Facebook Pixel

TJM Freelance : le guide pour l'estimer

Sophie avatar

Écrit par Sophie

Publié le 08/03/2023

déclarer ses impôts
Sommaire

Qu’est-ce qu'un TJM ?

C’est un prix moyen variant selon plusieurs facteurs : journées travaillées en jours fériés, lieu de travail, durée de la mission, frais et charges… Généralement, il est donné en hors taxes.

La fixation du TJM est délicate pour un freelance, car il doit proposer un tarif qui ne fera pas fuir son futur client et qui respectera ses compétences et ses expériences ou la qualité de ses services. Il devra prendre en compte de nombreux facteurs comme la durée de la mission, le coût de la vie, à part son expertise.

Votre TJM vous permettra de connaître si votre activité est rentable ou non. Votre revenu devra vous permettre de payer toutes vos charges, de couvrir vos dépenses, de bien vivre et faire des économies.

Quels paramètres prendre en compte ?

Projetez-vous de devenir travailleur indépendant ? Que vous soyez auto-entrepreneur ou en portage salarial, pour savoir le revenu que vous recevrez en fin du mois, vous devez considérer de nombreux facteurs dans vos calculs.

Pour fixer le TJM, considérez la nature de la mission à réaliser. Chaque mission est différente que ce soit au niveau de la difficulté, de la durée, des imprévus, du niveau de responsabilité demandé, de l’énergie à déployer. Tout cela doit être pris en compte dans vos calculs.  

Les tarifs du marché

Fixez votre TJM suivant les tarifs du marché. Prenez en compte vos expériences, la localisation géographique ou le lieu de réalisation de la mission et votre domaine d’expertise.

Vous pouvez étudier les prix sur les plateformes pour freelance ou demander aux freelances du même profil ou secteur que vous pour fixer votre tarif. Ne mettez pas un prix trop bas ni trop haut pour éviter que le client se rétracte.

Toutefois, ne copiez pas les TJM de vos confrères, car vous n’avez pas les mêmes connaissances et savoir-faire. Fixez votre TJM selon le budget de votre client et des résultats qu’il attend de vous.

Vos expériences professionnelles

Estimez votre TJM selon vos expériences pour vous différencier des autres freelances.

Il existe 4 niveaux d’expérience :

  • Tarif junior : moins de 2 ans d’expérience

  • Tarif confirmé : entre 2 ans et 5 ans d’expérience

  • Tarif senior : entre 5 ans et 10 ans d’expérience

  • Tarif expert : plus de 10 ans d’expérience

À part le niveau d’expérience, le niveau de spécialisation et les références passées influent aussi sur le tarif que vous fixez. Avec votre profil spécialisé, vous pourrez négocier un tarif à la hausse. Les recommandations boostent également votre profil. 

Vos horaires de travail

Le freelance n’a pas d’horaires fixes de travail et peut travailler à toute heure de la journée. Il gère son temps en toute autonomie tant que son travail est bien accompli. Toutefois, sachez bien vous organiser. Les clients apprécient le professionnalisme.

Vous pouvez aussi fixer votre TJM en fonction de la durée de la mission. Une mission est longue si elle dure plus de 3 mois. Prenez aussi en compte le fait que le travail soit à temps plein, donc 5 jours par semaine ou à temps partiel, moins de 5 jours par semaine.

Pour une mission de longue durée à temps plein, le freelance peut accepter un tarif moins élevé. Les travailleurs indépendants ne comptent pas leurs heures de travail. Plus de 68% des freelances travaillent entre 30 et 50 heures par semaine. 

Vos périodes creuses

En étant travailleur indépendant, vous consacrez du temps pour vous. Ce sont les « périodes creuses ».  Sachez les gérer et les optimiser pour qu’elles ne soient pas une source de dépenses ou de stress pour vous.

Pour ne pas perdre du temps, organisez-vous pour prospecter des clients, vous former sur d’autres domaines, alimenter votre blog, faire des mises à jour, réétudier votre stratégie marketing, faire vos tâches administratives et comptables sinon partir en vacances et souffler un peu. 

Vos charges fixes

Les charges sociales d’un freelance dépendent de son statut.

