sur des projets qui nous tiennent à cœur. C’est une aventure passionnante et très valorisante, mais qui ne doit pas prendre toute la place, sans quoi ce sera au détriment du reste de votre vie, à savoir le pan familial, social et affectif... Dosez, tout simplement, et n’oubliez jamais qu’en tant qu’être humain, doté de conscience et d’une âme, vous n’êtes ni un algorithme, ni une suite d’additions et de soustractions apposées sur un bilan, même à l’échelle subatomique !

Découvrez aussi :

1/3/2024

Les meilleurs logiciels gratuits pour les auto-entrepreneurs

Découvrez les meilleurs logiciels gratuits pour les auto-entrepreneurs : gestion financière, productivité, marketing et bien plus encore !

Lire l'article
1/3/2024

Comment déterminer si vous êtes un auto-entrepreneur en BIC ou BNC ?

Découvrez comment déterminer votre statut BIC ou BNC en tant qu'auto-entrepreneur pour optimiser vos obligations fiscales et assurer une gestion financière efficace

Lire l'article
29/2/2024

Comment concilier une carrière de fonctionnaire avec la création d'une micro-entreprise ?

Vous êtes fonctionnaire et vous aspirez à devenir entrepreneur ? Découvrez dans cet article si la création d'une micro-entreprise est possible

Lire l'article
28/2/2024

RSA et auto-entrepreneuriat : Un équilibre possible ?

Est-il possible d'être auto-entrepreneur tout en bénéficiant du RSA ? Découvrez les implications de cette démarche sur vos droits sociaux

Lire l'article
28/2/2024

Les points clés pour obtenir un crédit immobilier en tant qu'auto-entrepreneur

Découvrez les possibilités d'obtenir un crédit immobilier en tant qu'auto-entrepreneur et les défis à relever pour concrétiser votre projet immobilier

Lire l'article
27/2/2024

Facilitez vos finances : Le guide ultime pour choisir le meilleur logiciel de facturation en tant qu'auto-entrepreneur

Simplifiez vos finances dès maintenant et découvrez notre guide ultime : comment choisir le logiciel de facturation parfait pour l'auto-entrepreneur ?

Lire l'article
Simuler mon revenu