Facebook PixelQuand une entreprise peut-elle faire appel au portage salarial ? | Embarq

Quand une entreprise peut-elle faire appel au portage salarial ?

Antoine avatar

Écrit par Antoine

Publié le 04/09/2020

Le monde du travail évolue, et c’est une bonne nouvelle ! Nous allons vers plus de flexibilité, plus d'indépendance, plus de maîtrise de son environnement. Les travailleurs indépendants (plus souvent appelés auto-entrepreneurs) sont de plus en plus nombreux. Ils seraient déjà presque 100 000 en portage salarial en France. Et pourtant, le chemin à parcourir est encore long. Certaines entreprises hésitent encore à franchir le cap (manque d’information, contraintes inconnues, etc.). Dans cet article, on vous explique le fonctionnement du portage salarial et ses avantages pour les entreprises et prestataires. 

Pourquoi avoir recours à un prestataire indépendant ?

 Excellente question ! La réponse est simple : c’est une façon simple et efficace de répondre aux enjeux en interne. Augmentation de l’activité (généralement ponctuelle), besoin d’une expertise qui n’est pas présente en interne, besoin de faire monter en compétence des personnes en interne, besoins de conseils et accompagnements? … Bref, il existe des dizaines de raisons de faire appel à un indépendant. Et justement, c’est une forme de travail de plus en plus plébiscitée par les employeurs. L’autre avantage ? C’est un format win-win, à la fois pour l’entreprise et pour le consultant indépendant en portage. Ce dernier bénéficie de la sécurité via son entreprise de portage, et de la liberté d’une activité d’indépendant via ses missions. Revenons plus en détail sur les avantages du portage salarial pour les entreprises. 

 Les avantages du portage salarial pour vos prestataires

Le portage salarial a des avantages non négligeables pour vos prestataires. Voici les quatres points les plus souvent mis en avant par ceux qui font déjà appel au portage salarial : 

La flexibilité

C’est une solution simple qui permet de gérer sa masse salariale et la charge de travail de façon flexible. Autrement dit, c’est une façon souple de pallier à des besoins en interne, que ce soit sur le court terme ou le long terme. L’entreprise cliente n’a ainsi pas besoin de signer de contrat de travail directement avec le freelance. Elle gère simplement un contrat de prestation. 

La motivation

Oui, c’est un point clé. Le salarié porté est un salarié indépendant. Cela signifie qu’il choisit les missions qu’il souhaite réaliser et qu’il en définit librement et en accord avec son client le cadre (rémunération, durée, livrables, etc.). Le salarié porté est donc quelqu’un de généralement engagé, et qui a également une bonne connaissance de ses compétences. Bref, c’est une garantie de réussite de la mission pour l’entreprise cliente. 

Les compétences

Pour bénéficier de son statut, le salarié porté doit bénéficier d’un certain niveau de revenu et de certaines compétences. Cela signifie que celui-ci est capable de les définir de façon précise et objective. Pour le prestataire (et donc l’entreprise cliente), c’est la garantie d’avoir des livrables de qualité et en cohérence avec ses attentes

Le suivi administratif

Le salarié porté se repose sur les compétences de son entreprise de portage salarial pour la partie légale et administrative. Cela signifie que cette dernière gère l’ensemble de ces sujets, en temps et en heure (facturation, devis, relance, etc.). Elle est ainsi garante de l'assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro). Pour le prestataire, cela garantit que le salarié porté sera 100% concentré sur sa mission, et cela lui assure également un confort dans le suivi de la prestation. 

Quels profils sont concernés par le portage salarial ? 

Le portage salarial est un statut qui gagne petit à petit en notoriété. Il a également été régulé et encadré au cours des dernières années, afin d’en clarifier les contours. Retour sur quelques points essentiels à retenir. 

À partir de quel âge peut-on faire du portage salarial ?

Légalement, la loi précise qu’il est possible de faire du portage salarial dès l’âge de 16 ans. Oui, dans certains cas, il est donc tout à fait légal d'exercer une activité professionnelle en étant mineur. Alors, dans quel cadre ? Il suffit d’avoir une autorisation de la part de son représentant légal (généralement les parents ou le tuteur), précisant le type de contrat souhaité parmi les deux options connues : contrat de travail à durée déterminée (CDD) ou contrat de travail à durée indéterminée (CDI).

