Facebook Pixel

Prix de la licence et de l’essence, concurrence des VTC : pourquoi ce n’est plus rentable d’être chauffeur de taxi

Sophie avatar

Écrit par Sophie

Publié le 25/04/2022

invest-money
Sommaire

Vous souhaitez devenir chauffeur de taxi et comprendre les démarches pour en devenir un ? Savoir combien ça coûte ? Si c'est rentable ? Eh bien, vous êtes au bon endroit ! Nous allons vous présenter les formalités à connaître et les conditions à remplir pour devenir chauffeur de taxi, ainsi que les réglementations qui y sont rattachées. Vous pouvez ainsi vous lancer rapidement et vous positionner efficacement face à vos principaux concurrents : les VTC.

Comment devenir chauffeur de taxi en France ?

Pour devenir chauffeur de taxi en France, notamment devenir un chauffeur de taxi à Paris, il faut remplir certaines conditions, et respecter certaines réglementations. La première de ces conditions est si évidentes que l'on oublie souvent de la citer : il faut être titulaire du permis de conduire B. Il faut également être en possession d'une attestation médicale précisant que vous êtes en capacité de conduire un taxi, et être formé aux premiers secours (PSC1). Enfin, votre casier judiciaire doit être vierge, notamment ve ne devez pas avoir fait l’objet d’une condamnation concernant les fraudes dans les rapports avec l’assurance maladie.

Comment devenir chauffeur de taxi conventionné ?

Pour devenir chauffeur de taxi conventionné, il faut réussir un examen, le certificat de capacité professionnelle. Vous pourrez ensuite faire la demande de votre catre professionnelle, puis de ADS (autorisation administrative de stationnement sur la voie publique, la fameuse licence). Vous devez également avoir une voiture exploitée comme taxi. Respecter la réglementation et la législation relatives à ce statut est impératif.

Devenir chauffeur de taxi exploitant (artisan taxi) ou chauffeur de taxi salarié ?

Au début de votre activité, il vous faudra choisir entre devenir chauffeur de taxi artisan (indépendant) et devenir chauffeur de taxi salarié.

Si vous choisissez la voie de l'indépendance, vous devez être propriétaire de votre véhicule et de votre licence ADS. Vous êtes alors considéré comme un travailleur indépendant par la Sécurité Sociale, et vous devez vvous immatriculer au répertaire des métiers auprès du Centre de Formalité des Entreprises compétent. En tant que chauffeur de taxi artisan, vous êtes redevable des cotisations ainsi que des contributions dues auprès de l’Urssaf au titre du régime général de Sécurité sociale des non-salariés.

Par contre, si vous choisissez de devenir chauffeur de taxi salarié (c'est le cas par exemple des chauffeurs G7 ou Taxi bleu), les conditions diffèrent un peu. Dans cette configuration, la société qui emploie le chauffeur de taxi lui met à disposition un véhicule immatriculé au nom de l'employeur. Attention, le chauffeur n'est ni locataire, ni propriétaire de son véhicule ! En tant que salariés, les chauffeurs de taxi pour qui un véhicule est mis à disposition rejoignent le régime général des salariés de la Sécurité Sociale. Ils relèvent alors des du code du travail et de la convention collective du taxi.

Ces différences entre les deux statuts doivent vous permettre de faire votre choix sur le statut qui vous convient le mieux.

A quel âge peut-on devenir chauffeur de taxi ?

Il n'y a pas d'âge pour devenir chauffeur de taxi, tant que le conducteur possède tous les certificats nécessaires et complète les conditions requises, il peut exercer le métier. Il faut tout de même être majeur et posséder plus de 3 ans de permis (2 ans en cas de conduite accompagnée).

Combien coûte la licence pour devenir chauffeur de taxi ?

Concernant le budget pour devenir chauffeur de taxi, il faut prendre en compte le coût de la formation qui est de 3000 €, environ. Plusieurs formations continues peuvent être requises à des rythmes différents et en fonction de leur ancienneté.

Comment devenir chauffeur de taxi VSL (Véhicule Sanitaire Léger) ?

Posons d'abord les définitions : un VSL est un véhicule chargé de transporter un patient vers une structure de soin. Dans le cas des TAP (Transport Assis Professionnalisé), le chauffeur peut transporter jusqu'à trois patients vers leurs lieux de prise en charge. L'avantage d'être chauffeur VSL, c'est que l'on peut travailler pour une multitude de structures : établissements de santé publics ou privés, entreprises de transport sanitaire (ETS) ou organisations humanitaires.

Pour conduire un VSL, on peut soit être ambulancier (diplôme d'état d'ambulancier - DEA), soit être auxiliaire ambulancier. Ces derniers peuvent se charger seuls de la conduite du VSL. La bonne nouvelle, c'est que la formation pour devenir auxiliaire ambulancier est bien moins longue et exigeante que le DEA.

Pour devenir conducteur VSL, nul besoin d'une licence ou d'un certificat de capacité professionnelle. Par contre on vous demandera, en plus de votre diplôme d'ambulancier ou d'auxiliaire ambulancier, un certificat de vaccination, une attestation de formation aux gestes d’urgence de niveau 1, ainsi qu'une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance, obtenue suite à un examen médical.

Comment devenir chauffeur de taxi VTC ?

Pour devenir chauffeur de taxi VTC, il faut d’abord se procurer la carte professionnelle VTC. Le conducteur peut ensuite créer sa société (souvent une micro-entreprise) et enfin accomplir son immatriculation à la TVA. N'hésitez pas à vous faire accompagner pour obtenir une aide lors de la création de votre entreprise.

Un chauffeur de taxi peut bel et bien devenir chauffeur VTC. En d'autres termes, il peut obtenir la carte professionnelle VTC et être inscrit au registre des VTC. S'il a exercé en tant que chauffeur de Taxi pendant au moins une année, il peut même demander la carte VTC et l'obtenir sans passer un examen. Avant ce délai, il doit obligatoirement passer par un examen comme tous les autres aspirants chauffeurs VTC.

Quel est le salaire d’un chauffeur de taxi ?

Définir le salaire exact d’un conducteur de taxi n’est pas vraiment possible. En effet, plusieurs variables sont à prendre en compte comme le statut du conducteur, la ville et les heures de travail. Sachez tout de même qu'un chauffeur de taxi peut s'attendre à gagner environ 1700€ en étant salarié. En étant à leur compte, certain artisans taxi arrivent même à gagner entre 3000 et 3200 € par mois.


Prêt à vous lancer ?

Nous contacter