Facebook Pixel

Comment obtenir un prêt pour financer votre projet de création d’entreprise ?

Sophie avatar

Écrit par Sophie

Publié le 22/07/2022

money growing
Sommaire

Créer une entreprise constitue un investissement financier et personnel considérable. Cela nécessite des fonds pour louer un local, l’aménager, acheter du mobilier, du matériel informatique et des fournitures, promouvoir l’activité, etc. Et tout cela en continuant à combler ses besoins quotidiens. C’est pourquoi un financement peut s’avérer vraiment utile.

“CTA\Simuler mes revenus en portage\/simulation-portage-salarial\cocoon-to-simulation”

Quels sont les types de prêts pour la création d’entreprise ?

À part les différentes aides à la création d’entreprise, il est possible de trouver d’autres ressources, comme les prêts.

Afin d’obtenir un prêt pour la création d’entreprise, il faut se tourner vers les établissements bancaires. Les banques peuvent accorder des prêts comme des crédits professionnels, bien sûr, sous certaines conditions.

En effet, les banques doivent rester prudentes dans l’octroi des prêts dans le but de minimiser les risques. De plus, ses activités sont strictement encadrées par la loi et les contrôles sont minutieux.

Les accords de « Bâle III » imposent aux banques de respecter un ratio de fonds propres par rapport aux crédits octroyés. Chacun des établissements bancaires a leurs propres critères pour juger si un prêt peut être ou non accordé.

Voici les différents types de prêts que les créateurs d’entreprise peuvent obtenir sous les conditions exigées par les établissements et la loi.

●  Le prêt bancaire

Le prêt bancaire est la solution de financement la plus commune. Il permet de financer la création d’une entreprise avec un montant qui peut aller  jusqu’à 45 000 €. La durée du remboursement de ce prêt va généralement jusqu’à 5 ans. Son objectif est d’accompagner et de soutenir la création d’entreprise.

●  Le prêt d’honneur

Dans le cas d’un prêt d’honneur, il n’y a pas à rembourser de taux d’intérêt. Ce qui en fait une solution intéressante pour se lancer en limitant au maximum les frais à rembourser. Ce prêt engage la responsabilité du dirigeant de l’entreprise, et non celle de l’entreprise. Il est nécessaire de prendre en compte qu’elle permet d’emprunter 12 000 € au maximum. Pour profiter de ce financement de création d’entreprise sous forme de prêt à taux zéro, vous pourrez vous tourner vers des associations ou organismes d’aide à la création d’entreprise.

●  Le microcrédit

Le microcrédit est une solution adaptée aux créateurs d’entreprise, d’autant plus si le montant souhaité n’est pas très élevé. Ce prêt peut être accessible aux entreprises de toute forme juridique. De manière générale, le microcrédit ne dépasse pas le montant de 10 000 €, mais cela peut dépendre des entreprises de microcrédit.

●  Le prêt interentreprises

Pour les jeunes entrepreneurs qui ne souhaitent pas s’adresser aux banques pour une demande de crédit, ce type de prêt peut être intéressant. Le prêt provient d’une autre société et il existe des plafonds à respecter. Il est nécessaire que l’organisme prêteur soit sous le régime de la SARL.

Le prêt à la création d’entreprise permet de disposer d’un financement de 2 000 à 7 000 euros. Ce prêt sert généralement à combler les besoins immatériels, comme ceux relatifs au fonds de roulement.

Les conditions d’obtention d’un prêt pour la création d’entreprise

Une banque est une entreprise dont la principale activité est de financer l'économie à travers les entreprises publiques et privées. Comme toutes les entreprises, une banque cherche à être rentable et minimiser sa prise de risque.

Les établissements bancaires sont exigeants au niveau des critères d’éligibilité pour l’obtention d’un prêt. Ceci explique le fait qu’il y a des projets de création d'entreprise qui rencontrent des difficultés pour obtenir un financement bancaire.