Bon à savoir : Le travail en CDD ou CDI donnant droit à la formation professionnelle accessible, le mineur qui exerce une activité professionnelle en bénéficie donc également. Il cumule donc des points sur son Compte Professionnel Formation et peut ainsi choisir de s’inscrire à une formation avant même d’atteindre la majorité. 

Quels profils pour devenir salarié en portage salarial ? 

Il y a donc le critère de l’âge, mais pas seulement. L’autoentrepreneur en portage salarial doit également être en mesure de proposer une prestation intellectuelle ou des prestations de services de qualité à ses clients. Cela ne nécessite pas forcément de l’expérience (bien que cela soit généralement lié), mais surtout des compétences et une expertise. Voici un aperçu des profils les plus recherchés pour ce statut :

  • Les cadres à la recherche d’une activité : Ce sont généralement des cadres supérieurs, ayant exercé dans une entreprise pendant déjà plusieurs années. Ils sont en fin de contrat ou sur le point d’arrêter leur contrat, et cherchent alors en tant que consultant indépendant une autre forme de travail et de rémunération. Faire appel à une société de portage est donc pour eux une solution accessible et clé en main. 

  • Les cadres seniors à la retraite : Sans surprise, ce sont les profils avec le plus d’expérience et donc généralement des compétences très recherchées. Ce qu’ils privilégient avec le portage salarial est en général une activité à temps partiel, en complément de leur retraite ou de leurs allocations chômage. Cela peut être une façon de garder un pied dans la vie active, transmettre ses connaissances, tout en profitant d’un nouveau rythme de vie plus confortable (avec un chiffre d’affaires et donc un revenu complémentaire).

  • Les travailleurs indépendants : C’est la tendance majoritaire aujourd’hui dans le portage salarial. Ce sont ici des entrepreneurs avec un statut indépendant (aka autoentrepreneur), qui souhaitent continuer à exercer librement tout en s’affranchissant des contraintes de gestion administrative et en sécurisant leurs revenus. 

Comment bien choisir son entreprise de portage salarial ?

Excellente question ! Comme pour un salarié qui est à la recherche d’un emploi, l’entrepreneur qui décide de passer au statut de salarié porté va devoir choisir l’entreprise de portage qui lui convient, qui a une offre adaptée à ses besoins. Voici quelques critères qu’il peut être intéressant de regarder : 

  • Le label zéro frais caché : Cela permet de garantir la transparence de l’entreprise et le respect des règles du portage salarial. Pas de mauvaise surprise pour l’entrepreneur :) 

  • Le niveau de rémunération : C’est un des points essentiels. Le porté a un statut de salarié. Comme pour un contrat de travail classique, il valide ainsi avec son entreprise de portage le montant de sa rémunération (et donc son salaire). Celui-ci est basé sur le prix de facturation de ses prestations, le type de service qu’il propose, le volume horaire souhaité. Autrement dit ? Le calcul du salaire est basé sur une estimation de votre chiffre d’affaires. La société déduit ensuite les frais de portage liés à la prestation de gestion proposée (cotisation sécurité sociale, cotisation retraite, etc…). Attention, ces revenus sont encadrés par la loi. La rémunération mensuelle brute doit être supérieure à 75% de la valeur mensuelle du plafond de la sécurité sociale (3 428€ en 2021).

  • Les avantages annexes proposés par l’entreprise (niveau de couverture mutuelle, formation complémentaire, réseau, sécurité sociale, aide à la recherche de missions, outils de gestion, responsabilité civile professionnelle, etc…) : En tant qu’entrepreneur porté, vous avez le statut de salarié. Cela signifie donc un salaire mais aussi des à-côtés. Rendez-vous directement sur le site de chaque entreprise de portage pour découvrir ces éléments. 


Envie d’échanger sur le sujet ? N’hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de vous répondre. 

Antoine avatar

Écrit par Antoine

Publié le 04/09/2020

Découvrez d’autres articles de la même catégorie :

Prêt à vous lancer ?

Nous contacter