Pour une micro-entreprise, elles sont calculées suivant le chiffre d’affaires :

  • 12,8% pour le secteur achat et revente de marchandises
  • 22% pour les prestations de services.

A part les cotisations sociales, il devra aussi payer l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés. En cas de paiement de l’IS, le taux d'impôt est basé sur 15% sur les 38120 € de bénéfices réalisés pour les exercices ouverts depuis le 1er janvier 2022.

Pour avoir son revenu net, il devra enlever l’impôt sur le revenu de son chiffre d’affaires.

Le travailleur indépendant devra aussi s’acquitter de la cotisation foncière des entreprises ou CFE après sa première année d’activité.

Il devra aussi prendre en compte ses frais professionnels lors du calcul de ses charges en tant que freelance : achat de matériels, loyer d’espace de coworking, abonnements, achat de logiciels nécessaires à l’exécution de son activité, fournitures de bureau, transport, assurance, électricité...

Les charges obligatoires d’un freelance sont les frais mensuels, notamment les frais bancaires, les cotisations sociales, la CFE, les logiciels et matériels informatiques, le téléphone et l’abonnement internet et l’impôt sur le revenu.

Les charges facultatives sont l’hébergement de site, la mutuelle ou la prévoyance professionnelle, la protection juridique, le transport et les frais de coworking.

Vous trouverez ci-après le baromètre des TJM appliquez par les freelances dans quelques secteurs :

  • Développeur freelance : 508€/jour

  • Consultant en marketing, webmarketing, SEO : 563€/jour

  • Chef de projet et coach agile : 644€/jour

  • Consultant en stratégie et business developer : 750€/jour

  • Motion designer et réalisateur : 423€/jour

  • Graphiste et photographe : 383€/jour

  • Community manager : 432€/jour

  • Développeur Scala junior : 550€ / jour

  • Développeur Scala senior : 740€ / jour

  • Consultant Architect Cloud/DevOps expérimenté : 600€ / jour 

  • Développeur Python expérimenté : 600€ / jour

  • Consultant Business Analyst junior : 380€ / jour

  • Développeur Java junior : 350€ / jour

  • Développeur e-commerce Magento / Prestashop expérimenté : 640 € / jour

  • Chef de projet MOE expérimenté : 600€ / jour

  • UX writer : 500€ / jour

  • Consultant SEO : 450€ / jour

  • Consultant SEA : 450€ / jour

  • Consultant Product owner et chef de projet agile : 500€ / jour

  • Rédacteur : 400€ / jour

  • Formateur : 550€ / jour

Vous pouvez aussi vous servir des simulateurs en ligne pour calculer votre TJM si vous avez des difficultés au début. 

Comment calculer un TJM freelance ?

Pour calculer vos tarifs en tant que freelance, utilisez le Tarif Journalier Moyen ou TJM. Ce sera le prix de vente d’une journée de travail. Vous devez avoir les données suivantes pour le déterminer :

  • Le salaire net mensuel que vous souhaitez percevoir

  • Les charges fixes et sociales, les cotisations obligatoires

  • Les frais de fonctionnement et frais professionnels

  • La mutuelle santé complémentaire

  • Les jours ouvrés ou travaillés

  • Les congés payés et les périodes creuses

Appliquez ensuite la formule suivante : TJM = (salaire mensuel brut + frais + charges) / nombre de jours travaillés par mois.

Vous obtiendrez alors votre TJM hors taxes.

En le divisant par 8, vous aurez votre taux horaire.  

Exemple de calcul :

=> Chiffre d'affaires visé : 3500 €

=> Charges et frais : 12%

=> Nombre de jours travaillés : 18 par mois

Votre TJM doit être de 261 € HT : TJM = (3500+1200)/18 = 261€ HT 

Comment augmenter son TJM ?

Vous êtes dans le droit de négocier votre TJM. Il vous accompagne durant votre parcours de freelance et évolue en fonction de vos missions, de vos expériences, de votre savoir-faire et de l’augmentation du nombre de vos clients. Vous allez devoir le réviser surtout après des formations pour enrichir vos compétences.

Définissez les tarifs suivants pour vous situer au cours de la négociation :

  • Le tarif plancher, tarif sous lequel vous n’accepterez pas, car trop bas par rapport à vos objectifs.