Généralement, ces projets sont jugés trop audacieux, présentent un plan de financement déséquilibré, ont un produit ou service qui ne semble pas répondre aux besoins du marché, sont portés par un ou plusieurs créateurs n'ayant pas l'expérience souhaitée par la banque, ne réunissent pas un niveau de fonds propres suffisant, etc.

Les conditions générales d’obtention d’un prêt pour la création d’entreprise sont :

  • La société est dans sa phase de création,

  • Elle n’a pas soumis un dossier pour un prêt bancaire d’une durée de plus de 2 ans,

  • Son programme de financement est limité à 45 000 euros.

Voici les points importants sur lesquels il faut être vigilant.

●  L'apport minimum

Il est conseillé d'équilibrer les fonds propres et les emprunts, à moitié-moitié par exemple. Mais la banque peut réduire son exigence de fonds propres à un ratio de 30 % en moyenne ou inférieur à 30% lorsque le prêt finance une création d'entreprise ayant un risque limité selon les normes du secteur concerné.

Une absence de fonds propres est jugée rédhibitoire par le banquier chargé d'étudier le plan d'affaires de l'entreprise. Pour avoir plus de chances d’obtenir un prêt, le montant des apports doit être important. Dans certains cas, les banques peuvent octroyer un prêt sans qu’il y ait un apport pour la création d’entreprise. Cependant, cela nécessite une demande de fonds auprès de tiers pour rassurer les banques.  

● La mise en concurrence des établissements

Il est recommandé de comparer les différentes offres des banques, car les différentes modalités sont variables d'une banque à une autre. La mise en concurrence des établissements bancaires permet de négocier de meilleures conditions ou des clauses moins restrictives. Mais elle permet surtout d'éviter les désagréments lors d'un rejet de financement.

● L'accord de prêt

Peu importe la banque et la nature du projet, la décision d’octroyer un prêt est toujours motivée par le business plan et les éléments concrets qui doivent y être. Les hypothèses qui y figurent et qui visent le besoin en fonds de roulement (BFR) doivent être les plus réalistes possibles en s'appuyant sur des documents comme le devis ou les engagements de commande, etc. Cependant, un des points importants est la capacité du dirigeant à gérer et à développer l'affaire.

Il est important de noter que le banquier va regarder prioritairement la possibilité de l’entreprise à rembourser son emprunt et donc à générer une bonne rentabilité. Il sera ainsi primordial de lui montrer la cohérence entre le porteur de projet et son projet.

● La diversification des sources de financement

Il est souvent nécessaire de trouver des ressources complémentaires pour financer son projet. Cela peut être : l'obtention d'un prêt d'honneur pour compléter ses fonds propres, la création d'un "pool bancaire", c’est-à-dire quand plusieurs banques financent le même projet.

Comment obtenir un prêt pour créer une entreprise ?

Afin d’obtenir un emprunt bancaire professionnel, il faudra fournir plusieurs documents au banquier, tel que le Kbis de l’entreprise, la carte d’identité du créateur d’entreprise, un prévisionnel financier justifiant le prêt, les  justificatifs de domicile, les relevés bancaires, etc.

D’autres documents peuvent être demandés comme des garanties, car chacun des dossiers a ses particularités. La garantie est basée sur la déclaration patrimoniale du garant en fonction de la somme empruntée. Elle peut être constituée par une caution personnelle ou une hypothèque et permet à la banque de minimiser les risques.

Il est nécessaire de bien vérifier la liste des documents demandés par la banque et de bien compléter le dossier pour qu’il puisse être traité. Pour faciliter sa demande de prêt, il faut se renseigner sur les dispositifs de garantie qui ont été mis en place.

Voici des étapes à suivre pour demander un prêt pour la création d’une entreprise.

  • La constitution d’un dossier afin de présenter le projet

  • La présentation du projet et du business plan

  • L’élaboration d’un plan de financement qui doit montrer que le projet est rentable, il faut établir un bilan prévisionnel sur 3 ans.


Prêt à vous lancer ?

Nous contacter