Facebook Pixel

Devenir rédacteur freelance : tout ce qu’il faut savoir pour démarrer votre activité indépendante

Philippine avatar

Écrit par Philippine

Publié le 24/03/2022

young-crazy-joyful-woman-spreading-hands-finish-working-and-complete-project-with-pc-laptop-while-sitting-at-office
Sommaire

L’écriture est votre domaine de prédilection ? Vous souhaitez vous lancer comme rédacteur ou rédactrice web indépendant(e) ? C’est une excellente idée : avec le développement du marketing digital, les entreprises cherchent de plus en plus à améliorer leur présence en ligne. Pour cela, elles font appel à des spécialistes de la rédaction web. Mais pour devenir rédacteur freelance, le talent ne suffit pas : il faut avoir les compétences adéquates, donner un cadre juridique à votre activité, et mettre en valeur votre profil freelance pour trouver des clients. Voici tout ce qu’il faut savoir pour devenir rédactrice ou rédacteur web freelance.

Qu’est-ce qu’un rédacteur web indépendant ?

Le métier de rédacteur web est né avec l’essor d’Internet et du marketing digital. Le rédacteur est un professionnel qui produit des contenus pour le compte de ses clients, en respectant un cahier des charges. La notion de contenu web est large, puisqu’il peut s’agir d’écrire des articles de blog, des livres blancs, des études de cas ou encore des fiches produits. Les possibilités sont nombreuses et ne se limitent pas aux supports digitaux, même si ceux-ci sont prédominants.

Le but du jeu est d’aider l’entreprise ou la marque à améliorer sa visibilité sur Internet, le plus souvent à des fins commerciales ou de notoriété. C’est pourquoi les missions du rédacteur web peuvent aller au-delà de la seule écriture : optimisation SEO (référencement naturel), élaboration d’une stratégie de contenu, publication sur les réseaux sociaux et bien d’autres.

Devenir rédacteur freelance en revient à exercer le métier de rédacteur (ou de rédactrice) à son compte. Un rédacteur web indépendant choisit ses clients et ses missions, organise son emploi du temps, fixe ses tarifs. Il peut travailler à domicile, dans les locaux du client, ou dans un espace de coworking. Seule obligation : respecter les délais imposés pour la rédaction.

En parallèle, le freelance rédacteur gère les à-côtés de son activité : prospection, facturation, gestion administrative et comptable, déclarations fiscales. Savoir écrire du contenu n’est donc pas suffisant pour devenir rédacteur freelance.

Qui peut devenir rédacteur freelance ?

Si vous envisagez de devenir rédacteur freelance, vous vous interrogez sans doute sur le cursus ou la formation nécessaire pour exercer. Il faut savoir qu’il n’existe pas de diplômes spécifiques en rédaction, mais qu’il est possible de suivre une formation de rédacteur web privée, afin d’apprendre les bases du métier. Le plus souvent, néanmoins, les rédacteurs web se forment sur le tas. Ils sont issus de cursus littéraires ou journalistiques, mais aussi de la communication, des médias ou du marketing.

C’est surtout le savoir-faire qui compte pour devenir rédacteur freelance. C’est ce qui intéresse au premier chef les clients. Un rédacteur indépendant doit :

  • faire preuve d’une grande aisance rédactionnelle,

  • avoir une connaissance pointue de la langue française (ou de toute autre langue dans laquelle il rédige du contenu),

  • savoir chercher des informations,

  • disposer d’une vaste culture générale,

  • savoir synthétiser des informations tout en captant l’attention des lecteurs,

  • être humble (les articles et contenus divers étant souvent publiés sous d’autres noms).

En outre, gardez en tête que le métier de rédacteur web indépendant est artistique, mais aussi technique. Comme pour devenir graphiste freelance, par exemple, il faut combiner créativité et maîtrise des outils informatiques. En particulier, le rédacteur ou la rédactrice doit justifier de compétences en référencement naturel (SEO) : savoir optimiser un contenu pour qu’il soit indexé par les moteurs de recherche et positionné au plus haut dans les résultats. C’est pourquoi on parle souvent de « rédacteur web SEO ».

Quel statut juridique choisir pour lancer une activité en rédaction web ?

Différents statuts juridiques sont accessibles pour celui qui désire devenir rédacteur freelance. 

Dans beaucoup de cas, les rédacteurs choisissent de démarrer avec une micro-entreprise : c’est la forme d’entreprise la plus simple à créer, et celle qui offre le plus de facilités en matière de gestion (administrative, comptable et fiscale). Les démarches se font en ligne et les cotisations sociales sont calculées sur le chiffre d’affaires. En contrepartie, la protection sociale est faible, et les bénéfices plafonnés (72 500 € par an pour l’auto-entrepreneur libéral). L’entreprise individuelle offre une alternative sans plafonds de bénéfices, mais avec des charges plus élevées.

Le rédacteur web freelance peut aussi choisir de créer une société unipersonnelle (EURL ou SASU). C’est toutefois un statut lourd sur le plan administratif, lors de la création mais aussi tout au long de la vie de l’entreprise. Des obligations pas toujours faciles à manier en plus du travail quotidien. En outre, il est nécessaire de tenir une comptabilité rigoureuse.

Enfin, le recours au portage salarial offre une solution attractive pour devenir rédacteur freelance. Le salarié porté reste indépendant et autonome, mais bénéficie en plus des avantages du salariat : couverture sociale, congés payés, mutuelle, assurance chômage, ou encore remboursement des frais professionnels. Parce qu’il délègue sa gestion administrative et comptable à la société de portage, il peut aussi se focaliser sur son travail. Pour un rédacteur web indépendant qui démarre, le portage salarial est donc une excellente option.

Comment mettre son profil de rédacteur/rédactrice freelance en avant ?

Le nombre de rédacteurs web est en hausse constante. Pour se faire repérer des clients potentiels, il est donc essentiel de se différencier, et pour cela de mettre en valeur son profil. Voici des pistes à explorer :

  • Spécialisez-vous. Vous pouvez devenir rédacteur freelance avec une spécialité dans tel ou tel domaine d’activité, par exemple l’immobilier, le marketing ou la santé. Cela réduit votre champ d’action mais valorise votre expertise aux yeux des clients.

  • Constituez un portfolio de vos rédactions. Cela vous permet de montrer ce que vous savez faire. En variant les exemples, chaque client sera en mesure d’y trouver ce qui l’intéresse en matière de style, de tonalité et de niveau de langue.

  • Créez des comptes sur les sites dédiés aux freelances. Certains sont généralistes (Malt, Freelance.com), mais il existe aussi des plateformes de rédaction de contenu (Redacteur.com, Textbroker).

  • Mobilisez votre réseau professionnel. Amis, famille, collègues, anciens clients : tout est bon pour identifier des clients potentiels et prendre en charge des missions de rédaction web.

  • Lancez votre propre site web, et alimentez un blog : après tout, quoi de mieux que de montrer vos talents de rédaction en écrivant des contenus ?

Telles sont les étapes à suivre pour devenir rédacteur freelance. Vous n’avez plus qu’à vous lancer !

Pour aller plus loin sur le sujet :

Prêt à vous lancer ?

Nous contacter