  • Le tarif cible, celui que vous visez à la fin de la négociation.

  • Le tarif affiché, tarifque vous proposez à votre client pour vos services.

Même si vous tenez à avoir la mission, ne diminuez pas votre tarif pour la décrocher. Il vous sera difficile de le renégocier à la hausse pour les prochaines missions.

Vous voulez augmenter votre TJM ? Considérez des raisons valables pour convaincre votre client.

  • Vous avez acquis de nouvelles compétences en vous formant. Vous pouvez proposer des prestations plus appliquées. 

  • Si votre client a une demande particulière ou une mission urgente à vous confier et que vous avez la compétence pour la réalisation, proposez vos services et demandez un réajustement de votre TJM.

  • Vous vous êtes spécialisés et avez eu plus d’expériences dans un domaine. Vous êtes passé de junior à confirmé ou vous êtes passé au niveau senior ou expert. Vos services seront plus valeureux par rapport aux concurrents. C’est le moment d’augmenter votre tarif.

  • Vous êtes une vraie plus-value pour votre client en lui faisant gagner plus de temps et en augmentant le chiffre d’affaires.

Pour commencer, formuler correctement votre demande : présentez des arguments justifiant votre requête avec des raisons professionnelles. Prouvez vos compétences, mesurez la satisfaction de vos clients suivant les missions réalisées, étalez vos nouveaux domaines d'expertise. Ne parlez pas de vos besoins personnels comme les vacances…

Ne négociez pas une augmentation en pleine mission, attendez un renouvellement ou la fin de la mission pour en parler avec votre client.

Pensez à anticiper la réaction du client : préparez vos arguments comme vos compétences, vos qualités, vos réussites, vos expériences... La réaction de votre client est prévisible, soit il accepte suivant les raisons que vous exposez soit il refuse. Dans le dernier cas, n’abandonnez pas tout de suite, soumettez-lui une autre proposition, soit un TJM moins élevé que l’initial. S’il refuse, vous pouvez vous repositionner sur le marché et rechercher d’autres clients avec votre nouveau TJM.

Vos services sont-ils indispensables ? Soyez la perle rare dans votre domaine et l’élément crucial qui réalisera les projets d’un client. Sachez vous démarquer de vos concurrents. Soyez le freelance qui répond aux attentes de votre client avec votre expertise. Soyez la personne qu’il gardera pour plusieurs années dans son équipe. Pour cela, offrez des prestations de qualité, dépassez ses attentes sans que cela soit une perte pour vous. Il devra accepter votre demande d’augmentation sans problème.

Vous pouvez aussi opter pour une diminution de vos frais de charges pour toucher plus. Revoyez la gestion de vos dépenses en choisissant les bons outils pour gagner du temps, en optant pour un moyen de transport favorable et moins coûteux, en proposant au client de prendre en charge vos abonnements internet, votre loyer, vos repas ou vos frais de déplacement. Vous pouvez aussi utiliser les informations sur internet pour limiter vos déplacements, mettre sur pilotage automatique pour les déclarations de revenus.

Travaillez vos références en insérant dans votre portfolio les missions accomplies. Le feedback de vos anciens clients est indispensable pour améliorer votre offre. Aussi, prenez le temps de demander leurs recommandations.

Prenez aussi en compte les points suivants lors de vos négociations avec le client.

  • Rationalisez votre analyse de rentabilisation : estimez votre TJM suivant les fluctuations du marché et l’évolution du cours des matières premières

  • Renforcez vos valeurs et vos talents

  • Fournissez des options comme une réduction de la charge de service 

  • Faites de l’augmentation de prix systématiquement comme annuellement, avenant à insérer dans votre contrat de service·       

  • Communiquez clairement avec votre client en étalant les raisons légitimes de  l'augmentation de votre tarif

  • Pensez à la tarification à temps réel, suivant les données sur le marché

  • Pensez à donner un préavis au client afin qu’il puisse ajuster son budget

  • En cas d’insatisfaction du client ou d’une faible satisfaction, ne pensez pas à augmenter vos tarifs

En négociant avec un esprit de partenariat, il vous sera plus facile de communiquer avec votre client et d’obtenir l’augmentation souhaitée.


Prêt à vous lancer ?

Nous contacter